Formule 2 : Louis Delétraz fâché avec soi-même

partages
commentaires
Formule 2 : Louis Delétraz fâché avec soi-même
Peter Wyss
Par : Peter Wyss
21 avr. 2017 à 20:26

La saison FIA Formule 2 de Louis Delétraz a commencé avec une faute qui est la plus ennuyeuse pour lui. “Mais j’ai quand-même beaucoup appris pour en profiter", dit le Genevois.

Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering
Louis Deletraz, Racing Engineering

Pour Louis Delétraz, l’ouverture du nouveau Championnat FIA Formule 2 à Bahreïn était le second weekend au volant d’une Dallara GP2. Comme lors du final GP2 2016 à Abu Dhabi, il a montré sa vitesse, mais sans des résultats satisfaisants.

Au volant de la voiture de Racing Engineering, il s’était qualifié à la 14ème place sur la grille. Mais là, il est resté au départ de la course principale. 

“C’était ma faute”, admet le deuxième pilote suisse en F2.“ Pendant les essais j’ai réussi des bons départs. Malheureusement, l’asphalte donnait tant de grip que j’ai calé le moteur après quelques mètres. J’aurais dû accélérer davantage. Une erreur stupide et ennuyeuse pour moi-même”.

Jusqu’à son vrai départ, Delétraz se retrouvait presque à un tour des leaders. Cela ne lui a pas empêché de tourner la mauvaise situation en positif.

 

“Je voulais retirer une certaine expérience de cette situation. C’est pourquoi j’ai utilisé la course pour améliorer mon apprentissage sur les pneumatiques et pour montrer ma vitesse“. Il l’a fait. Ses chronos sur les Pirelli à gommes mediums étaient si bien que ceux des top dix, et après le changement avec les pneus plus tendres, il est resté avant le leader de la course Artem Markelov.

Dans la course sprint de dimanche, Louis Delétraz a gagné tout de suite six places. Après 45 minutes, il a franchi la ligne d’arrivée en 12ème place.

“C’était vraiment un premier tour très fort, de P19 à P13. Malheureusement, le setup avec les gommes mediums n’était pas très bon. J’ai eu du sous-virage d’abord, après j’ai ruiné les pneus derrière, je n’avais pas assez de grip vers la fin”.

Après les deux manches un peu frustrantes, le Suisse tourne son regard vers la prochaine course à Barcelone le 13 et 14 mai.

“Certainement, j’ai beaucoup appris. Je pense avoir eu une belle vitesse proche des meilleures. Si nous voulons nous battre plus loin, nous devons améliorer avec les pneus mediums. Mais nous savons ce qu'il faut faire. Ça devrait être mieux en Espagne”.

Prochain article FIA F2
Édito - Formule 2, nouveau départ !

Previous article

Édito - Formule 2, nouveau départ !

Next article

Chronique Leclerc - De la 14e place à la victoire !

Chronique Leclerc - De la 14e place à la victoire !

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Sakhir
Catégorie Avant-course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Louis Delétraz
Équipes Racing Engineering
Auteur Peter Wyss
Type d'article Interview