Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

F2 2024 : un aileron radical qui augure l'avenir de la F1 ?

Quand la Formule 2 a levé le voile sur sa monoplace nouvelle génération à Monza, c'est l'aileron arrière qui a attiré l'attention.

L'aileron arrière de la F2 2024

Photo de: Alex Kalinauckas

La F2 2024 dispose d'un aileron arrière à l'apparence radicale, qui s'élève tel le plumage d'un paon, et a suscité l'intérêt du paddock – y compris des dirigeants d'écuries de Formule 1. Bien entendu, ce design n'est pas là pour faire joli, mais pour faciliter les dépassements.

"L'aileron arrière en lui-même a une forme arrondie qui est assez proche de ce dont dispose actuellement la F1", commente Bruno Michel, PDG de la Formule 2. "La grande différence est probablement ce que vous avez vu : le volet est assez lourd et volumineux. Cela a vraiment été fait afin d'assurer qu'avec le type de réglages que nous avons sur cette voiture, nous puissions avoir un DRS extrêmement efficace."

Lire aussi :

La volonté d'accroître l'impact du DRS, avec une différence de vitesse de pointe plus élevée selon l'ouverture ou non de l'aileron arrière, est intéressante, car c'est un sujet pour la F1 en vue de la nouvelle réglementation 2026. En effet, alors que la F1 se tourne vers une aéro plus active, avec l'objectif de réduire la traînée en ligne droite afin de contrer la perte de puissance des nouveaux groupes propulseurs, il est craint que les dépassements deviennent bien plus difficiles.

Si toutes les voitures ont moins de traînée, alors le DRS a moins d'impact et dépasser en ligne droite est nettement plus difficile. Cet effet peut être contré si un volet plus volumineux, comme sur cette F2, est rendu obligatoire.

F2 2024 Car rear wing

L'aileron arrière de la F2 2024

Et ce n'est pas la seule priorité de la F1. "L'un des objectifs, et ce que l'on essaie de faire pour 2026, c'est de se débarrasser du train DRS", expliquait récemment Pat Symonds, directeur technique de la F1, à Motorsport.com"Pour l'instant, on parle d'une monoplace qui a quatre états aérodynamiques. Je ne pense pas qu'on se retrouvera avec quatre états à la fin, mais plutôt deux ou peut-être trois. Mais si une partie de l'évolution se fera via le règlement technique, l'autre se fera via le règlement sportif."

Alors que le travail se poursuit pour établir la réglementation définitive 2026 au niveau du châssis, les leçons seront certainement tirées de cette idée en F2 et pourraient donc influencer ce qui se passera en F1.

Bruno Michel, lui, déclare que la Formule 2 va continuer à innover : "La F2 a été pionnière sur quelques points pour la F1 auparavant, et nous allons continuer de le faire. Cela a commencé avec les pneus 18 pouces avant la F1, qui ont beaucoup aidé Pirelli dans son développement. La F2 travaille déjà avec du carburant durable. Et je pense qu'il y a beaucoup de choses que nous pouvons mettre en place en F2 et qui seront appliquées en F1 par la suite."

F2 2024 Car rear wing

L'aileron arrière de la F2 2024

Vice-président pour le sport à la FIA, Robert Reid a confirmé que les idées mises en place en F2, de la sécurité aux dimensions de la voiture en passant par l'aéro, étaient importantes pour en tirer des leçons dans d'autres catégories, notamment en F1.

"Nous apprenons en permanence dans diverses directions", déclare Reid. "Nous avons ici une voiture qui est au niveau des normes de la F1, et nous rassemblons toutes ces données en un même endroit. À la FIA, nous avons un département monoplace : nous n'avons pas une équipe F1 puis le reste de la pyramide. Ce sont les mêmes, comme Tim Goss côté technique, qui travaillent sur toute la pyramide. Et cette constance, que ce soit sur le poids de la direction, l'ajustabilité de la taille du cockpit ou la sécurité, est vraiment importante pour nous sur l'ensemble de la pyramide."

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent La F2 dévoile sa nouvelle monoplace pour 2024
Article suivant La F2 2024 s'annonce plus facile à piloter pour les femmes

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse