FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Ghiotto était si rapide que De Vries a mal dormi

partages
commentaires
Ghiotto était si rapide que De Vries a mal dormi
Par :
13 mai 2019 à 13:01

Luca Ghiotto a impressionné par sa rapidité à Barcelone, si bien que ses rivaux en ont été quittes pour une insomnie !

Luca Ghiotto a fait sensation à Barcelone, c'est le moins que l'on puisse dire. Auteur de sa deuxième pole position de la saison avec près de deux dixièmes d'avance sur la concurrence, Ghiotto a complètement manqué son envol en Course Principale avant d'être victime d'une tentative de dépassement quelque peu optimiste de Dorian Boccolacci. Après un premier arrêt au stand imprévu, l'Italien était 19e à 26 secondes du leader... mais il est parvenu à remonter à la quatrième place !

Lire aussi :

Et lorsque Nyck de Vries évoque pour Motorsport.com l'avantage qu'avait Ghiotto en matière de rythme, le vainqueur de la Course Sprint n'y va pas par quatre chemins : "C'est presque une seconde au tour. Si l'on commence à analyser à partir de là, la soirée est longue. Je peux vous dire que je n'ai pas très bien dormi ! Il faut garder la foi. [La Course Sprint] a prouvé qu'il n'y avait pas de magie, tout le monde peut faire le job. J'en suis content et fier."

Le vainqueur Nyck De Vries, ART Grand Prix

Le vainqueur Nyck De Vries, ART Grand Prix

Photo de: FIA Formula 2

Luca Ghiotto, Uni Virtuosi

Luca Ghiotto, Uni Virtuosi

Photo de: FIA Formula 2

Une analyse des chronos permet effectivement de constater que Ghiotto a tourné 11 fois en 1'33 ou moins lors de la Course Principale, quand De Vries, lui, n'y est jamais parvenu. De fait, les seuls pilotes qui se sont approchés à moins d'une seconde du meilleur tour réalisé par le pilote UNI-Virtuosi – ou ont fait mieux – sont ceux qui étaient sur la stratégie opposée, chaussant des pneus tendres neufs en fin d'épreuve.

"Cela ne m'est jamais arrivé dans ma carrière de dire que nous étions clairement plus rapides que les autres, mais aujourd'hui tout le monde le voyait, avec deux arrêts au stand, un aileron avant cassé et le Safety Car qui ne nous a pas attendus", commentait Ghiotto pour Motorsport.com samedi soir, n'ayant effectivement pas pu combler l'entièreté de son retard lors de la première neutralisation de la course. "C'est vraiment incroyable."

"À vrai dire, j'avais un peu peur de ce que je faisais, quand je suis sorti des stands – j'étais seul, dernier et je n'avais pas de voiture devant à laquelle me comparer pour voir à quel point j'allais vite. À Barcelone, ce n'est pas souvent qu'il y a des voitures de sécurité au milieu de la course, je savais qu'il n'allait rien se passer, donc j'ai juste commencé à attaquer et les pneus ont très bien duré – c'est une bonne chose concernant cette voiture, beaucoup d'autres équipes ont des difficultés. Le pneu restait en bon état à la fin. C'est juste dommage de ne pas avoir obtenu le résultat qui était possible. La voiture prouve être exceptionnelle."

Lire aussi :

Le pilote transalpin concluait à l'issue du week-end : "L'équipe fait de l'excellent travail. Tout le monde dans le paddock essaie de comprendre pourquoi nous sommes si rapides !" Il faudra en tout cas maintenir ce niveau de compétitivité pour rattraper le leader Nicholas Latifi au championnat, le très régulier pilote DAMS comptant déjà 26 points d'avance sur son dauphin... Luca Ghiotto.

Propos recueillis par Jack Benyon

Article suivant
Premier point 2019, mais baquet menacé pour Ralph Boschung ?

Article précédent

Premier point 2019, mais baquet menacé pour Ralph Boschung ?

Article suivant

Diaporama: les suisses Ralph Boschung, Louis Delétraz et Sauber Junior Team au GP d'Espagne

Diaporama: les suisses Ralph Boschung, Louis Delétraz et Sauber Junior Team au GP d'Espagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Barcelone
Pilotes Nyck de Vries , Luca Ghiotto
Auteur Benjamin Vinel