Hubert compte sur HWA pour sortir Arden du fond de grille

partages
commentaires
Hubert compte sur HWA pour sortir Arden du fond de grille
Par :
31 janv. 2019 à 09:01

Alors qu'il s'apprête à découvrir la Formule 2, Anthoine Hubert espère une avancée majeure de la part de l'écurie Arden, en grande difficulté ces dernières années.

Pour Anthoine Hubert, cette saison 2019 s'apparente à un double pas en avant vers la Formule 1. D'une part parce que le Champion GP3 en titre rejoint la Formule 2, et est donc plus proche de l'élite que jamais ; d'autre part parce qu'il est désormais pleinement intégré à la Renault Sport Academy.

Dans l'absolu, Hubert va conserver le même appui du Losange qu'auparavant à une exception près, et de taille : il est désormais soutenu financièrement, ce qui n'est pas négligeable quand il faut trouver le budget nécessaire pour une saison de F2 – cela requiert en théorie de rassembler 1,5M€ à 2M€.

Or, en dehors des saisons 2005 et 2012 avec les titres de vice-Champion GP2 remportés par Heikki Kovalainen et Luiz Razia, Arden International n'a jamais évolué aux avant-postes dans l'antichambre de la Formule 1. Sur les six dernières saisons, soit 133 courses, l'écurie anglaise n'a remporté que deux victoires, toutes deux avec la grille inversée. Le dernier succès en Course Principale date même de la manche d'ouverture de la saison 2012, avec Razia.

Lire aussi :

Ainsi, lorsque Motorsport.com demande à Hubert quels sont ses objectifs pour 2019, ce dernier place ses espoirs sur le partenariat récemment annoncé entre Arden et la structure allemande HWA : "C'est un peu difficile à évaluer. Le contrat vient vraiment de se finaliser, donc il faut qu'on définisse avec Renault un objectif de résultat. C'est vrai qu'en rejoignant Arden qui s'associe avec HWA, on part quand même sur des bases un peu nouvelles."

"Ce sera ma première année face à quatre ou cinq pilotes qui sont dans leur troisième, quatrième voire cinquième année. Je préfère pour l'instant ne pas donner d'objectif de résultats. J'en aurai un avant la première course, c'est sûr, mais pour l'instant, je préfère même attendre les essais d'hiver pour avoir une première idée. Je n'ai encore jamais travaillé avec Arden ; aux essais d'Abu Dhabi, j'étais avec MP."

Anthoine Hubert

En 2018, ce sont deux rookies qui couraient chez Arden, Maximilian Günther et Nirei Fukuzumi. L'Allemand s'est imposé à Silverstone le dimanche suite à un autre podium à Bahreïn et a convaincu Dragon Racing de le recruter en Formule E ; le Japonais, quant à lui, n'a marqué que 17 points et est envoyé par Honda en Super Formula après cette campagne décevante.

"Effectivement, si l'on regarde sur l'année dernière, Arden n'était pas la meilleure équipe de F2", concède Hubert. "Après, je pense que leur association avec HWA est une bonne chose, c'est l'une des raisons qui m'ont poussé à les rejoindre. Arden s'est un peu restructuré, ils ont essayé de garder les meilleurs éléments. À nous de faire en sorte que tout ça prenne bien et d'essayer de faire progresser l'équipe."

"Effectivement, c'est aussi le fait de voir qu'Arden l'an dernier n'était pas du tout aux avant-postes régulièrement en F2 qui rend la tâche un peu plus difficile pour moi en termes d'objectif. Si l'on regarde les deux derniers Champions, effectivement c'étaient des rookies, sauf que c'étaient deux rookies qui étaient dans des top teams [Charles Leclerc chez Prema et George Russell avec ART, ndlr]."

Lire aussi :

"Voilà, je sais qu'Arden a l'expérience de la monoplace, qu'ils sont capables de faire mieux que ce qu'ils ont fait l'an dernier. En ajoutant l'apport professionnel de HWA, je pense qu'il y a quand même matière à progresser et à aller chercher des belles choses." Et quant aux conversations qu'il a pu avoir avec Fukuzumi, qui fut son coéquipier chez ART en GP3 : "S'il m'avait dit trop de mal d'Arden, je n'y serais pas allé !"

Si l'esprit de compétition pousse Hubert à rêver de se battre pour la victoire finale, le réalisme l'emporte. "Dans tous les cas, je viserai de la régularité. Par contre, si ça commence bas, je viserai surtout de relever un peu le niveau ! Il y a des rookies comme Leclerc ou Russell qui ont réussi à gagner. Je ne ferme pas la porte à un titre, mais il faut aussi être réaliste et ne pas se brûler les ailes à viser trop haut", conclut-il.

Article suivant
Russell : L'arrivée de Norris en F1 m'a aidé à négocier la mienne

Article précédent

Russell : L'arrivée de Norris en F1 m'a aidé à négocier la mienne

Article suivant

Le Sauber Junior Team révèle ses pilotes

Le Sauber Junior Team révèle ses pilotes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Anthoine Hubert
Équipes Arden International , Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Be first to get
breaking news