FIA F2
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
41 jours

La FIA a ouvert une enquête approfondie sur l'accident d'Hubert

partages
commentaires
La FIA a ouvert une enquête approfondie sur l'accident d'Hubert
Par :
2 sept. 2019 à 07:37

La FIA a ouvert dès samedi une enquête sur l'accident qui a coûté la vie à Anthoine Hubert à Spa-Francorchamps. Tout le temps nécessaire sera pris avant de dresser les conclusions.

Directeur de course de la Formule 1, Michael Masi a précisé que la FIA avait ouvert une enquête officielle sur l'accident de F2 ayant coûté la vie à Anthoine Hubert samedi après-midi à Spa-Francorchamps. Tout le temps nécessaire sera donné à ce processus, afin de tirer les conclusions nécessaires et précises sans précipitation. Le pilote français s'est tué dans le Raidillon au terme d'un enchaînement malheureux, qui a débuté par la sortie de piste de Giuliano Alesi, avant que sa monoplace ne soit pulvérisée à pleine vitesse par celle de Juan Manuel Correa. Ce dernier est toujours hospitalisé à Liège, où il a subi une longue opération des jambes dans la nuit de samedi à dimanche. 

Lire aussi :

"Il y a une enquête qui a débuté hier [samedi]", a confirmé dimanche soir Michael Masi, après le Grand Prix de Belgique. "La FIA, avec notre département technique, notre département sécurité, et tous les différents départements, a ouvert une enquête immédiatement. La FIA travaillera avec le RACB (Royal Automobile Club de Belgique) et les autorités. Je ne crois pas que l'on définira une quelconque durée pour ça. Nous mènerons le processus pour une enquête entière et complète, comme la FIA le fait avec tous les incidents graves, que ce soit sur circuit, en rallye ou ailleurs. Cela concernera tous les aspects de l'incident."

Parmi tous ces aspects, il est vraisemblable que la zone de dégagement située en haut du Raidillon fasse l'objet d'investigations, puisque la monoplace d'Anthoine Hubert a rebondi contre les barrières de sécurité avant de revenir proche de la piste. Néanmoins, Michael Masi estime qu'il est beaucoup trop tôt pour affirmer que les infrastructures puissent être mises en cause. "Je n'ai même pas regardé", tempère-t-il. "L'enquête a commencé hier [samedi] et il y a plusieurs facettes. Je n'entrerai donc pas dans les détails avant que nous ayons pu avoir une vision globale."

Depuis ce terrible accident, l'une des préoccupations concerne la possibilité pour certains pilotes de passer à pleine vitesse dans ce type de zone de dégagement, mais pour le moment la FIA botte en touche. "Je ne pense pas que ce soit une inquiétude pour l'avenir", estime Michael Masi. "Je pense que c'est quelque chose qu'il faut analyser pour chaque circuit, avec ses propres circonstances. Celui-ci [dans le Raidillon], ce n'est pas un mauvais dégagement. C'est en fait la voie de sortie pour l'autre pitlane, donc je ne crois pas que l'on puisse généraliser comme ça."

Article suivant
Correa débute sa convalescence après l'accident de Spa

Article précédent

Correa débute sa convalescence après l'accident de Spa

Article suivant

Correa va poursuivre sa convalescence au Royaume-Uni

Correa va poursuivre sa convalescence au Royaume-Uni
Charger les commentaires