Montezemolo va s'impliquer davantage en F1

Après avoir nommé Marco Mattiacci à la tête de l'écurie Ferrari en début de semaine, suite à la démission de Stefano Domenicali, Luca di Montezemolo affiche un esprit commando alors que le début de saison de la Scuderia est très loin des attentes...

Après avoir nommé Marco Mattiacci à la tête de l'écurie Ferrari en début de semaine, suite à la démission de Stefano Domenicali, Luca di Montezemolo affiche un esprit commando alors que le début de saison de la Scuderia est très loin des attentes initiales.

Le Président de la marque au cheval cabré entend tout faire pour voir les monoplaces rouges revenir au premier plan dès cette saison, et il a prévenu que son implication en Formule 1 allait augmenter. L'Italien sera aux côtés de son nouvel homme fort et il faut s'attendre à le voir régulièrement sur les circuits d'ici la fin de la saison.

"Je vais l'aider, je vais faire comme je faisais par le passé : je vais rester proche de la Formule 1, je vais y passer plus de temps", a prévenu di Montezemolo dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. "La première personne qui n'est pas satisfaite pour le moment, c'est moi. Mais pas d’inquiétude : Mattiacci est le bon choix, nous allons revenir sur le chemin de la victoire très bientôt. J'ai décidé de prendre un manager en qui je crois très fort, et sur quelqu'un de la famille Ferrari, évitant ainsi de faire le tour du monde pour chercher un mercenaire. Regardons vers l'avenir : nous devons nous retrousser les manches pour être de nouveau compétitifs."

Montezemolo défend également son choix, qui s'est porté sur une personnalité gestionnaire mais sans profil technique. La technique, il la laisse justement aux nombreux ingénieurs déjà présents au sein de l'équipe de Maranello, sur lesquels il met la pression.

"Souligner le fait que Mattiacci n'est pas un technicien est inutile et injuste. De plus, je l'ai choisi en plein accord avec Marchionne [PDG de Fiat]. Nous avons plein de personnes talentueuses avec des qualités et des capacités et nous avons énormément de techniciens, de qui j'attends maintenant une réaction immédiate."

Montezemolo a enfin eu un mot pour Stefano Domenicali, dont il salue le courage : "Après 23 ans passés avec nous, Stefano a eu le courage de démissionner, c'est rare dans notre pays. Il paye le manque de résultat, c'est une règle dans le sport."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités