Deuxième victoire de Haryanto, bonne opération de Vandoorne

partages
Deuxième victoire de Haryanto, bonne opération de Vandoorne
Par : Benjamin Vinel
21 juin 2015 à 09:20

Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Nobuharu Matsushita, ART Grand Prix
Sergey Sirotkin, Rapax
Mitch Evans, RUSSIAN TIME
Pierre Gasly, DAMS
Jordan King, Racing Engineering
Artem Markelov, RUSSIAN TIME
Alexander Rossi, Racing Engineering

Dans une course sprint plus calme que la course longue d'hier en GP2, Rio Haryanto s'est imposé, notamment grâce à une touchette au premier virage entre deux de ses rivaux, mais avec une belle résistance face au leader du championnat.

Sur la grille de départ, on retrouve Nick Yelloly et Haryanto sur la première ligne devant Alexander Rossi et Artem Markelov. Avec Stoffel Vandoorne huitième suite à son succès d'hier, Rossi se doit de battre son rival pour le titre, étant déjà relégué à 65 points au championnat.

Yelloly ne prend toutefois pas un très bon envol. Rossi se porte à sa hauteur et les deux hommes s'accrochent. L'Américain est relégué au treizième rang, tandis que le Britannique est contraint à l'abandon. Pendant ce temps, Haryanto prend la tête de la course devant Markelov, Vandoorne remonté à la troisième place, Matsushita, Sirotkin, Evans et Gasly. Lynn, quant à lui, a calé au départ et doit repartir avec près d'un tour de retard.

Rossi remonte aux portes des points

Rossi entame sa remontée dès le deuxième tour en prenant l'avantage sur Marciello, puis sur Binder. Il parvient ensuite à dépasser Visoiu pour la dixième place à la sortie du deuxième virage, puis Pic pour la neuvième position en plongeant au freinage de la même courbe.

En tête de la course, Markelov met la pression à Haryanto mais ne parvient pas à porter d'attaque, tandis que Vandoorne est dans une phase plutôt passive en troisième place, observant ce qui se passe devant lui, à raison : à mi-course, Markelov lance une attaque particulièrement optimiste sur son rival et endommage l'aileron avant de la Campos avant de sortir de piste, rétrogradant au septième rang.

Haryanto résiste à Vandoorne pour la victoire

Haryanto se retrouve donc en tête de la course avec une monoplace légèrement endommagée et sous la pression d'un Vandoorne affamé. L'Indonésien résiste et de façon très surprenante, le pilote ART est incapable de porter une attaque.

"C'était une course compliquée, on ne peut pas creuser l'écart à cause du DRS," commente Haryanto sur le podium. "J'ai fait tout ce que j'ai pu, j'ai tout donné, j'ai fait la différence là où je le pouvais. J'avais encore plus de graining à cause de mon aileron avant endommagé."

Rio Haryanto remporte donc sa deuxième victoire de la saison, et relance sa campagne! Il est rejoint sur le podium par les deux pilotes ART, Vandoorne et Matsushita. Sirotkin, Evans, Gasly, King et Markelov complètent les points.

Au championnat, grâce au zéro pointé de son rival Rossi, Vandoorne accroît son avance : il détient désormais 155 points contre 78 pour l'Américain. Haryanto, lui, se rapproche, avec 70 unités au compteur. Sirotkin est quatrième avec 46 points devant Lynn (42) et Evans (35).

PosPiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 R. Haryanto Campos Racing 28 35:57.944
2 S. Vandoorne ART Grand Prix 28 0.450
3 N. Matsushita ART Grand Prix 28 0.905
4 S. Sirotkin Rapax 28 1.368
5 M. Evans RUSSIAN TIME 28 3.395
6 P. Gasly DAMS 28 6.362
7 J. King Racing Engineering 28 6.722
8 A. Markelov RUSSIAN TIME 28 7.921
9 A. Rossi Racing Engineering 28 7.929
10 R. Visoiu Rapax 28 19.389
11 R. Marciello Trident 28 19.942
12 A. Pic Campos Racing 28 22.034
13 D. De Jong MP Motorsport 28 31.108
14 N. Nato Arden International 28 31.730
15 R. Binder Trident 28 34.330
16 R. Stanaway Status Grand Prix 28 36.352
17 M. Sørensen Carlin 28 37.945
18 N. Berthon Daiko Team Lazarus 28 40.651
19 S. Trummer Hilmer Motorsport 28 42.119
20 M. Stöckinger Status Grand Prix 28 59.175
21 A. Lynn DAMS 28 64.756
22 A. Negrão Arden International 28 74.124
23 J. Leal Carlin 27 1 tour
  N. Yelloly Hilmer Motorsport 1 Abandon
Prochain article FIA F2
La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

Previous article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

Next article

Le GP2 vers des moteurs V6 turbo en 2018

Le GP2 vers des moteurs V6 turbo en 2018