La Q3, seul objectif raisonnable de Ferrari à Melbourne ?

Malgré une restructuration de grande importance et des changements profonds, que ce soit dans la mentalité générale, dans l'approche, ou dans les moyens humains, la Scuderia Ferrari se prépare à vivre une nouvelle saison difficile

Malgré une restructuration de grande importance et des changements profonds, que ce soit dans la mentalité générale, dans l'approche, ou dans les moyens humains, la Scuderia Ferrari se prépare à vivre une nouvelle saison difficile. Après un millésime 2014 catastrophique, vierge de toute victoire, il faut panser les plaies à Maranello. En dépit de toutes les bonnes volontés et de la constitution d'une nouvelle équipe menée par Maurizio Arrivabene et incarnée par l'arrivée de Sebastian Vettel, il faudra du temps pour que le mal cicatrise.

"Luca [di Montezemolo] a fait un formidable travail pendant 23 ans, mais nous avons connu une saison désastreuse l'année dernière et il était temps de changer", a insisté Sergio Marchionne, président de Ferrari, dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport.

Ce changement a été très perceptible ces dernières semaines, avec de nombreux départs au sein de l'équipe technique. Marchionne a déjà précisé que les choix effectués pour la nouvelle monoplace étaient en partie à remettre en cause, et qu'il s'agissait d'un travail de longue haleine pour replacer Ferrari sur le chemin de la victoire. Avant même qu'elle ne débute, la saison 2015 a été qualifiée de "saison de transition". Difficile de faire plus clair…

En interne, James Allison est désormais l'unique patron technique et responsable du projet autour de la monoplace 2015. Selon le journaliste Leo Turrini, le Britannique devrait travailler en étroite collaboration avec Rory Byrne. Elément historique de l'ère de domination de la Scuderia avec Michael Schumacher, l'ingénieur sud-africain a conservé ces dernières années un rôle de consultant avisé chez Ferrari, mais il semble cette fois-ci qu'il soit sollicité davantage.

Du travail mais pas de miracle

Sur le plan des objectifs, Marchionne ne cesse de préparer le terrain pour canaliser les attentes des Tifosi. La réhabilitation du Cheval Cabré passe avant tout par une dure saison de labeur, durant laquelle les résultats pourraient ne pas être représentatifs de l'investissement déployé.

Tandis qu'Arrivabene, nouveau team principal, a fixé à ses hommes l'objectif de remporter deux victoires en 2015 – "Une pour Vettel, une pour Räikkönen", comme il se plait à l'idéaliser –, Marchionne a prévenu que les meilleurs résultats étaient à attendre en fin de saison grâce au développement et à la mise en place de cette équipe renouvelée.

Toujours selon Leo Turrini, source extrêmement proche de la Scuderia, les objectifs factuels pour le début de saison seraient empreints d'humilité et de prudence. A Melbourne, pour le premier Grand Prix de la saison le 15 mars, Marchionne attend de ses hommes une présence des deux monoplaces en Q3. Quant au podium, il s'agit de l'objectif le plus élevé mais hautement improbable. Le ton est donné.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Michael Schumacher , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités