GP2 - Les Français dominent cette septième saison de GP2

Après cinq meetings, le championnat de GP2 Series est toujours aussi disputé, bien que Romain Grosjean ait pris le large après son très bon week-end de Silverstone

Après cinq meetings, le championnat de GP2 Series est toujours aussi disputé, bien que Romain Grosjean ait pris le large après son très bon week-end de Silverstone. Une constante s’est cependant installée depuis le début de la saison : les pilotes Français jouent les premiers rôles.

La Marseillaise a déjà retenti à six reprises cette année, 60% des victoires étant françaises. Grosjean, Charles Pic et Jules Bianchi ont ainsi tous déjà inscrit leur nom au palmarès de cette septième saison de GP2 Series.

Après un championnat de GP2 Asia dominé par le duo Grosjean-Bianchi, on aurait pu s’attendre à une répétition de cette lutte franco-française, mais le pilote de la Ferrari Driver Academy a enchaîné les accrochages, tant à Istanbul qu’à Barcelone. Son accident avec Giedo van der Garde en Espagne avait d'ailleurs eu une conséquence importante à Monaco puisque cela lui avait valu une pénalité de dix places sur la grille de départ, de quoi exclure tout bon résultat en Principauté.

La malchance de Bianchi ne s’est cependant pas arrêtée là puisqu'il s'était une nouvelle fois accroché à Valence. Après cet abandon le samedi après-midi, il avait dû s’élancer de la dernière place sur la grille de départ pour la deuxième course du week-end. Malgré une très belle remontée, il avait terminé à la porte des points. Cependant, tout est rentré dans l’ordre à Silverstone, où il a enchaîné une pole position et une victoire en terres anglaises.

Les déboires de Bianchi, qui ne sont sûrement pas sans rapport avec la pression importante exercée sur ses épaules, ont fait le bonheur de Pic et Grosjean. Le pilote DAMS s’est imposé dès l’ouverture de la saison en Turquie avant de s’accrocher dans la seconde course avec... Bianchi ! C'est en Espagne qu'il a vécu son week-end le plus difficile où il fut disqualifié de la première manche à la suite d’un contrôle technique d’après-course.

Cette malchance semblait l’avoir poursuivi jusqu’en terres monégasques, où il s’était accroché avec son coéquipier en qualifications. Toutefois, malgré un départ de la dernière position, il était parvenu à remonter jusqu’à la quatrième place à l'arrivée de la première course. Une magnifique performance qui le propulsa sur le podium de la course sprint dimanche matin. Ensuite, Grosjean a enchaîné les meetings en inscrivant de gros points, tant à Valence qu’à Silverstone.

Troisième Français de la catégorie, celui dont on parlait le moins avant l'ouverture de la saison, Pic compte pourtant déjà deux victoires cette année et a déjà inscrit presque autant de points qu’en 2010. Ses succès à Barcelone et Monaco semblaient l’avoir placé dans une bonne dynamique puisqu’il avait signé la pole position à Valence, et il se rapprochait de la tête du championnat. Cependant, un passage à vide s'en est suivi avec deux abandons à Silverstone.

Quoi qu’il en soit, et malgré les difficultés rencontrées, les trois Français du GP2 Series animent les débats et ne cessent d'occuper les premières places. Avec son expérience, Grosjean semble être en bonne position pour permettre à DAMS de remporter un premier titre en GP2 Series, alors que Bianchi et Pic paraissent être un cran en dessous, mais gageons qu'ils ne rendront pas les armes avant la fin de la saison.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Giedo van der Garde , Romain Grosjean , Charles Pic , Jules Bianchi
Équipes DAMS
Type d'article Actualités