GP2 - Marciello arrache la victoire à Vandoorne

Raffaele Marciello a réalisé une course impeccable de GP2 à Spa-Francorchamps pour venir subtiliser la victoire à Stoffel Vandoorne, qui contrôlait l'épreuve jusqu'aux derniers tours de course

Raffaele Marciello a réalisé une course impeccable de GP2 à Spa-Francorchamps pour venir subtiliser la victoire à Stoffel Vandoorne, qui contrôlait l'épreuve jusqu'aux derniers tours de course.

A domicile, Stoffel Vandoorne s'est élancé en tête de la première course de GP2 du week-end, juste devant le leader du championnat Jolyon Palmer et le Néo-Zélandais Mitch Evans. La météo incertaine a eu un impact sur le plateau GP2, entre une averse avant et pendant les qualifications de la F1 et des nuages menaçants sur le circuit de Spa-Francorchamps.

La plupart des pilotes ont chaussé des pneus pluie, Stéphane Richelmi n'étant pas de ceux-là. Lors du tour de mise en grille, Jon Lancaster a calé et s'est fait pousser dans la ligne des stands, son équipe lui indiquant de partir de cette voie comme Artem Markelov, qui avait reçu une pénalité l'obligeant à choisir cette option.

A l'extinction des feux, Stoffel Vandoorne a pris le meilleur envol et les pilotes ont franchi l'épingle de la Source sans encombre. La pluie a commencé à tomber au moment du départ, puis s'est abattue bien plus fortement. Au terme du premier tour, la Venezuela GP Lazarus de Conor Daly était déjà victime de ces intempéries qui ont provoqué la sortie de la voiture de sécurité.

La pluie, si forte, a poussé la direction de course à stopper l'épreuve par un drapeau rouge. Le classement, avant l'interruption, plaçait Stoffel Vandoorne en tête devant Mitch Evans, Johnny Cecotto, Raffaele Marciello et le Français Nathanaël Berthon. Venaient ensuite Julian Leal, Felipe Nasr, Simon Trummer, Jolyon Palmer et Marco Sorensen. Mitch Evans a cependant chuté au classement, le pilote RT Russian Time évoluant au ralenti sur le circuit de Spa-Francorchamps.

A la reprise, la voiture de sécurité menait la danse devant un classement légèrement différent : Vandoorne devançait Cecotto, Marciello, Berthon, Nasr, Evans, Trummer, Palmer, Haryanto et Dillmann. Après deux tours, la voiture de sécurité s'est éclipsée avec 21 tours restants. A la Source, Johnny Cecotto a pris la tête grâce à une meilleure reprise après la chicane au fond du circuit. Aux Combes, le pilote Trident a coupé le circuit, permettant à Stoffel Vandoorne de se rapprocher. Le Vénézuélien a pu conserver son dû, tandis que le Belge se voyait menacé par Raffaele Marciello.

Stoffel Vandoorne ne s'est pas laissé impressionner, a repris de l'avance pour croquer Johnny Cecotto au tour suivant. Le pilote ART Grand Prix a repris la tête de course sans difficulté. Le trio de tête a distancé Nathanaël Berthon, quatrième et sous la menace de Felipe Nasr. Un tour après le dépassement de Vandoorne, Nasr a pris l'ascendant sur le Français. La bataille suivante impliquait Johnny Cecotto et Raffaele Marciello, qui se battaient pour la deuxième place.

Après neuf tours de course, Raffaele Marciello a trouvé l'ouverture sur Johnny Cecotto, dont la défense n'a pas suffi à contenir plus longtemps la Racing Engineering. En tête, Stoffel Vandoorne a continué à creuser l'écart à près de cinq secondes au terme de dix tours. Au même instant, Simon Trummer et Nathanaël Berthon se sont heurtés.

Le pilote Rapax a vu son aileron endommagé immédiatement et a dû passer par les stands au terme du tour, tandis que Nathanaël Berthon a écopé d'un passage par les stands obligatoire. Artem Markelov et Tom Dillmann ont aussi fait l'objet d'une enquête suite à une collision entre les deux protagonistes. La Racing Engineering de Stefano Coletti a pour sa part dû renoncer, quelques tours après René Binder. Derrière Sergio Canamasas, le Monégasque est passé dans l'herbe avant les Combes et a atterri hors-piste, endommageant sa monoplace dans l'intervalle. Pendant ce temps, les arrêts aux stands ont commencé à intervenir, pour devenir plus fréquents : Jolyon Palmer, Rio Haryanto et Artem Markelov ont choisi le même tour, le quatorzième, pour ce faire.

Stoffel Vandoorne et Raffaele Marciello ont oublié leurs adversaires, se battant à distance à coups de temps au tour. Ils ont tous deux opté pour un arrêt en fin de course. A huit tours du but, Stoffel Vandoorne a regagné la voie des stands pour son arrêt réglementaire, soit au même tour que Johnny Cecotto, Felipe Nasr et Mitch Evans. Johnny Cecotto a perdu un certain temps pour s'élancer à nouveau. Deux pilotes devaient encore s'arrêter : Raffaele Marciello, leader, et Adrian Quaife-Hobbs, troisième à la faveur des arrêts. Le pilote italien a enfoncé le clou en restant en piste avec un nouveau meilleur tour. A six tours du but, Raffaele Marciello a effectué son arrêt à son tour. Stoffel Vandoorne a haussé le rythme, ses pneus étant désormais en température. Le Belge a repris la tête avec un matelas d'avance de quelques secondes, légèrement réduit toutefois.

La bataille pour la sixième place commençait à s'intensifier dans les derniers tours, Mitch Evans se montrant menaçant derrière Jolyon Palmer. Mitch Evans a profité d'un secteur plus modeste pour prendre l'ascendant sur le pilote DAMS. Adrian Quaife-Hobbs a quant à lui été le dernier à s'arrêter, à cinq tours du but.

Raffaele Marciello est revenu comme un boulet de canon sur son adversaire, dont la défense héroïque lui a permis de maintenir le pilote Racing Engineering derrière lui. Mais Raffaele Marciello a attendu son heure, ne se ratant pas à trois tours du but. Au même moment, Rio Haryanto a dû renoncer. Dans les deux derniers tours, la bataille pour la pole de la deuxième course, sur grille inversée, se jouait entre André Negrão et Daniel Abt, l'Allemand étant déterminé à saisir sa chance. Juste avant d'entrer dans le dernier tour, Daniel Abt a réussi son pari et a fait craquer le pilote Arden.

A l'arrivée, Raffaele Marciello s'est imposé devant Stoffel Vandoorne et Johnny Cecotto. Felipe Nasr a pris la quatrième place devant Mitch Evans, Jolyon Palmer, Artem Markelov et Daniel Abt. André Negrão et Daniël de Jong ont pour leur part complété le top dix.

La deuxième course du week-end aura lieu à 10h35 ce dimanche.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Johnny Cecotto , Stefano Coletti , Tom Dillmann , Adrian Quaife-Hobbs , Jon Lancaster , Nathanaël Berthon , Stéphane Richelmi , Conor Daly , Marco Sørensen , Julian Leal , Jolyon Palmer , Rio Haryanto , Felipe Nasr , Simon Trummer , Daniel Abt , Sergio Canamasas , André Negrao , Mitch Evans , Raffaele Marciello , Rene Binder , Stoffel Vandoorne , Artem Markelov
Équipes ART Grand Prix , Racing Engineering , DAMS
Type d'article Actualités