Les enjeux F2 - Leclerc reçu 5 sur 5

Tous les week-ends, Charles Leclerc est en pole position, et tous les week-ends, chacun se demande où il va s'arrêter. Les records sont déjà proches !

Les enjeux F2 - Leclerc reçu 5 sur 5

Le plateau de la Formule 2 a quelque peu évolué pour cette manche : Alexander Albon fait son retour chez ART Grand Prix après sa blessure contractée dans un accident à vélo – il avait été remplacé par Sergey Sirotkin à Bakou. Sa clavicule reste toutefois cassée, et le seul pilote à n'avoir jamais fini hors des points cette saison va devoir composer avec ce facteur.

Sergio Canamasas, qui a commencé la saison chez Trident avec trois points en huit courses, rejoint Rapax, où il prend le volant de la voiture #19. Cette dernière était occupée jusqu'à présent par Johnny Cecotto Jr, pilote le plus expérimenté de l'Histoire du championnat GP2/F2.

Le baquet libre chez Trident revient à un certain Raffaele Marciello. L'Italien fait son retour dans son ancienne écurie, lui qui s'est classé huitième, septième et quatrième des trois dernières saisons de GP2. L'ancien protégé de la Scuderia Ferrari évolue désormais en Blancpain GT Series. Il convient de remarquer qu'il était monté sur le podium à trois reprises en six courses au Red Bull Ring ; y parviendra-t-il de nouveau ce week-end ?

Raffaele Marciello, Trident
Raffaele Marciello (Trident)

Essais Libres

Dans une séance studieuse, marquée par la sortie dans les graviers de Charles Leclerc au virage Bösser et de Nicholas Latifi dans la courbe Jochen Rindt, c'est justement le Monégasque qui a aisément signé le meilleur temps en 1'14"356, devançant son coéquipier Antonio Fuoco de près de quatre dixièmes.

En revanche, les deux principaux rivaux de Leclerc pour le titre, Oliver Rowland et Artem Markelov, ne se sont classés que cinquième et 12e. Quoi qu'il en soit, l'ensemble du plateau a pris ses marques sur le Red Bull Ring avec 20 à 28 tours pour chacun, malgré l'arrêt en piste de Sérgio Sette Câmara en fin de séance.

 Red Bull Ring - Essais Libres

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 monaco Charles Leclerc  Prema Powerteam 1'14.356  
2 italy Antonio Fuoco  Prema Powerteam 1'14.721 0.365
3 netherlands Nyck de Vries  Rapax 1'14.730 0.374
4 canada Nicholas Latifi  DAMS 1'14.822 0.466
5 united_kingdom Oliver Rowland  DAMS 1'14.865 0.509
6 spain Sergio Canamasas  Rapax 1'14.877 0.521
7 japan Nobuharu Matsushita  ART Grand Prix 1'14.915 0.559
8 thailand Alexander Albon  ART Grand Prix 1'14.951 0.595
9 switzerland Ralph Boschung  Campos Racing 1'15.029 0.673
10 italy Luca Ghiotto  RUSSIAN TIME 1'15.031 0.675

Voir le classement complet ici

Charles Leclerc, PREMA Powerteam
Charles Leclerc (Prema Racing)

Qualifications

Encore une fois, Charles Leclerc a été intouchable. Le protégé de Ferrari a signé le meilleur temps lors de la première salve de tours chronométrés, avant de récidiver en fin de séance avec, au final, les deux chronos les plus rapides de ces qualifications. C'est une cinquième pole position pour le rookie – il améliore sa propre référence –, qui se rapproche dangereusement des six pole positions de Nelson Piquet Jr en une saison et des huit pole positions de Pierre Gasly et de Stoffel Vandoorne en carrière !

Sérgio Sette Câmara, qui n'a toujours pas marqué le moindre point en Formule 2, a signé la deuxième place malgré une excursion dans les graviers à la toute fin de la séance. L'ancien poulain de Red Bull a toutefois subi un coup dur, disqualifié de cette séance pour n'avoir pu fournir l'échantillon d'un litre de carburant requis à la fin de la séance.

C'est donc l'autre Prema, celle d'Antonio Fuoco, que l'on va retrouver en première ligne. Pour le coéquipier du brillant Leclerc, cette performance vient à point nommé, alors qu'il n'a pas engrangé la moindre unité au compteur depuis la première course de la saison. Un troisième rookie, Alexander Albon, complète le top 3.

Deuxième au championnat, Oliver Rowland sauve les meubles avec la quatrième place, alors qu'Artem Markelov est un décevant 14e. Raffaele Marciello, pour son retour, a tenté de rouler au milieu de la séance pour éviter le trafic, mais cette tactique n'a pas porté ses fruits : il est 16e.

 Red Bull Ring - Qualifications

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 monaco Charles Leclerc  Prema Powerteam 1'13.396  
DSQ brazil Sérgio Sette Câmara  MP Motorsport 1'13.736 0.340
2 italy Antonio Fuoco  Prema Powerteam 1'13.776 0.380
3 thailand Alexander Albon  ART Grand Prix 1'13.888 0.492
4 united_kingdom Oliver Rowland  DAMS 1'13.903 0.507
5 japan Nobuharu Matsushita  ART Grand Prix 1'13.922 0.526
6 netherlands Nyck de Vries  Rapax 1'14.034 0.638
7 italy Luca Ghiotto  RUSSIAN TIME 1'14.180 0.784
8 canada Nicholas Latifi  DAMS 1'14.193 0.797
9 france Norman Nato  Arden International 1'14.203 0.807
10 switzerlandRalph Boschung  Campos Racing 1'14.363 0.967

Voir le classement complet ici

Il n'y a plus qu'à concrétiser en course pour Leclerc. "Ce sera dur", estime-t-il. "Il faut que je prenne un bon départ avec un bon premier virage pour essayer de rester devant. Si je perds la tête, ce n'est pas un désastre, cela dit : nous savons avoir un bon rythme de course. Il s'agit de rester calme. La course peut être mouvementée, et la météo est un peu imprévisible ici. Je vais essayer de gagner, mais nous n'allons pas prendre de risques stupides non plus."

Charles Leclerc, PREMA Powerteam
Charles Leclerc (Prema Racing)
partages
commentaires
Rowland veut convaincre Renault pour 2018

Article précédent

Rowland veut convaincre Renault pour 2018

Article suivant

Le point F2 - Leclerc impérial, Rowland et Markelov résistent

Le point F2 - Leclerc impérial, Rowland et Markelov résistent
Charger les commentaires