FIA F2
31 juil.
Événement terminé
07 août
Événement terminé
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
C
Bahreïn II
04 déc.
Prochain événement dans
64 jours

Toujours convalescent, Correa vise un retour en F2 dès 2021

partages
commentaires
Toujours convalescent, Correa vise un retour en F2 dès 2021
Par :

Juan Manuel Correa fait preuve d'optimisme et espère faire son retour dans l'antichambre de la Formule 1 prochainement. En attendant, comme nombre de ses pairs, il rend hommage à Anthoine Hubert.

Le 31 août, cela fera un an qu'Anthoine Hubert a perdu la vie dans un terrible accident de Formule 2 sur le Circuit de Spa-Francorchamps, violemment percuté par la monoplace de Juan Manuel Correa. Si le paddock a pleuré la perte du prometteur et amical pilote français, Correa n'a jamais été oublié par ceux qui le côtoyaient de près ou de loin, lui qui a été grièvement blessé au niveau des jambes dans la collision.

Lire aussi :

Le retour dans le paddock de Spa pour le Grand Prix de Belgique est l'occasion pour tout un chacun de saluer la mémoire du regretté Hubert, y compris pour Correa, qui a fait le déplacement depuis les États-Unis ce week-end. "J'ai ressenti que c'était une manière pour moi de clore ce chapitre, plus ou moins, mais surtout de rendre hommage à Anthoine", déclare l'Américano-Équatorien dans un live Instagram avec Alex Jacques, commentateur de la F2. "Je n'ai pas pu le faire réellement depuis Miami. C'est quelque chose que j'attendais. La F2 m'a invité, et j'ai accepté sans hésiter. Je suis content d'être là, je suis content de revoir tous les gens du paddock. Mais ce week-end va aussi être triste et émouvant pour moi."

Correa a notamment été à la fois ébahi et ravi du soutien que lui a apporté la famille d'Hubert malgré son deuil : "Ils ont envoyé des messages à mes parents juste après l'accident pour demander comment j'allais. Ils étaient très inquiets à mon sujet. Sa petite amie, Julie, est venue me rendre visite à l'hôpital, à Londres, pendant que j'étais dans le coma. J'ai une photo de moi, plein de tubes et de capteurs, dans le coma, où elle est à côté de moi."

"Je pense que cela montre vraiment la qualité de ces gens-là et pourquoi Anthoine était un mec si sympa. Il l'était vraiment. Nous étions amis, même si en sport auto, on ne devient pas forcément ami avec les pilotes contre qui on fait la course. Il était facile à vivre, je suis sûr que vous le savez. Il était tellement cool tout le temps, vraiment positif. Ce sont simplement des gens de qualité, c'est tout ce que je peux dire."

"C'est dur pour moi de parler de lui. Rien que de venir ici aujourd'hui, de voir le circuit, ça me donne des frissons. Tout ce que je fais me fait penser à lui. Ce qui s'est passé demeure incroyable. Cela ne paraît pas réel, d'une certaine manière. Mais c'est comme ça. Ça me rend juste triste, notamment pour sa famille. Je pense beaucoup à eux également. Je suis là pour lui rendre hommage, je suis là surtout pour lui ce week-end, plus ou moins pour clore ce chapitre et commencer à aller de l'avant."

Juan Manuel Correa, Sauber Junior Team By Charouz, Anthoine Hubert, BWT Arden et Guanyu Zhou, Uni Virtuosi

Juan Manuel Correa et Anthoine Hubert sur le podium au Circuit Paul Ricard

Tourner la page, sans oublier. Tel est l'objectif de Correa, qui n'a pas perdu l'esprit de compétition et a connu la frustration de voir ses pairs poursuivre leur ascension des formules de promotion. Celui qui avait signé deux podiums en 16 courses de Formule 2 avant son accident n'a pas encore recouvré toute la mobilité de ses jambes mais est déjà optimiste quant à la suite des événements : il espère faire son retour dans l'antichambre de la Formule 1 dès 2021.

"Je me remets vraiment vite, je fais de mon mieux avec cet esprit de compétiteur, j'en fais toujours plus que nécessaire, mais ça fonctionne bien", estime Correa. "Je vise un retour l'an prochain – plus tôt que nous ne le pensions initialement, ça se présente bien. Il me reste quelques opérations, mais tout ce truc en métal autour de ma jambe devrait partir à la fin de l'année, ce qui signifie que je pourrai sauter dans une voiture, peut-être dès décembre."

"Nous commençons à discuter avec des équipes, nous commençons à planifier un programme d'essais. Je suis réaliste, je ne m'attends pas à revenir après une année d'absence et à faire d'emblée les essais libres de la première course ! Je dois reprendre mes marques avec la voiture. Il faut aussi que je voie comment réagiront mes jambes dans le cockpit. Je pense que ça ira, la sensation est déjà très bonne. [Mes jambes] n'ont pas l'air bien avec tout le métal autour, mais elles se portent mieux qu'elles n'en ont l'air. Je les connais très bien maintenant, je sais qu'elles peuvent supporter ça."

La F2 retire officiellement le numéro 19 d'Anthoine Hubert

Article précédent

La F2 retire officiellement le numéro 19 d'Anthoine Hubert

Article suivant

Test COVID-19 non concluant pour Ticktum, finalement négatif

Test COVID-19 non concluant pour Ticktum, finalement négatif
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Pilotes Anthoine Hubert , Juan Manuel Correa
Auteur Benjamin Vinel