GP2 - Vandoorne vainqueur autoritaire à Sakhir

Stoffel Vandoorne a remporté la première course de GP2 de l'année à Sakhir grâce à un départ imparable et un rythme imperturbable

Stoffel Vandoorne a remporté la première course de GP2 de l'année à Sakhir grâce à un départ imparable et un rythme imperturbable. A l'arrivée d'une course aux rythmes décousus, le Belge a devancé la Carlin de Julian Leal et la DAMS du poleman Jolyon Palmer. Demain, pour la première course prévue à 13h15 heure française, Felipe Nasr s'élancera de la pole position.

Lors du tour de chauffe, Simon Trummer n'a pas pu s'élancer. Poussé aux stands par les commissaires, il n'a pas perturbé le déroulement de la procédure de départ et s'est élancé des stands.

En début de course, Stoffel Vandoorne a profité du mauvais envol de Jolyon Palmer pour prendre la tête devant Stéphane Richelmi et Stefano Coletti. Rio Haryanto et Mitch Evans, quatrième et cinquième classés au terme du premier tour, ont dû surveiller les assauts de Jolyon Palmer et Felipe Nasr, eux aussi en lutte entre eux.

Ces batailles ont profité au Néo-Zélandais, qui s'est débarrassé de Rio Haryanto. Facu Regalia a abandonné avant même la fin du premier tour en s'immobilisant dans le deuxième secteur. La voiture de sécurité a dû intervenir après deux tours.

En cause : Axcil Jefferies a perdu l'avant et l'arrière de sa monoplace suite à un contact provoqué par Kimiya Sato. La direction de course lui a ensuite infligé une pénalité de dix secondes d'immobilisation. Raffaele Marciello a ensuite reçu un passage par les stands obligatoire pour excès de vitesse dans la voie des stands. Même sanction pour Johnny Cecotto qui a excédé les limites de la piste en dépassant un adversaire.

Au septième tour, la course a repris ses droits avec les premiers arrêts aux stands pour la quasi-moitié du plateau. Stoffel Vandoorne a conservé la tête devant Julian Leal alors que leurs poursuivants, Mitch Evans et Jolyon Palmer, se sont arrêtés au tour suivant, la DAMS gagnant cette bataille face à la Russian Time. Au tour suivant, Julian Leal s'est arrêté. A sa sortie des stands, Jolyon Palmer a pris l'avantage alors que Mitch Evans s'est débarrassé de Stéphane Richelmi.

Stoffel Vandoorne a tiré profit d'une bonne stratégie de la part d'ART Grand Prix pour conserver le leadership sur ses poursuivants directs ainsi qu'un certain avantage. Arthur Pic, arrêté au tour suivant, s'est hissé derrière Stéphane Richelmi et a continué sa course en remontant dans la hiérarchie. Les deux-tiers des pilotes ont regagné la voie des stands pour leur arrêt réglementaire avant la mi-course. Nathanaël Berthon a perdu le bénéfice d'une stratégie décalée : un arrêt très long suivi d'une roue mal fixée l'a obligé à repasser par les stands au tour suivant.

Comme l'an passé, les derniers tours ont servi à déterminer l'ordre de départ de la deuxième course alors que Simon Trummer, leader de la course, a continué à repousser son arrêt le plus possible. Au trentième des trente-deux tours. Il est ressorti neuvième à une seconde d'Adrian Quaife Hobbs, en lutte avec Felipe Nasr. Avant cela, en tête, Julian Leal et sa Carlin ont trouvé l'ouverture sur Jolyon Palmer. Stoffel Vandoorne est cependant resté en tête, protégé par un léger matelas d'avance.

A l'arrivée, derrière les hommes sur le podium, Stefano Coletti s'est emparé de la quatrième place devant le Français Arthur Pic et la deuxième ART Grand Prix de Takuya Izawa, au rythme impressionnant en fin de course. Simon Trummer a réussi à terminer septième de la course grâce à sa stratégie décalée devant Felipe Nasr, René Binder et Adrian Quaife-Hobbs.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Équipes Carlin , ART Grand Prix , DAMS
Type d'article Actualités