2015 - Quels pilotes pour le titre ? (2/2)

Bien malin qui peut prédire l’identité du champion 2015 de GP2 Series ! Le plateau actuel de la discipline est l’un des plus relevés de son histoire, et un certain nombre de pilotes qui vont disputer la campagne 2015 ont le potentiel pour jouer le titre en GP2 et pourquoi pas, faire de belles choses en Formule 1 à l’avenir.

Lire aussi notre présentation 2015 (format, calendrier, équipes)

Les favoris

Stoffel Vandoorne

Le principal candidat au titre est évidemment Stoffel Vandoorne. Dans une discipline où l’expérience compte beaucoup, le Belge a connu une première moitié de saison mitigée l’an passé malgré une victoire lors de sa toute première course en GP2.

C’est néanmoins lui qui a marqué le plus de points par la suite, si bien qu’il s’est tout de même classé vice-champion. Il a également battu le record de pole positions consécutives détenu par Nelson Piquet Jr depuis 2006, signant les quatre dernières de la saison.

Vandoorne aura également l’avantage de la continuité, puisqu’il reste au sein d’une des équipes les plus compétitives du plateau : ART Grand Prix. Si les erreurs de stratégies sont évitées, il pourrait être très difficile d’arrêter le jeune pilote McLaren.

Pierre Gasly

C’est cependant un duo alléchant que l’on retrouve chez DAMS. Vice-champion pour sa première saison en Formule Renault 3.5 en 2014, Pierre Gasly a fait ses débuts en GP2 pour les trois derniers meetings de la saison, avec Caterham.

Divers incidents signifient que le Français n’a pas obtenu de résultats probants, mais la vitesse pure était déjà là et ces six courses d’expérience vont représenter un atout crucial dans l’optique de la saison 2015, qu’il aborde au sein de la meilleure écurie du plateau. Gasly a d’ailleurs signé le meilleur chrono des trois jours d’essais hivernaux de Bahreïn.

Alex Lynn

Son coéquipier ne manque pas d’ambition pour autant. Devancé par Max Verstappen et Carlos Sainz Jr pour les deux baquets chez Toro Rosso, Alex Lynn a pris son destin en main et a décidé de quitter le Red Bull Junior Team. Le Britannique a rejoint Williams F1 en qualité de pilote de développement et DAMS, en GP2, avec l’objectif du titre.

Quitte à abandonner le soutien que lui offrait Red Bull, il fallait s’assurer un avenir et c’est ce que Lynn a fait. Il reste à savoir ce que le Champion GP3 2014 sera en mesure de faire à l’échelon supérieur.

Les outsiders

Mitch Evans

L’an dernier, pour sa deuxième saison en GP2 Series, Mitch Evans a mené une campagne convaincante, ponctuée par la quatrième place du championnat et deux victoires, au sein d’une écurie Russian Time que le Néo-Zélandais tenait à bout de bras aux côtés du débutant Artem Markelov.

La continuité n’est pas entièrement présente puisque l’équipe va être opérée par Virtuosi cette année et non iSport, mais le fait que le duo demeure le même avec un Markelov désormais expérimenté sera un atout pour Evans.

Pour que le Champion GP3 2012 ait la moindre chance d’arriver un jour en Formule 1, il lui faut impérativement être un candidat sérieux au titre cette année, d’autant qu’il n’a pas beaucoup de sponsors.

Raffaele Marciello

Raffaele Marciello a connu une première saison en GP2 satisfaisante l’an dernier avec Racing Engineering, bien qu’il n’ait pas été le meilleur débutant : cet honneur est revenu à Arthur Pic. Marciello s’est imposé en Belgique et aurait pu faire de même à Silverstone si la mécanique ne l’avait pas trahi.

L’Italien a toutefois fait un choix audacieux pour la saison 2015 : rejoindre l’équipe Trident. Habituée au fond de grille, l’écurie transalpine a fait un bond dans la hiérarchie l’an passé après une restructuration, si bien que Johnny Cecotto Jr a fini troisième du championnat. Marciello et Trident pourront-ils viser le titre ?

Arthur Pic

C’est en tout cas l’objectif d’Arthur Pic, qui a été un débutant particulièrement convaincant l’an dernier. Pic a réalisé une saison solide, pleine de régularité, avec Campos. Les deux parties ont décidé de tabler sur la continuité pour partir à l’assaut du titre.

Cependant, au lieu du débutant qu’était Kimiya Sato, c’est Rio Haryanto qui fera équipe avec le Français. Aussi, fort de son expérience et avec l’aide d’un équipier complémentaire, Pic peut facilement espérer jouer le titre cette année.

Alexander Rossi

Le cas d’Alexander Rossi est intéressant. La saison 2013, sa première en GP2, l’avait vu manquer le premier meeting mais effectuer des débuts convaincants, meilleur rookie au championnat avec une victoire à Abu Dhabi. L’an dernier cependant, la première moitié de saison avec Caterham s’est extrêmement mal passée, si bien qu’il a décidé de jeter l’éponge après Silverstone.

Après avoir évalué les options qui se présentaient à lui outre-Atlantique, Rossi a décidé de signer avec Racing Engineering en GP2. L’Américain et sa première équipe sont prompts à rappeler que 2015 sera donc sa première saison complète dans la discipline, mais avec son année et demie d’expérience en GP2, Rossi doit maintenant faire ses preuves.

À surveiller

Marco Sørensen a fait ses débuts en GP2 en cours de saison l’an dernier, et a impressionné. Au sein d’une équipe peu compétitive, MP Motorsport, le Danois a marqué des points régulièrement et s’est imposé en Russie. Ayant signé chez Carlin pour 2015, il pourrait progresser dans la hiérarchie.

Champion de F3 britannique en 2013, septième de F3 européenne l’an dernier, Jordan King démontre sans doute un potentiel intéressant. Le pilote de développement Manor F1 va disputer sa première saison en GP2 au sein d’une équipe compétitive, Racing Engineering, et a signé des chronos intéressants lors des essais hivernaux.

La dernière campagne de Sergey Sirotkin en Formule Renault 3.5 n’a pas été à la hauteur de ses espérances, en partie à cause de problèmes mécaniques répétitifs. Le Russe s’est tourné vers le GP2 pour cette année avec Rapax, une équipe aux résultats parfois imprévisibles.

L’an dernier Norman Nato a remporté une victoire de prestige à Monaco en FR3.5 également, mais le reste de sa saison a été relativement décevant. Arden n’a pas gagné en GP2 depuis 2012 et seuls deux de ses pilotes ont fini dans le top 5 depuis la création du championnat : les vice-champions Heikki Kovalainen et Luiz Razia. Nato peut-il y parvenir ?

Nathanaël Berthon entame une quatrième campagne dans la discipline, la deuxième avec Lazarus. L’Auvergnat a travaillé dur l’an dernier pour faire évoluer l’équipe dans le bon sens, et quelques bons résultats sont tombés en fin de saison 2014. Berthon espère que cela continuera à porter ses fruits et pourrait jouer les points régulièrement si c’est le cas, mais qu’il joue le titre au sein d’une telle équipe paraît peu probable malgré son expérience.

Enfin, Richie Stanaway pourrait être un pilote intéressant à suivre s’il dispute toute la saison après des performances intéressantes en GP3 Series l’an dernier, mais pour l’instant, il n’a été confirmé que pour Bahreïn par Status Grand Prix.

A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Carlos Sainz , Nelson Piquet , Johnny Cecotto , Heikki Kovalainen , Luiz Razia , Alexander Rossi , Kimiya Sato , Nathanaël Berthon , Marco Sørensen , Rio Haryanto , Arthur Pic , Jordan King , Max Verstappen , Richie Stanaway , Mitch Evans , Alex Lynn , Raffaele Marciello , Sergey Sirotkin , Norman Nato , Stoffel Vandoorne , Pierre Gasly , Artem Markelov
Type d'article Contenu spécial
Tags pilotes, presentation, saison