EL - King et Rossi donnent le ton, Vandoorne à l'arrêt

partages
EL - King et Rossi donnent le ton, Vandoorne à l'arrêt
Par : Benjamin Vinel
17 avr. 2015 à 10:03

Jordan King, Racing Engineering
Alexander Rossi, Racing Engineering
Alex Lynn, DAMS
Sergio Canamasas, MP Motorsport
Arthur Pic, Campos Racing
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix

La séance d'essais libres du meeting de Bahreïn s'est avérée très favorable à l'écurie Racing Engineering, tandis que certains favoris ont connu des soucis techniques.

C'est Alexander Rossi (Racing Engineering) qui a signé le premier tour chronométré de la saison en 1'42"451... et ce temps s'est avéré assez bon pour représenter le deuxième meilleur chrono de la séance ! Personne n'est parvenu à faire mieux à l'exception de son coéquipier Jordan King, qui a pris l'avantage pour un centième de seconde.

La concurrence n'est toutefois pas loin derrière : Alex Lynn (DAMS) comme Stoffel Vandoorne (ART) se sont approchés à moins de deux dixièmes de seconde des monoplaces espagnoles.

La fiabilité fait défaut à Vandoorne

Lynn fait partie des pilotes à qui il est arrivé de sortir de la piste sans conséquence lors de cette séance, tout comme son coéquipier Pierre Gasly.  Norman Nato (Arden) et Arden Markelov (Russian Time) sont également partis à la faute.

Réputé pour son pilotage rugueux, Sergio Canamasas a, quant à lui, été aperçu en train de maîtriser un gros dérapage.

La Campos d'Arthur Pic a passé un bonne partie de la séance dans les stands, des travaux étant effectués sur l'arrière de sa monoplace. Le Français a été contraint à observer l'action en piste sur les écrans, tout comme Zoel Amberg (Lazarus) qui a rencontré un problème similaire.

L'unique réel incident de la séance s'est produit à sept minutes du drapeau à damier, lorsque Stoffel Vandoorne a immobilisé son ART en bord de piste, possiblement victime d'une perte de pression d'huile.

La fiabilité pourrait-elle venir contrecarrer les plans du Belge, en quête d'une cinquième pole position consécutive ?

Pos Pilote Équipe Temps Écart Tours
1. Jordan King Racing Engineering 1:42.441   17
2. Alexander Rossi Racing Engineering 1:42.451 0.010 20
3. Alex Lynn DAMS 1:42.509 0.068 18
4. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix 1:42.612 0.171 14
5. Arthur Pic Campos 1:42.948 0.507 16
6. Rio Haryanto Campos 1:43.043 0.602 16
7. Pierre Gasly DAMS 1:43.249 0.808 18
8. Mitch Evans Russian Time 1:43.327 0.886 16
9. Raffaele Marciello Trident 1:43.400 0.959 16
10. Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 1:43.422 0.981 18
11. Artem Markelov Russian Time 1:43.457 1.016 18
12. Julián Leal Carlin 1:43.581 1.140 12
13. Sergey Sirotkin Rapax 1:43.684 1.243 16
14. Norman Nato Arden 1:43.762 1.321 14
15. Marco Sørensen Carlin 1:43.774 1.333 16
16. Robert Visoiu Rapax 1:43.810 1.369 13
17. Richie Stanaway Status 1:43.814 1.373 16
18. Sergio Canamasas MP Motorsport 1:43.948 1.507 14
19. Nathanaël Berthon Lazarus 1:44.178 1.737 14
20. Rene Binder Trident 1:44.233 1.792 18
21. Marlon Stockinger Status 1:44.515 2.074 12
22. Daniël de Jong MP Motorsport 1:44.517 2.076 16
23. André Negrão Arden 1:44.529 2.088 14
24. Zoel Amberg Lazarus 1:51.825 9.384 5
Prochain article FIA F2
Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Previous article

Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Next article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs