Rien n’a - encore - changé chez Ferrari selon Alonso

Il y a un mois, Marco Mattiacci prenait officiellement les rênes de la Scuderia en lieu et place de Stefano Domenicali

Il y a un mois, Marco Mattiacci prenait officiellement les rênes de la Scuderia en lieu et place de Stefano Domenicali. Depuis, le nouveau patron a assisté à deux Grand Prix, en Chine et en Espagne, mais a davantage brillé par sa discrétion et son silence que par des résultats redressés.

Arrivé à la tête de l’écurie de Maranello sans aucune expérience de la F1, Mattiacci doit encore prendre ses marques, et Fernando Alonso n’a pour le moment constaté aucun changement dans son quotidien, aussi bien sur les circuits qu’à l’usine. Des déclarations qui tranchent avec les grandes manœuvres annoncées par Luca di Montezemolo ces dernières semaines.

« Il [Mattiacci] apprend encore au sujet de la situation de l’équipe, de l’environnement de la Formule 1. Il y a beaucoup de choses à apprendre et il a besoin d’expérience avant de prendre des décisions qu’il ne prendra pas pour le moment », suppose le pilote espagnol dans Autosport, insistant sur le fait que tout est encore comme au début de la saison dans l’organisation de l’équipe.

« De notre côté - les pilotes, les ingénieurs, les mécaniciens -, nous venons sur les Grand Prix et nous avons toujours les mêmes réunions aux mêmes moments. Nous ne voyons pas de grosse différence. Quand je vais à Maranello pour travailler, pour quelques réunions et préparatifs, pour rouler dans le simulateur, tous ces domaines n’ont pas encore changé au cours du dernier mois. Mais c’était probablement prévu de ne pas faire de changement le premier mois, car il [Mattiacci] n’a pas encore d’expérience. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités