Quel avenir pour Piastri ou Zhou en cas de titre F2 ?

Oscar Piastri et Guanyu Zhou impressionnent cette saison en Formule 2, mais comment s'annonce leur avenir en Formule 1 ?

Quel avenir pour Piastri ou Zhou en cas de titre F2 ?

En ce moment, l'écurie Alpine a un problème presque appréciable : trop de pilotes, pas assez de baquets. Fernando Alonso et Esteban Ocon sont déjà confirmés pour la saison 2022 – le Français l'est jusqu'en 2024 – tandis que deux membres de l'Alpine Academy sont en tête du championnat de Formule 2 après neuf des 24 courses, à savoir Guanyu Zhou et Oscar Piastri.

Lire aussi :

Si c'est la troisième campagne de Zhou dans la discipline, Piastri impressionne en étant le rookie le mieux placé, auteur d'une victoire et de quatre deuxièmes places jusqu'à présent. "En abordant la saison, nous savions tous que cela allait être une année très compétitive", confie le pilote Prema. "Quand on regarde le plateau sur le papier, tous ceux qui sont dans le top 10 peuvent probablement remporter le championnat. Je me suis probablement un peu surpris en commençant si bien la saison, les premiers rendez-vous se sont bien passés."

Un tel succès n'est pourtant pas si étonnant de la part de Piastri, qui reste sur deux titres consécutifs en Formule Renault Eurocup et en FIA F3 – même si les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 compliquent les choses pour cet Australien qui se définit comme un "étranger rejeté" dans son pays.

Oscar Piastri, Prema Racing, devance Matteo Nannini, Campos Racing

Cependant, tout comme Zhou, Piastri risque bien de se retrouver dans une impasse en cas de succès au championnat. "Tout ce que je peux faire, c'est être performant en F2", assure celui qui bénéficie du soutien de son compatriote Mark Webber, qui lui donne "quelques conseils çà et là", et de sa compagne Ann Neal. "J'ai une très bonne équipe de management derrière moi avec Mark et Ann, ils travaillent très dur en coulisses. J'ai toute la confiance de Mia [Sharizman, directeur de l'Alpine Academy] et d'Alpine pour cette année et les prochaines. Tout ce que je peux vraiment faire, c'est essayer de continuer à être performant en Formule 2."

Chez Alpine, on est bien conscient de l'embouteillage qui se prépare pour les jeunes loups, Alonso et Ocon leur barrant la route. Mia Sharizman révèle ainsi que l'objectif est qu'ils puissent faire leurs débuts en F1 "avec Alpine ou avec une autre écurie en chemin". Compte tenu des différentes alliances sur la grille, cela peut difficilement signifier autre chose que Williams ; il va falloir surveiller l'évolution de la situation.

Bien entendu, le mieux placé à l'heure actuelle pour une accession à l'élite est le leader Guanyu Zhou, qui a par ailleurs fait ses débuts en week-end de Grand Prix au Red Bull Ring, Alpine ayant profité de la seconde course sur la piste autrichienne pour le faire rouler en EL1. C'est le genre d'opportunité que tous les poulains de la marque attendent avec impatience, Zhou et Piastri ayant également mené des essais privés à Silverstone en mai dernier.

Les autres sont certains de pouvoir obtenir des opportunités similaires. "Tout le monde a vu que si l'on fait du très bon travail, on a une récompense", assure Victor Martins, actuel cinquième de FIA F3 pour sa première campagne dans la discipline. "Si l'on montre que l'on est suffisamment bon pour l'avoir, on l'obtient." Il va falloir continuer de convaincre pour ces jeunes loups – d'abord pour Zhou, Piastri et Lundgaard à Silverstone ce week-end, puis Martins et Collet au Hungaroring dans deux semaines.

partages
commentaires
Première au volant d'une F1 pour Lawson, avec la RB7
Article précédent

Première au volant d'une F1 pour Lawson, avec la RB7

Article suivant

Départ canon et victoire aisée pour Shwartzman

Départ canon et victoire aisée pour Shwartzman
Charger les commentaires