GP2 - Qualifs : Cecotto remet ça à Monaco

Comme l'an dernier, les pilotes sont séparés en deux groupes afin d'éviter un trafic trop important lors de cette quatrième séance de qualification de l'année

GP2 - Qualifs : Cecotto remet ça à Monaco

Comme l'an dernier, les pilotes sont séparés en deux groupes afin d'éviter un trafic trop important lors de cette quatrième séance de qualification de l'année. Le premièr groupe est composé de Marcus Ericsson, James Calado, Johnny Cecotto, Julian Leal, Felipe Nasr, Sam Bird, Alexander Rossi, Rio Haryanto, Simon Trummer, Kevin Ceccon, Jon Lancaster, Kevin Giovesi et Daniel De Jong.

A la mi-séance, Sam Bird occupe la première place provisoire en 1:22.608, devant Felipe Nasr et Julian Leal. James Calado suit en quatrième position devant Johnny Cecotto, Daniel de Jong et Rio Haryanto. Alors que Kevin Ceccon s'empare du deuxième chrono, Jon Lancaster commet une faute dans le premièr virage et provoque la sortie des drapeaux jaunes.

Après 15 minutes d'essais, les pilotes du Groupe A en terminent avec leur séance de qualifications. C'est finalement Johnny Cecotto qui a eu le dernier mot en 1:21.141. Il devance Sam Bird, Kevin Ceccon, Julian Leal, Felipe Nasr, Marcus Ericsson, Alexander Rossi et Rio Haryanto.

Stéphane Richelmi, Daniel Abt, Mitch Evans, Fabio Leimer, Jolyon Palmer, Tom Dillmann, Sergio Canamasas, Jake Rosenzweig, Stefano Coletti, Nathanaël Berthon, Robin Frijns, René Binder et Adrian Quaife-Hobbs sont les 13 pilotes de ce Groupe B.

Après huit minutes de roulage, c'est Robin Frinjns qui mène les débats grâce à un tour bouclé en 1:21.418. Le Néerlandais devance Jolyon Palmer, Sergio Canamasas, Stefano Coletti, Mitch Evan et le Français Tom Dillmann. Au drapeau à damier, c'est finalement Mitch Evans qui décroche le meilleur temps. Cependant, le pilote néo-zélandais n'est pas parvenu à battre le temps réalisé par son équipier Johnny Cecotto dans le Groupe A. Fabio Leimer est deuxième devant Jolyon Palmer, Tom Dillmann et Robin Frijns.

partages
commentaires
GP2 - EL : Le Russian Time à l'heure monégasque
Article précédent

GP2 - EL : Le Russian Time à l'heure monégasque

Article suivant

GP2 - Course 1 : Sam Bird sort du chaos monégasque

GP2 - Course 1 : Sam Bird sort du chaos monégasque
Charger les commentaires