Vettel et Ferrari - Discussions dès 2008 et rencontres secrètes

Alors qu'il disputera son premier Grand Prix en rouge la semaine prochaine, Sebastian Vettel est revenu sur ses relations avec la Scuderia avant de franchir le seuil de Maranello - officiellement - pour la première fois

Alors qu'il disputera son premier Grand Prix en rouge la semaine prochaine, Sebastian Vettel est revenu sur ses relations avec la Scuderia avant de franchir le seuil de Maranello - officiellement - pour la première fois. Sacré quatre fois Champion du Monde avec Red Bull, le pilote allemand a confié avoir toujours été en contact avec la Scuderia, quasiment depuis ses débuts en Formule 1.

Après son premier Grand Prix en F1 chez BMW Sauber en 2007, Vettel a disputé sa première saison complète en 2008 chez Toro Rosso. Pur produit Red Bull, il y a néanmoins côtoyé le personnel Ferrari, qui fournissait ses V8 à l'écurie de Faenza.

"Quand je suis arrivé chez Toro Rosso, j'ai commencé à saluer Stefano Domenicali [Team Principal de Ferrari à l'époque] et les techniciens Ferrari qui s'occupaient de mon moteur", se souvient Vettel dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. "Avec Domenicali, à partir de 2008 quand j'étais chez Red Bull [d'abord via Toro Rosso], j'ai discuté d'un potentiel avenir pour moi chez Ferrari."

"En 2010, il y a eu une autre approche, mais avec encore rien de mis sur le papier. Durant l'hiver entre 2012 et 2013 je suis même allé secrètement à Maranello pour rencontrer Montezemolo [alors Président de Ferrari] et discuter à ce sujet."

L'ombre permanente de Michael Schumacher

Les contacts se sont multipliés la saison dernière, et n'ont jamais cessé malgré les nombreux bouleversements qui ont eu lieu à la tête de la Scuderia. Jusqu'à ce que Sabine Kehm ne soit sollicitée. Maurizio Arrivabene, aujourd'hui Team Principal de la Scuderia, a lui aussi confié récemment le rôle décisif de la manager de Michael Schumacher.

Lire aussi : Comment Vettel est arrivé chez Ferrari

"Quand Domenicali est parti et que les contacts se poursuivaient, j'ai rencontré Marco Mattiacci et parlé de nouveau avec Montezemolo", ajoute Vettel. "Mais à un moment donné, Montezemolo et Mattiacci sont partis eux aussi. Les discussions continuaient et j'ai demandé son avis à Sabine Kehm, la manager de Michael Schumacher. Malheureusement je ne pouvais pas parler avec Michael…"

L'ombre du septuple Champion du Monde, gravement accidenté en décembre 2013 en faisant du ski, n'est jamais bien loin et Vettel se souvient avoir discuté de l'opportunité Ferrari avec son compatriote avant cela.

"Il y a quelques temps je lui avais parlé de l'opportunité que Stefano Domenicali m'avait offerte. Je lui ai dit que je me sentais honoré et il a dit que si j'acceptais je trouverais une belle ambiance et un formidable enthousiasme à Maranello. C'était un rêve pour moi. Maintenant je suis heureux de vivre ce rêve."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Michael Schumacher , Sebastian Vettel
Équipes Toro Rosso , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités