Berthon signe le premier podium de l'histoire de Lazarus

partages
Berthon signe le premier podium de l'histoire de Lazarus
Par : Benjamin Vinel
20 avr. 2015 à 09:18

Le vainqueur Rio Haryanto, Campos Racing, le deuxième Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix et le troisième Nathanael Berthon, Lazarus
Nathanael Berthon, Lazarus
Le vainqueur Rio Haryanto, Campos Racing, le deuxième Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix et le troisième Nathanael Berthon, Lazarus
Nathanael Berthon, Lazarus
Nathanael Berthon, Lazarus
Nathanael Berthon, Lazarus
Nathanael Berthon, Lazarus

Deuxième sur la grille de départ de la course sprint à Bahreïn, Nathanaël Berthon avait probablement des ambitions plus élevées que la troisième place, mais le Français peut tout de même se satisfaire d'être le premier pilote Lazarus à monter sur le podium.

Il faut dire que Berthon a pris un envol particulièrement manqué, rétrogradant au huitième rang au premier virage. L'Auvergnat a néanmoins sagement géré la dégradation de ses pneus et est remonté jusqu'à la troisième place, lentement mais sûrement, dépassant Rossi à deux tours de l'arrivée.

"Je n'ai pas pris un bon départ", déplore-t-il. "Nous avons eu un problème avec l'embrayage. Malheureusement, j'ai perdu beaucoup de places dans les deux premiers tours".

"Ensuite, la stratégie était d'économiser les pneus et de ne pas se battre, afin de laisser les autres user leurs pneus. Heureusement, cela a payé : j'ai pu récupérer toutes les places perdues. J'étais dixième à un moment et j'ai fini troisième. C'est incroyable pour l'équipe et pour moi".

Lazarus, quatrième du championnat des équipes

Depuis son arrivée en GP2 Series en 2012, l'équipe n'avait obtenu qu'un top 5 : la quatrième place de ce même Berthon en Hongrie l'an passé. Lors de ses trois saisons dans la discipline, Lazarus a toujours fini dernier du championnat.

Aussi est-ce encourageant de voir l'équipe se retrouver au quatrième rang du championnat par équipe grâce aux bons résultats signés par un Berthon qui a dû prendre son mal en patience lors d'une campagne 2014 difficile.

"Mon équipe fait de son mieux pour me donner la meilleure voiture possible. On dirait une autre équipe. Ce n'est toujours pas suffisant, comme nous l'avons vu en qualifications".

"Il nous manque du rythme, mais je suis sûr que nous allons remonter à Barcelone. Nous connaissons le circuit et je suis assez bon pour gérer les pneus. C'est là que j'ai obtenu mon premier podium en GP2. J'espère pouvoir réitérer ce résultat", conclut l'Auvergnat, qui se trouve quatrième au championnat des pilotes avec seize points.

Prochain article FIA F2
Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Previous article

Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Next article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Nathanaël Berthon
Équipes Lazarus
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités