GP2 - Interview exclusive de Romain Grosjean

Ce week-end, Romain Grosjean fait son retour au volant d'une monoplace du championnat de GP2 Series pour comprendre et tenter de résoudre les problèmes que rencontre Jérôme d'Ambrosio et DAMS cette saison

Ce week-end, Romain Grosjean fait son retour au volant d'une monoplace du championnat de GP2 Series pour comprendre et tenter de résoudre les problèmes que rencontre Jérôme d'Ambrosio et DAMS cette saison.

Le Français revient sur ce retour en GP2 Series en exclusivité pour ToileF1.com et évoque son futur.

Comment est venue l'opportunité de travailler avec DAMS, tout d' abord en Auto GP ? Etait-ce déjà dans l'optique de revenir en GP2 ?

"DAMS était à la recherche d'un pilote rapide capable de viser la victoire régulièrement et j'étais à la recherche de roulage en monoplace. Nous nous sommes entendus rapidement. La voiture d'Auto GP est extrêmement rapide, elle est probablement ce qui se fait de mieux en Europe après la GP2."

"Participer à ce championnat m'a permis de rester impliqué en monoplace, ce qui est très important physiquement, et de connaître une nouvelle équipe. Lorsque j'ai décidé de m'impliquer en Auto GP, je n'avais aucun plan précis en tête. Ma seule ambition était de rouler, de me faire plaisir, et de gagner des courses."

L'occasion de faire une pige en GP2 s'est présentée avec DAMS, quelle est l'ambiance dans l'équipe après un début de saison un peu difficile ?

"J'ai trouvé une équipe extrêmement motivée et professionnelle. Nous avons beaucoup discuté et bien préparé le week-end lorsque je suis passé au Mans, en début de semaine, afin de mouler mon baquet."

Quels sont les objectifs pour ce week-end ? Les objectifs de DAMS et les vôtres ?

"Le premier objectif est vraiment d'aider DAMS et les deux pilotes titulaires à comprendre pourquoi le potentiel de performance n'a pas été libéré cette saison. Nous voulons mettre le doigt, si cela est possible, sur les raisons qui n'ont pas permis à l'équipe de jouer les premiers rôles. Ensuite, bien sûr, nous n'allons pas considérer ce week-end comme une séance d'essais. Il y a deux courses à disputer et l'objectif est clairement d'y réaliser le meilleur résultat possible."

"Malheureusement, la météo n'est pas de notre côté et il semble que la pluie puisse perturber les roulages. J'espère que cela ne sera pas trop pénalisant pour notre programme technique."

Si un nouveau baquet se libérait pour vous accueillir après une bonne prestation en Allemagne, continueriez-vous en GP2 en dehors de chez DAMS ?

"Honnêtement, je n'en sais rien. Aujourd'hui, je suis impliqué avec Matech Compétition en championnat GT FIA et en Auto GP avec DAMS. Je fais une pige en GP2 series et je me concentre vraiment sur cette mission. Toutes les options sont ouvertes pour mon futur mais une chose est certaine : si je devais revenir un jour en GP2, ce ne serait pas pour y faire de la figuration."

Vous avez toujours dit qu'un retour en Formule 1 était votre objectif en 2011, est-ce que Eric Boullier et Gravity vont vous y aider ?

"C'est vrai que, de loin, les choses peuvent paraître un peu confuses. Même si je pilote ce week-end une monoplace aux couleurs de Renault, je suis un pilote DAMS et je n'ai aucun lien avec Gravity. Bien sûr, revenir en Formule 1 fait partie de mes objectifs et je travaille pour y arriver."

Êtes-vous surpris des performances de Renault depuis le début de l'année ? Ce regain de forme vient-il de la nouvelle réglementation ?

"Je connais l'équipe de l'intérieur et je ne suis pas surpris par ce que je vois. L'écurie a su saisir les bonnes opportunités en début de saison, son programme de développement technique est très agressif. Plus important, elle a su tourner la page après une saison 2009 catastrophique sur bien des points. Aujourd'hui, je vois les mécaniciens et les ingénieurs sourire, ce n'était pas forcément le cas il y a un an."

Le GT1 vous sourit, êtes-vous épanoui dans ce championnat ? Si hélas le retour en Formule 1 ne pouvait pas se faire en 2011, est-ce un championnat dans lequel vous continueriez ou vous regarderiez plutôt du coté des LMS ou du DTM ?

"Nous ne sommes qu'en juillet et, comme je vous le disais tout à l'heure, beaucoup d'options sont ouvertes. L'important, c'est de démontrer que, quelle que soit la catégorie dans laquelle je m'aligne, je gagne. Et c'est le cas pour le moment. Je suis aujourd'hui 2ème en championnat GT1, 2ème en Auto GP, et j'espère bien montrer le nez ce week-end en GP2. Se rappeler au souvenir de tous ne serait pas une mauvaise chose !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Jérôme d'Ambrosio , Romain Grosjean
Équipes DAMS
Type d'article Actualités