Alex Lynn vise la victoire dès sa première course

partages
Alex Lynn vise la victoire dès sa première course
Par : Benjamin Vinel
17 avr. 2015 à 13:37

Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS

Le GP2 Series a la réputation d'être une discipline où l'expérience joue un rôle majeur, mais c'est très loin d'effrayer Alex Lynn.

Champion de GP3 Series l'an dernier, Lynn fait ses débuts à l'échelon supérieur au sein d'une équipe considérée comme la meilleure du plateau, DAMS. Les essais hivernaux se sont bien passés pour le pilote britannique ; autant dire qu'il est dans les circonstances idéales pour remporter sa première course dans la compétition.

Seuls quatre pilotes ont réalisé cet exploit par le passé : Heikki Kovalainen (lors de la première course de l'Histoire du GP2 en 2005), Álvaro Parente en 2008, Charles Pic en 2010 et Stoffel Vandoorne l'an dernier.

"Je crois que je peux remporter la première course", affirme Lynn dans les colonnes d'Autosport. "En essais, nous étions en forme, mais il y avait cinq autres gars à deux dixièmes du meilleur temps".

Lynn fait allusion à son coéquipier Pierre Gasly, ainsi qu'à Stoffel Vandoorne (ART), Mitch Evans (Russian Time), Alexander Rossi (Racing Engineering) et Raffaele Marciello (Trident), qui se sont tous montrés très compétitifs lors des essais hivernaux, surtout lors du dernier test de Bahreïn.

"Ce que l'on peut retenir des essais, c'est que cela va être extrêmement serré", poursuit-il. "Avec sept ou huit gars qui sont assez rapides pour gagner, cela va être dur. Le point positif, c'est que j'ai le sentiment d'en faire partie".

L'usure des pneus sera cruciale

Cette saison plus que jamais, pour obtenir les résultats nécessaires à une campagne victorieuse, les moments de faiblesse ne seront pas permis.

"Pour gagner, il va falloir être au rendez-vous lors des qualifications puis être performant en course. Si je prends le départ depuis les deux premières lignes, j'ai confiance en ma capacité à gagner. Je sais que la voiture va être rapide, comme la DAMS l'est toujours en qualifications, donc je devrais être proche de la pole position".

De plus, les pneus Pirelli vont probablement jouer un rôle crucial du fait de leur dégradation prématurée : se qualifier en haut de grille sera important, non seulement pour avoir le champ libre, mais aussi pour ne pas devoir user ses gommes en bataillant dans le peloton.

"On peut être le plus rapide en rythme de course toute la journée, mais si on n'est pas au top en qualifications ou si on ne prend pas un bon départ, c'est compromis. C'est quand on a beaucoup d'essence et qu'on bataille dans le peloton qu'on abîme le plus les pneus, on les met en lambeaux. En se qualifiant à l'avant, on accroît énormément leur durée de vie", conclut le pilote d'essais Williams F1.

Prochain article FIA F2
Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Previous article

Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Next article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs