Doublé par Tsunoda, Vips sait que la F1 va devoir attendre

Jüri Vips prend son mal en patience : la Formule 1, jadis si proche, lui échappe pour l'instant, mais il a bon espoir de prouver sa valeur à Red Bull.

Doublé par Tsunoda, Vips sait que la F1 va devoir attendre

Il y a un an, Jüri Vips était le grand espoir de Red Bull. Impressionnant en F3 Europe puis en FIA F3, où il était quatrième et "meilleur des autres" derrière le trio Prema (nettement devant un certain Yuki Tsunoda, moins expérimenté et classé neuvième), l'Estonien était pressenti pour rejoindre la Formule 1 chez AlphaTauri à moyen terme et a été placé en Super Formula pour 2020 dans cette optique.

Las, la pandémie de COVID-19 est passée par là et Vips n'a pu courir au Japon en raison des restrictions de circulation, contraint de se contenter de campagnes très partielles dans le modeste Championnat d'Europe de Formule Régionale et en Formule 2. Pendant ce temps, Tsunoda a brillé en tant que rookie en F2, troisième du classement général, et s'est propulsé vers la F1…

Lire aussi :

Déjà titulaire de la Super Licence grâce à ses performances passées, Vips a assuré le rôle de pilote de réserve Red Bull sur certains Grands Prix l'an dernier et espère faire de même en 2021. En attendant, il dispute sa première saison complète en F2 avec Hitech GP et compte prouver ainsi qu'il mérite sa place en Formule 1.

"En fait, d'une certaine manière, ça m'a rendu plus fort mentalement, mais c'était assez dur de ne pas pouvoir courir en Super Formula", déclare Vips à Motorsport.com. "Bien sûr, Yuki a connu une très bonne saison l'an dernier et il a eu cette promotion bien méritée. Je pense que ça m'a plutôt rendu plus fort."

"Bien sûr, il va falloir que je sois performant cette année, mais je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas l'être. Nous avons vu lors du premier week-end qu'au moins, nous tenions vraiment le rythme des meilleurs. Je pense que si je continue à faire du bon travail et que j'ai plus de chance, j'aurai certainement des opportunités."

Cependant, à ce stade, il est bien difficile de prédire quand est-ce qu'une place se libérera chez AlphaTauri, où courent actuellement Pierre Gasly et Yuki Tsunoda. Vips en est bien conscient. "Mais même si cela signifie que je dois attendre un an, ce n'est pas grave", insiste-t-il. "Pierre, par exemple, a remporté le GP2 puis a fait une année en Super Formula avant d'être promu. C'est dur de prédire l'avenir ou le marché des transferts pour l'an prochain, c'est dur de dire si ce sera l'an prochain ou dans plus longtemps, mais j'espère que ce sera l'an prochain."

Juri Vips, Hitech GP

La saison de F2 a en tout cas extrêmement mal commencé pour Vips, qui a été exclu des qualifications à Bahreïn en raison d'une infraction technique, ce qui l'a relégué en fond de grille pour la Course Sprint 1 et la Course Principale. Il est néanmoins parvenu à remonter à la dixième place lors de la première épreuve du week-end, ce qui ne lui a pas valu de points mais était synonyme de pole position pour la Course Sprint 2… où il était bien placé pour gagner lorsqu'il a été trahi par sa boîte de vitesses.

Le bilan est amer pour Vips, qui a conclu le week-end sans avoir inscrit la moindre unité et accuse déjà une trentaine de longueurs de retard sur les autres membres du Red Bull Junior Team, le rookie Liam Lawson et l'expérimenté Jehan Daruvala, qui sont dans le top 3. Le jeune homme de 20 ans fait toutefois preuve de sagesse.

Lire aussi :

"Il y a toujours de la pression pour être performant si l'on est dans le programme Red Bull – ou n'importe quel programme si l'on veut arriver en F1", souligne Vips. "Il y a vraiment cette pression, mais je n'ai pas vraiment trop pensé à Jehan ou à Liam, je me concentre juste sur mon propre travail. Si je suis meilleur, alors je suis meilleur, mais si je ne le suis pas, alors je sais que je n'atteindrai pas la F1. Je ne me concentre pas trop sur eux."

"Je doute que mon niveau de performance soit pire lors des manches à venir. Bien sûr, ce n'est pas un début de saison idéal, mais je ne pense pas que cela change quoi que ce soit pour la suite. Le rythme est là, nous persévérons et espérons que ces choses-là ne se reproduiront pas et que nous serons aux avant-postes, capables de jouer le titre au bout du compte."

Propos recueillis par Tom Howard

partages
commentaires
Drugovich en tête des essais F2, Martins domine en F3
Article précédent

Drugovich en tête des essais F2, Martins domine en F3

Article suivant

Théo Pourchaire en pole position à Monaco

Théo Pourchaire en pole position à Monaco
Charger les commentaires