FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
13 jours

Le point GP2 - Sirotkin se propulse en tête du championnat !

partages
commentaires
Le point GP2 - Sirotkin se propulse en tête du championnat !
Par :
2 août 2016 à 09:15

Huitième du championnat en arrivant à Hockenheim, Sergey Sirotkin s'est propulsé en tête du classement général grâce à une victoire et une deuxième place, profitant également des malheurs du leader Pierre Gasly.

Course Principale

Auteur de la pole position avec 16 millièmes d'avance sur Pierre Gasly, Sergey Sirotkin a pris un très bon envol et a conservé la tête de la course. Son rival ne peut pas en dire autant : Gasly a vu l'anticalage de sa monoplace se déclencher à deux reprises et s'est retrouvé neuvième au premier virage, avant de perdre trois places de plus dans le tour inaugural.

Derrière, la hiérarchie n'a pas changé et chacun a donc gagné une place par rapport à sa position sur la grille : Raffaele Marciello deuxième devant Oliver Rowland, Alex Lynn et Norman Nato.

Marciello a mis la pression à Sirotkin dès que le DRS a été autorisé. Sa première attaque, à l'épingle au troisième tour, n'a pas porté ses fruits, mais dans la boucle suivante, l'Italien a trouvé l'ouverture au virage 8.

Cependant, au sixième tour, Artem Markelov est venu accrocher la monoplace de Jordan King à l'épingle, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité virtuelle. Celle-ci s'est avérée cruciale, car Sergey Sirotkin a choisi ce moment précis pour passer des pneus tendres aux gommes medium. Or, en raison de la vitesse limitée pour tous les pilotes sur l'ensemble du circuit, le Russe n'a perdu que six secondes sur ses rivaux avec cet arrêt et a repris la piste en quatrième place.

Dès que le drapeau vert a été agité, un autre incident a impliqué Daniël de Jong et Sean Gelael, encore une fois à l'épingle, et la VSC a été rappelée pour deux tours de plus.

Pourquoi la VSC a favorisé Sirotkin

Au fur et à mesure que les pilotes partis en tendres chaussaient les pneus medium (Marciello et Rowland notamment), Lynn, Latifi et Nato prenaient les commandes de la course devant... Sirotkin. Les commissaires n'ont toutefois pas manqué de remarquer que le pilote ART avait effectué son arrêt sous le régime de la VSC, mais au lieu de le pénaliser, ils l'ont tout simplement... contraint à effectuer un nouvel arrêt.

Équipé de pneus medium frais face aux mediums usés des leaders de la course, Sirotkin a facilement pris l'avantage sur chacun d'entre eux et s'est emparé de la première place au 21e tour.

Sergey Sirotkin, ART Grand Prix
Sergey Sirotkin (ART Grand Prix) devance Raffaele Marciello (Russian Time) en tête de la course

Or, lorsqu'il est rentré à nouveau au stand au 27e tour, Sirotkin a repris la piste à sept secondes du leader Raffaele Marciello après avoir chaussé un train de pneus tendres neufs.

C'est là que la course s'est jouée : certes, Sirotkin a été contraint de passer par les stands à deux reprises, mais il n'a perdu que six secondes dans son premier arrêt, et cela lui a permis de disposer de pneus neufs pour les 12 derniers tours de la course.

À partir de là, Sirotkin a roulé deux secondes plus vite que Marciello à chaque tour, reprenant 25 secondes au pilote italien pour s'imposer avec facilité. Il a également signé le meilleur tour en course, sans surprise.

"Nous avons fait notre arrêt au stand, mais il n'a pas compté en tant qu'arrêt obligatoire", relate Sirotkin, "mais c'était peut-être une décision maligne parce que nous n'avons pas perdu tant de places sur la piste et nous avions des pneus frais, donc nous étions beaucoup plus rapides que tous les pilotes qui nous entouraient."

"Nous avons gagné beaucoup de temps avec ça, et au final, nous avons fait un autre arrêt au stand, avec de nouveaux pneus frais et nous avons pu attaquer à fond dans les derniers tours."

Luca Ghiotto a réalisé une course exceptionnelle. Quatorzième à la fin du premier tour, le débutant italien a fait fonctionner la stratégie tendre/medium à merveille avec un deuxième relais remarquable pour monter sur la deuxième marche du podium, devant même Marciello. Au 15e tour, après avoir fait son arrêt obligatoire, il était antépénultième !

"Sergey était trop rapide avec les pneus neufs à la fin", commente l'Italien, "mais par rapport aux autres sur la même stratégie, comme Marciello ou Rowland, j'étais bien plus rapide et j'ai pu dépasser facilement."

Gasly disqualifié

Pierre Gasly s'est également illustré. Après son problème technique au départ et son premier tour catastrophique, le Français s'est retroussé les manches, effectuant un solide relais de 27 tours en pneus medium lors duquel il a dû composer avec le déclenchement de son extincteur, qui l'a partiellement aveuglé pendant une minute.

Chaussant des gommes tendres pour les 11 dernières boucles, Gasly a repris la piste neuvième et a taillé dans le peloton, dépassant ses rivaux un à un jusqu'à chiper la troisième place à Raffaele Marciello dans la dernière accélération pour 0,030 seconde !

Pierre Gasly, PREMA Racing

Pierre Gasly, PREMA Racing

"Je pense que nous nous en sommes très bien sortis, vu là où nous étions au premier tour", souligne Gasly. "Nous sommes parvenus à faire un long premier relais en pneus medium jusqu'à dix tours de la fin, et par rapport à ceux avec qui nous nous battions, le rythme était bon. Sergey était trop rapide aujourd'hui, mais par rapport aux autres, le rythme était bon."

"À la fin, nous savions que nous voulions tirer le meilleur du relais en pneus option, donc nous avons essayé de remonter autant que possible, et ça s'est très bien passé. Nous sommes parvenus à prendre la troisième place dans les 100 derniers mètres, c'était sympa !"

Le pilote Prema n'a toutefois pas été récompensé de ses efforts, puisqu'à 21h30, les commissaires ont annoncé qu'il était disqualifié car son extincteur, vide, ne respectait plus les consignes de sécurité. Marciello a donc récupéré sa troisième place.

Tout comme Ghiotto, Arthur Pic a tiré son épingle du jeu avec la stratégie tendre/medium. Dix-septième sur la grille, le Français est parvenu à accrocher la quatrième place. C'est aussi grâce à la pénalité reçue par Alex Lynn pour avoir accroché Norman Nato au 28e tour : le Français a été contraint à l'abandon, tandis que l'Anglais recevait une pénalité de dix secondes et rétrogradait au septième rang.

Oliver Rowland et Gustav Malja ont fini cinquième et sixième alors qu'Antonio Giovinazzi s'en est bien tiré après son exclusion des qualifications, accrochant une huitième place synonyme de pole position pour la Course Sprint.

 Hockenheim - Course Principale

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Sergey Sirotkin  ART Grand Prix 38 1'00:28.437
2  Luca Ghiotto  Trident 38 13.146
DSQ  Pierre Gasly  Prema Racing 38 17.753
3  Raffaele Marciello  RUSSIAN TIME 38 17.783
4  Arthur Pic  Rapax 38 25.873
5  Oliver Rowland  MP Motorsport 38 27.742
6  Gustav Malja  Rapax 38 28.130
7  Alex Lynn  DAMS 38 32.730
8  Antonio Giovinazzi  Prema Racing 38 36.051
9  Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 38 38.838
10  Marvin Kirchhöfer  Carlin 38 43.798

Consultez le classement complet ici

Sergey Sirotkin, ART Grand Prix, Luca Ghiotto, Trident et Pierre Gasly, PREMA Racing stand on the podium
Podium : Sergey Sirotkin (ART Grand Prix), Luca Ghiotto (Trident) et Pierre Gasly (PREMA Racing)

Course Sprint

La disqualification de Pierre Gasly dans la Course Principale a permis à son coéquipier Antonio Giovinazzi d'hériter de la pole position ce dimanche, mais l'Italien n'en a pas profité longtemps. Giovinazzi a manqué son envol, perdant deux places avant de tasser Arthur Pic hors de la piste à la sortie du premier virage et d'écoper d'une pénalité.

Alex Lynn s'est donc emparé de la tête de la course devant Oliver Rowland, Antonio Giovinazzi, Gustav Malja, Sergey Sirotkin et Arthur Pic. Ces six pilotes sont restés très proches les uns des autres, sans pouvoir se dépasser pour autant, jusqu'au moment où la voiture de sécurité virtuelle a fait son entrée en action au septième tour.

En effet, c'est à ce moment-là que Nabil Jeffri et Norman Nato se sont accrochés. Le Malaisien a tassé son rival sur le vibreur du virage 8, menant à une inévitable collision. Il a été pénalisé de trois places sur la grille de départ de Spa.

Au 14e tour, Lynn avait creusé un écart de deux secondes en tête de la course, mais les cinq pilotes suivant se tenaient en deux secondes également. C'est alors qu'Antonio Giovinazzi est venu toucher Oliver Rowland à l'épingle avant de finir sa course dans les graviers, provoquant le retour de la VSC.

Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn (DAMS)

Lynn a continué à creuser l'écart jusqu'à la fin de la course, remportant sa deuxième victoire de la saison : "C'est agréable d'être de retour à l'avant et de se battre pour les positions où nous croyons que nous devrions être."

"La course principale a été décevante, mais pour être franc, depuis deux week-ends, nous avons un sentiment très positif quant au retour de notre rythme, nous pensons aller dans la bonne direction. Cette victoire est un petit signe qui montre que nous revenons là où nous voulons être."

Au 20e tour, Sirotkin a fini par trouver l'ouverture sur Malja, puis sur Rowland quatre boucles plus tard. En grande difficulté avec la gestion de ses gommes, le Britannique a rétrogradé à la cinquième place à la fin de la course alors que l'expérimenté Arthur Pic tirait le meilleur de son savoir-faire pour se hisser sur le podium.

"j'ai pris un très bon départ mais me suis fait pousser dans l'herbe à l'entrée du premier virage, donc j'ai perdu un peu de temps," souligne Pic. "J'ai choisi de ne pas trop attaquer en début de course, de me réserver pour la fin, et ça a très bien marché : j'ai pu doubler deux voitures dans les derniers tours pour monter sur mon premier podium cette saison."

La descente aux enfers de Malja a été encore pire que celle de Rowland. En effet, après avoir passé la course dans le top 4, le Suédois a perdu de nombreuses places dans les dernières boucles pour se retrouver huitième seulement, tournant en 1'30 dans les quatre derniers tours. Pendant ce temps, son coéquipier Pic évoluait encore en 1'28.

Nabil Jeffri, Arden International devance Norman Nato, Racing Engineering et Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly (PREMA Racing) à la lutte dans le peloton

L'homme de la course est probablement Pierre Gasly : 20e sur la grille suite à sa disqualification de samedi, le Français s'est hissé à la 14e place au départ, puis a profité de quelques abandons tout en dépassant successivement Matsushita, Kirchhöfer, Eriksson, Malja et Marciello pour s'emparer de la sixième place à l'arrivée.

"C'est assez incroyable d'être remonté de si loin et de s'être battu avec ceux qui partaient à l'avant", se délecte Gasly. "J'avais un très bon rythme et il y a eu de belles batailles. C'est vraiment passionnant de courir ici parce qu'il y a énormément d'endroits où on peut dépasser. De plus, nous avons marqué des points ; pas beaucoup, mais vu notre position de départ, je pense que nous pouvons être satisfaits."

"Nous partons en vacances avec un sentiment positif, mais nous allons aussi travailler pour faire en sorte de ne pas faire d'erreurs, d'obtenir de très bons résultats et de rattraper tous les points que nous avons perdus ce week-end. Le plus important, c'est que le rythme est là. J'ai été rapide en permanence et il reste des choses à analyser pour progresser dans les courses à venir."

 Hockenheim - Course Sprint

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Alex Lynn  DAMS 27 43:20.504
2  Sergey Sirotkin  ART Grand Prix 27 2.922
3  Arthur Pic  Rapax 27 4.688
4  Luca Ghiotto  Trident 27 6.206
5  Oliver Rowland  MP Motorsport 27 8.187
6  Pierre Gasly  Prema Racing 27 8.486
7  Raffaele Marciello  RUSSIAN TIME 27 9.259
8  Gustav Malja  Rapax 27 10.292
9  Artem Markelov  RUSSIAN TIME 27 14.404
10  Mitch Evans  Campos Racing 27 15.162

Consultez le classement complet ici

Podium : le vainqueur Alex Lynn, DAMS; le deuxième Sergey Sirotkin, ART Grand Prix; le troisième Arthur Pic, Rapax

Podium : le vainqueur Alex Lynn (DAMS), le deuxième Sergey Sirotkin (ART Grand Prix), le troisième Arthur Pic (Rapax)

Championnat

Il paraît difficile de croire qu'il y a une dizaine de jours, Sergey Sirotkin était 11e au championnat GP2. Quatre courses plus tard, avec quatre podiums dont deux victoires à la clé, voilà le Russe propulsé en tête du championnat à égalité de points avec Pierre Gasly ! Sirotkin a l'avantage au nombre de 3e places.

Raffaele Marciello, Antonio Giovinazzi et Oliver Rowland restent bien placés, et le top 5 du championnat se tient donc en 14 points.

Victime de l'impétuosité des autres pilotes, Norman Nato n'a pas marqué le moindre point à Hockenheim et se retrouve relégué à 32 unités du leader, juste devant son coéquipier Jordan King. Quant à Alex Lynn, il va espérer que cette victoire donne un coup de fouet à ses résultats, lui qui peine à retrouver son niveau de 2015. Rendez-vous à Spa pour la suite de la saga !

Championnat de GP2 Series après 14 courses sur 22

 PiloteÉquipeSpain BARMonaco MONAzerbaijan BAKAustria RBRUnited Kingdom SILHungary HUNGermany HOCPts
1 Russia Sergey Sirotkin ART Ab 11 Ab Ab 2 3 12 6 18 21 3 1 1 2 113
2 France Pierre Gasly Prema 3 2 15 13 Ab 2 Ab 7 1 7 1 7 DSQ 6 113
3 Italy Raffaele Marciello R.T. 8 5 6 3 3 11 3 4 9 6 4 8 3 7 102
4 Italy Antonio Giovinazzi Prema 18 Ab 11 18 1 1 Ab 5 2 4 2 17 8 Ab 100
5 United Kingdom Oliver Rowland MP 10 6 3 7 4 15† 6 2 3 3 11 6 5 5 99
6 France Norman Nato R.E. 1 16 2 6 Ab Ab 7 12 7 22† 7 3 Ab 18 81
7 United Kingdom Jordan King R.E. 7 3 Ab 16 12† 4 8 1 8 1 8 2 15 11 80
8 New Zealand Mitch Evans Campos 12 14 5 4 5 Ab 1 8 4 13 10 5 Ab 10 77
9 United Kingdom Alex Lynn DAMS 6 1 4 5 Ab 9 11 3 16 14 12 Ab 7 1 72
10 Russia Artem Markelov R.T. 4 4 1 8 Ab 5 Ab 11 10 12 9 4 Ab 9 65
11 Italy Luca Ghiotto Trident Ab 12 Ab 14 9 12 4 9 5 2 17 Ab 2 4 64
12 Japan N. Matsushita ART 11 8 8 1 6 Ab     6 5 6 Ab 9 12 58
13 France Arthur Pic Rapax 13 Ab 10 9 Ab 8 9 18 14 11 5 Ab 4 3 36
14 Indonesia Sean Gelael Campos 17 13 13 Ab 7 Ab 2 Ab 21 18 22 10 Ab Ab 24
15 Canada Nicholas Latifi DAMS 2 7 Ab Ab Ab 13 10 Ab 11 10 16 12 14 17 21
16 Germany Marvin Kirchhöfer Carlin 15 15 7 2 Ab 10 Ab 19 12 8 14 13 10 14 20
17 Spain Sergio Canamasas Carlin 5 9 12 10 Ab 6 Ab 10 13 9 18 9     14
18 Sweden Gustav Malja Rapax 9 10 14 12 10 Ab 13 16 22 19 13 14 6 8 12
19 Sweden Jimmy Eriksson Arden 16 19 Ab 15 11† Ab 5 13 15 17 21† Ab 12 13 10
20 Netherlands Daniël de Jong MP 14 17 9 11 8 14 14 20 19 16 15 11 Ab 16 6
21 Malaysia Nabil Jeffri Arden 19 18 Ab 17 Ab 7 Ab 17 17 15 20 16 11 Ab 2
22 Austria René Binder ART/Carlin             16 15         13 15 0
23 Indonesia Philo Paz Armand Trident Ab Ab 16 Ab Ab Ab 15 14 20 20 19 15 16 Ab 0

Raffaele Marciello, RUSSIAN TIME

Article suivant
Cruelle disqualification pour Gasly

Article précédent

Cruelle disqualification pour Gasly

Article suivant

Antonio Giovinazzi, invité surprise de la course au titre

Antonio Giovinazzi, invité surprise de la course au titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Hockenheim
Lieu Hockenheimring
Pilotes Sergey Sirotkin , Pierre Gasly , Alex Lynn
Équipes ART Grand Prix , Prema Powerteam
Auteur Benjamin Vinel