Luca di Montezemolo n'a pas l'intention de quitter Ferrari

Ce week-end à Monza, une rumeur insistante a circulé dans le paddock : Luca di Montezemolo pourrait être contraint à quitter son rôle de président de Ferrari, remplacé par Sergio Marchionne, PDG de Fiat

Ce week-end à Monza, une rumeur insistante a circulé dans le paddock : Luca di Montezemolo pourrait être contraint à quitter son rôle de président de Ferrari, remplacé par Sergio Marchionne, PDG de Fiat. Ce 'transfert' aurait lieu le mois prochain.

Di Montezemolo n'a pourtant pas l'intention de quitter la tête du célèbre constructeur italien, et préfère répéter son implication pour assurer sa présence à l'avenir. Au point d'avoir convoqué la presse hier, quelques minutes avant le début des qualifications.

"J'ai lu et entendu beaucoup de rumeurs en ce qui me concerne, et cela arrive souvent pendant l'été en Italie", commente le natif de Bologne. "Mais cette fois, c'est peut-être un peu trop. Je travaille et je suis là pour ne pas prendre de vacances. Je suis là parce que nous travaillons très dur".

"Des mois très importants se présentent à nous", poursuit-il. "Nous présenterons une nouvelle voiture fantastique au Salon de l'Automobile de Paris, début octobre. Nous serons à Los Angeles avec 600 Ferrari provenant de tous les États-Unis pour commémorer les 60 ans de Ferrari [en Amérique]. Nous préparons une voiture unique et incroyable pour célébrer cet événement, avec seulement dix exemplaires pour nos meilleurs collectionneurs américains. Nous travaillons également avec Marco Mattiacci pour améliorer l'organisation de l'équipe de Formule 1".

De plus, au mois de mars, di Montezemolo a proposé au conseil d'administration de Ferrari de conserver son poste trois ans de plus ; cette proposition est toujours valable.

"J'ai dit que j'étais prêt à accepter trois ans de plus avec mes actionnaires et mes amis chez Ferrari, les hommes et les femmes qui travaillent pour Ferrari. Ils ont un rôle majeur dans ma vie et je suis engagé envers eux. Nous préparons un résultat historique à la fin de l'année en termes de résultats financiers et économiques, donc un moment fantastique approche pour Ferrari. Si, et quand il y a des nouvelles à mon sujet, je serai le premier, et j'insiste sur le mot premier, à vous en faire part", conclut l'Italien.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités