GP2 - Vandoorne et Pic font jeu égal en Russie

partages
commentaires
GP2 - Vandoorne et Pic font jeu égal en Russie
10 oct. 2014 à 21:23

Stoffel Vandoorne a signé la pole position de la première course de GP2 à Sotchi

Stoffel Vandoorne a signé la pole position de la première course de GP2 à Sotchi. Cette manche russe a été l'occasion pour le poleman et son dauphin, Arthur Pic, de signer le même temps au tour en 1:45.002. En l'ayant réalisé avant le Français, Stoffel Vandoorne s'est assuré de partir en tête.

Takuya Izawa a réalisé sa meilleure séance de qualifications en signant le troisième temps, à six dixièmes des deux hommes. Jolyon Palmer a échoué à un petit centième du Japonais. Cinquième, Raffaele Marciello a devancé pour sa part Mitch Evans, Kimiya Sato et Stefano Coletti. André Negrão a pris la neuvième position.

Lors de la séance, Felipe Nasr et Pierre Gasly ont signé les dixième et onzième temps. Or, les deux hommes ont reçu une pénalité sur la grille - le Français l'ayant collectée lors de la dernière manche. Felipe Nasr a été jugé coupable de gêne envers Stefano Coletti, ce qui le fait reculer de trois rangs. Pierre Gasly recule quant à lui de cinq positions. Sergio Canamasas hérite par conséquent du dixième rang.

Plus tôt, lors des essais, Jolyon Palmer a rappelé son statut de leader du championnat de la meilleure des manières : avec le meilleur temps, bouclé en 1:46.083. Arthur Pic et André Negrão ont concédé plus d'une demi-seconde de retard sur le pilote DAMS.

Stoffel Vandoorne s'est bien placé en quatrième place, devant le Néo-Zélandais Mitch Evans, pour le premier roulage de GP2 sur la piste de Sotchi. Dans le groupe des dix premiers ont aussi figuré Nathanaël Berthon et Felipe Nasr, respectivement aux huitième et neuvième rangs.

La première course du week-end de GP2 en Russie débutera samedi après-midi dès 14h40.

Prochain article FIA F2
Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Previous article

Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Next article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs
Charger les commentaires