F1 ou non, Tsunoda ne restera pas en F2 l'an prochain

Si sa titularisation en Formule 1 dépend encore de l'obtention d'une Super Licence, et par conséquent de son résultat final en Formule 2, Yuki Tsunoda sait d'ores et déjà qu'il ne va pas rester dans cette discipline l'an prochain.

F1 ou non, Tsunoda ne restera pas en F2 l'an prochain

Red Bull ne le cache plus, Yuki Tsunoda est le successeur désigné de Daniil Kvyat chez AlphaTauri. Impressionnant depuis son arrivée en Europe, Tsunoda pourrait faire ses débuts en Formule 1 dès 2021 après seulement quatre saisons en formules de promotion, à l'âge de 20 ans.

Lire aussi :

Actuel troisième de Formule 2, le pilote Carlin a besoin d'un top 5 pour être assurément éligible à la Super Licence. Or, il reste quatre courses à disputer à Bahreïn, lesquelles pourraient aussi bien le voir remporter le titre que chuter à la 11e place. S'il échoue dans sa quête, il ne restera apparemment pas en F2 et pourrait rejoindre la Super Formula.

"J'ai été informé par Helmut [Marko, conseiller sportif de Red Bull] qu'il fallait que je sois performant cette saison et que je sois [au pire] cinquième pour avoir une Super Licence", indique Tsunoda dans un entretien accordé au site officiel de la Formule 1. "Il a dit que si j'étais cinquième, je serais éligible pour courir en Formule 1, mais que si je ne l'étais pas, il faudrait que je retourne courir au Japon. C'était strict, mais je suis d'accord avec lui. Si l'on est un bon pilote, comme George Russell, Lando Norris ou Charles Leclerc, alors je pense qu'on n'a besoin que d'une année en F2 – ils n'ont pas eu besoin de deux ou trois ans."

Le contexte est pourtant bien différent. Contrairement à Russell, Norris ou encore Leclerc, le petit Japonais a fait directement le saut de la Formule 4 à la FIA F3, cela en quittant son pays natal pour rejoindre le Vieux Continent l'an passé. Il lui fallait donc s'habituer à une monoplace bien plus puissante tout en découvrant les circuits sur lesquels il se rendait, dans un championnat où les essais libres sont très limités.

Passer à la F2 seulement un an plus tard n'avait rien d'aisé non plus. "La Formule 2 a été le plus grand challenge de toute ma vie", confirme Tsunoda, auteur de trois pole positions et deux victoires en 2020. "Mais j'ai abordé cette saison en me sentant plus fort qu'au début de ma saison en F3. J'avais un bon rythme et j'étais dans une bonne équipe."

"Il faut être très performant à chaque course. Il y a de la pression, mais c'est une bonne mentalité. Cette année, ce n'est pas trop mal, mais on verra ce qui se passera à l'avenir. Mon rêve est d'être Champion du monde de Formule 1, et si j'avais eu des difficultés en Formule 2, alors cela aurait été vraiment compliqué. Il fallait que je réussisse pour ma première saison, comme l'ont fait Lando Norris et George Russell." Rappelons que Leclerc et Russell ont été couronnés en tant que rookies en 2017 puis en 2018, Norris ayant pris la deuxième place derrière son compatriote.

partages
commentaires

Related video

Verstappen : Les règles 2022 ne sont pas faites pour stopper Mercedes

Article précédent

Verstappen : Les règles 2022 ne sont pas faites pour stopper Mercedes

Article suivant

Ricciardo : "Ma longévité en F1 sera dictée par ma compétitivité"

Ricciardo : "Ma longévité en F1 sera dictée par ma compétitivité"
Charger les commentaires