Marchionne mobilise Ferrari : "N'ayez pas peur du changement !"

La Scuderia Ferrari est-elle vraiment à un tournant de son histoire ? Après cinq saisons complètes sans remporter le moindre titre, l'écurie de Maranello vit au rythme du changement depuis plusieurs mois

La Scuderia Ferrari est-elle vraiment à un tournant de son histoire ? Après cinq saisons complètes sans remporter le moindre titre, l'écurie de Maranello vit au rythme du changement depuis plusieurs mois. Un remaniement en profondeur qui s'est accéléré ces dernières semaines, avec de nombreux départs emblématiques, Luca di Montezemolo en tête.

Patron du groupe Fiat et désormais Président de Ferrari, Sergio Marchionne a tenu un discours offensif samedi à Maranello, lors du

traditionnel dîner de fin d'année

. Devant un parterre essentiellement composé du personnel au grand complet de la division sportive du cheval cabré, il s'est voulu à la fois rassurant et ambitieux. Il a justifié sa décision de placer Maurizio Arrivabene à la tête de l'écurie, dessinant le costume de leader que ce dernier avait pour charge d'endosser.

"Dans cette pièce, il y a de nombreuses personnes très talentueuses", a lancé Marchionne. "Je suis ici pour vous permettre de travailler du mieux possible et pour vous donner les ressources nécessaires, qui lorsqu'elles seront combinées avec votre capacité, placeront notre fantastique duo de pilotes en position de se battre pour la première ligne. C'est pourquoi j'ai décidé de mettre en place Maurizio Arrivabene, qui fera en sorte que vous et Ferrari bénéficient d'un leadership très efficace. J'ai totale confiance en Maurizio. Il connait ce monde depuis longtemps et il a la capacité de mener la Scuderia dans ce qui est une période difficile pour elle et pour la Formule 1 en général."

Marchionne a assuré que les nombreuses décisions prises ces dernières semaines ne devaient pas être un vecteur de doute : "N'ayez pas peur du changement, soyez proactifs et ayez le courage de venir avec des idées. Je sais que vous pouvez le faire et c'est ce dont Ferrari a besoin."

Todt : "La Scuderia est fatiguée mais pas malade"

Ces grandes manœuvres permettront-elles à Ferrari de retrouver les sommets dès 2015 avec Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen ? Arrivabene a déjà prévenu qu'il faudrait de la patience, mais que la volonté de viser des victoires était bien présente.

Avec du recul, tout le monde ne voit pas pour autant ces grands changements de la même manière. Ancien homme fort de la Scuderia, aujourd'hui Président de la FIA, Jean Todt met en garde face à une révolution qui n'apporterait rien. Le Français ne cache pas que des modifications doivent être apportées, mais il rappelle également combien l'aura de Ferrari peut parfois provoquer sa perte.

"Ferrari n'est pas malade. C'est un petit peu trop exagéré", assure Todt au micro de la Rai. "Nous connaissons tous le charme formidable de Ferrari dans le monde et même plus encore en Italie, où c'est une question très émotionnelle. La fascination mène parfois Ferrari à prendre des décisions plus vite que d'autres équipes. On pourrait dire que Ferrari est un peu comme quelqu'un qui est un peu fatigué et qui a besoin d'aller chez le docteur. La situation doit être analysée en détail et engendrer un plan pour progresser, mais sans une révolution."

"Gagner fait partie de l'histoire de Ferrari, mais on ne peut pas toujours gagner. Je me souviens quand nous avons commencé à gagner, beaucoup disaient qu'ils étaient fatigués de gagner car nous connaissions le résultat avant la course. La réalité, c'est que la satisfaction n'existe pas dans les deux cas."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Luca di Montezemolo , Sebastian Vettel , Jean Todt
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités