GP2 - Arthur Pic et Campos n'ont pas trouvé la clé en qualifs

La saison 2014 avait bien commencé pour Arthur Pic

La saison 2014 avait bien commencé pour Arthur Pic. Après trois meetings, le Français occupait la cinquième place du championnat et la flatteuse position de meilleur débutant. Les qualifications posaient problème, mais les résultats étaient malgré tout très satisfaisants.

Néanmoins, les deux derniers meetings ne se sont pas très bien passés pour Pic, qui n'a marqué qu'un point en quatre courses, parfois pas aidé par le sort comme à Silverstone où il a été accroché par Takuya Izawa à la fin de la course sprint. Le pilote Campos a rétrogradé au huitième rang du classement derrière un autre débutant, Stoffel Vandoorne.

Il se trouve que les qualifications restent un problème au sein de l'équipe espagnole : tandis que la place moyenne de Pic, en course, est 7,67 depuis le début de l'année, en qualifications, il est 11e en moyenne. Les promesses d'une 7e place au Red Bull Ring ne se sont pas confirmées à Silverstone où il n'a pu faire mieux que 12e : les soucis ne sont pas complètement résolus.

"Nous avons fait de bonnes qualifications en Autriche où je pense que nous étions compétitifs", rappelle le Français dans une interview accordée à ToileF1. "Le circuit était assez atypique, nous ne dégradions pas les pneus. Je le connaissais bien aussi, ça nous a peut-être un peu aidés".

"Ici", poursuit-il, "c'est vrai que nous avons eu quelques soucis en qualifications, nous refaisons un peu les mêmes performances qu'en début d'année. Non, ce n'est pas encore totalement réglé. Nous continuons de travailler, mais c'est compliqué, car il n'y a pas beaucoup d'essais libres : même si nous avons des idées pour tester des choses, nous n'avons pas le temps de les mettre en place".

Plus précisément, quelles sont les causes des soucis en question ? "Je pense que tout simplement, nous avons une bonne voiture pour la course qui ne dégrade pas les pneus, et peut-être que nous ne tapons pas assez dans ces pneus en qualifications. Je pense qu'il y a des voitures qui ont tendance à être plutôt bien en qualifs et moins bien en course ; nous, c'est le contraire", répond Pic.

"On essaie de garder notre setup de course pour la course en changeant quelques trucs pour les qualifications. Parfois, nous nous plantons un peu. Par exemple, ici, en essais libres, nous n'étions vraiment pas bien du tout, nous étions à côté de la plaque. Nous sommes revenus à nos bases en qualifs, c'était mieux, mais ça n'a pas été super", regrette le jeune rookie.

Ainsi, pour celui qui avait fini les sept premières courses de l'année dans le top 10, l'objectif est d'être de retour dans les points lors des deux prochains meetings, à Hockenheim et sur le Hungaroring.

"Nous allons essayer de remarquer des points dans les courses qui viennent avant la trêve, de faire un bon débriefing à la trêve, et de repartir un peu mieux à partir de septembre", conclut le natif de Montélimar.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Takuya Izawa , Arthur Pic , Stoffel Vandoorne
Type d'article Actualités