Haryanto, une première victoire qui met en confiance

partages
Haryanto, une première victoire qui met en confiance
Par : Benjamin Vinel
21 avr. 2015 à 07:03

Rio Haryanto, Campos Racing passe la ligne d'arrivée et s'impose !
Rio Haryanto, Campos Racing
Rio Haryanto, Campos Racing
Rio Haryanto, Campos Racing
Rio Haryanto, Campos Racing
Rio Haryanto, Campos Racing
Rio Haryanto, Campos Racing

C'est pour sa 72e course en GP2 Series que Rio Haryanto a remporté sa première victoire dans la discipline, lors de la course sprint sur le circuit de Bahreïn.

Lors de ses trois premières saisons dans la discipline, l'Indonésien n'était monté sur le podium qu'à deux reprises, à chaque fois en course sprint depuis la deuxième place de la grille : à Silverstone en 2013 et à Monaco en 2014.

C'est cependant un tout autre Haryanto que l'on a vu à Sakhir. Lors de la course longue, le pilote Campos a fait fonctionner une stratégie prime-option qui était loin d'être optimale à cause de l'entrée en action de la voiture de sécurité au début de la course, et est monté sur la deuxième marche du podium.

Le lendemain, parti septième, Haryanto a pris un excellent départ, prenant la troisième place. Le pilote asiatique a rapidement pris l'avantage sur Mitch Evans, avant de s'emparer de la tête de la course au huitième tour en dépassant Julián Leal. Il ne sera jamais rattrapé, remportant la victoire avec trois secondes d'avance sur l'homme fort du weekend, Stoffel Vandoorne.

"J’attendais cela depuis longtemps", se délecte Haryanto. "La dernière course que j’avais gagnée, c’était en GP3, en Hongrie, en 2011. Je me suis beaucoup battu pendant mes années en GP2, j’ai essayé de gagner mais j’ai commis des erreurs. Finalement, tout s’est assemblé".

"J’ai pris un très bon départ et j’ai fait un très bon premier tour. J’ai pu prendre la tête assez tôt. Après ça, j’ai pu maintenir l’écart sur mon rival le plus proche jusqu’à la fin".

"Puisque nous avons le DRS maintenant, je savais qu’il me fallait un écart de deux ou trois secondes pour être en sécurité. Je l’ai fait, et après ça, il s’agissait de maintenir cet écart jusqu’au drapeau à damier. C’était une course parfaite pour moi".

Désormais, l'Indonésien s'attend à montrer une certaine régularité aux avant-postes. Il faut dire que Haryanto est l'un des trois pilotes les plus expérimentés du plateau avec Julián Leal et Nathanaël Berthon.

"Avec l’expérience que j’ai en GP2, cela devrait être un avantage pour moi d’être constant. A Barcelone, je m’attends à marquer des points et à être sur le podium. Ce qui s’est passé ce weekend, c’est un vrai boost et cela me donne confiance", conclut-il avec optimiste.

Prochain article FIA F2
Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Previous article

Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Next article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs