Mattiacci prône un dégel moteur... sans bouleversement de règlement!

Il va de soi que Renault comme Ferrari poussent fortement pour un dégel du développement moteur en cours de saison l’an prochain, dans le but de pouvoir reprendre le terrain concédé à Mercedes lors du passage aux unités de puissance V6 Turbo...

Il va de soi que Renault comme Ferrari poussent fortement pour un dégel du développement moteur en cours de saison l’an prochain, dans le but de pouvoir reprendre le terrain concédé à Mercedes lors du passage aux unités de puissance V6 Turbo hybrides.

Chez Mercedes, le changement de réglementation 2014 avait été mieux anticipé que partout ailleurs, permettant aux Flèches d’Argent de collecter succès et doublés à foison cette saison. Renault n’a pu s’imposer qu’en trois occasions cette année avec la Red Bull de Daniel Ricciardo, tandis que Ferrari, qui se voit même distancé par Williams, connait une difficile saison blanche, et se bat encore pour protéger sa quatrième place au Championnat du Monde des Constructeurs, face à McLaren.

L’arrivée de Honda la saison prochaine avec McLaren, et la possibilité pour la marque japonaise de travailler sur les enseignements acquis en 2014 par le plateau F1, laisse craindre Ferrari de nouvelles difficultés en piste l’an prochain.

Marco Mattiacci défend ainsi l’ouverture au développement de l’architecture de l’unité de puissance en cours de saison en avançant à pas de loup, mettant en avant l’argument selon lequel la F1 est un sport de R&D, et au sein duquel les évolutions font partie de la nature-même des investissements techniques et financiers.

Mercedes, qui ne voit évidemment pas d’un bon œil le changement d’une règle particulièrement bien maîtrisée, s’est récemment opposé à un dégel lors de la dernière réunion en date du Groupe Stratégique F1, qui réunit également les promoteurs et la FIA.

Ne pas changer la règle, tout en autorisant un dégel !

Mattiacci joue ainsi avec les mots, sollicitant médiatiquement une ouverture au changement… sans changement !

"Il est important d’essayer, dans la vie. Nous essayons de faire de notre mieux, car nous croyons fortement que l’innovation est à la base du succès en F1. Nous sommes une compagnie qui produit le pinacle de l’ingénierie, et je pense qu’il est important que l’innovation soit au cœur de la F1. Je ne peux pas retourner voir les fans et dire que je ne peux pas obtenir de meilleures performances côté moteur ; qu’il faut attendre un an. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une réponse juste. Nous nous tenons strictement aux principes de ces nouvelles règles. Nous ne demandons pas de changement ; nous demandons une modification raisonnable, selon le même principe".

Cette saison, Renault a été en mesure de trouver une façon de mieux profiter de son unité de puissance en travaillant énormément sur l’exploitation et le hardware, ne pouvant foncièrement toucher à l’architecture. De grands progrès ont été réalisés et des solutions sont en cours de développement pour l’an prochain. Mais les motoristes sont encore enfermés en cours d’année, une fois les nouvelles propulsions soumises à la FIA.

Question « de principe »

L’une des raisons pour lesquelles les motoristes et la FIA s’étaient initialement mis d’accord sur un gel du développement moteur concernait les coûts de R&D, un sujet que l’organe régissant le sport prend très à cœur depuis les mandats de Max Mosley.

Mais Ferrari botte en touche, suggérant que l’ouverture de changements moteurs n’aurait pas d’incidences terribles pour les budgets des teams. Par ailleurs, ouverture du règlement signifie ouverture du règlement pour tous, et Mattiacci estime que cela pourrait également permettre à Mercedes d'introduire des changements qui maintiendraient la firme allemande devant.

"J’ai toujours dit que le dégel moteur n’était pas une balle en argent ; que nous n’allions pas rattraper Mercedes [d’un coup]. Une nouvelle fois, c’est pour le principe. Parfois, on se bat pour les principes. Je pense que la F1 dans laquelle j’ai grandi est une question d’innovation, et de rattrapage des meilleurs. Nous travaillons pour rattraper, mais c’est aussi un principe sur lequel nous travaillons".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités