GP2 - Rapax : "La nouvelle monoplace a changé la donne"

Après avoir remporté les deux titres en GP2 Series en 2010, Rapax a connu une année difficile en 2011, où ses pilotes n’ont pas été capables de rivaliser avec les plus véloces de la discipline

Après avoir remporté les deux titres en GP2 Series en 2010, Rapax a connu une année difficile en 2011, où ses pilotes n’ont pas été capables de rivaliser avec les plus véloces de la discipline.

Cependant, Andrea Bergamini, le team manager de l’équipe italienne, ne met pas cette contre-performance sur le dos de ses pilotes. Il pointe plutôt du doigt la difficulté d’utilisation du nouveau matériel mis à disposition en GP2 Series.

Selon lui, la GP2/11 et les nouveaux pneus Pirelli ont contribué à la saison difficile de son écurie. Le fait d’avoir un line-up composé de pilotes plutôt inexpérimentés n’a pas non plus favorisé le développement de la monoplace, malgré une victoire acquise à Barcelone en début de saison.

"Les essais effectués à la fin de l’année 2010 avaient été dominés par Fabio et notre monoplace. Mais la nouvelle Dallara, basée sur l’aérodynamique d’une Formule 1 et équipée des nouveaux pneus Pirelli, a changé la donne," a déclaré Bergamini.

"Après une saison réussie, comme celle de 2010, la décision de signer avec deux jeunes pilotes pouvait ressembler à un pari. Les pilotes ayant plus d’expérience ont rapidement appris à utiliser les nouveaux pneumatiques. En plus de cela, ils étaient en mesure d’accélérer le développement de la nouvelle voiture, laissant peu de place pour ceux qui, à cause de leur manque d’expérience, avaient du mal à analyser les problèmes auxquels ils faisaient face."

Le propriétaire de l’équipe, Gianfranco Sovernigo, ajoute que les pilotes expérimentés auront désormais clairement un avantage en GP2 Series, notamment dans l’utilisation des pneumatiques en course.

"La nouvelle voiture a été compliquée à analyser et de nombreux nouveaux facteurs stratégiques ont été introduits avec les nouveaux pneus Pirelli. Il était donc peu probable qu’un pilote débutant dans la catégorie ou avec peu d’expérience soit immédiatement compétitif. L’époque où Rosberg et Hamilton sont devenus champions dès leur première année en GP2 est révolue. Pour être champion aujourd’hui, il faut trois ou quatre années d’expérience dans la catégorie," estime Sovernigo.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Type d'article Actualités