FIA F2
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
31 juil.
Événement terminé
C
Silverstone II
07 août
Prochain événement dans
15 Heures
:
56 Minutes
:
45 Secondes
C
Barcelone
14 août
Prochain événement dans
7 jours
C
Spa-Francorchamps
28 août
Prochain événement dans
21 jours
C
Monza
04 sept.
Prochain événement dans
28 jours
C
Mugello
11 sept.
Prochain événement dans
35 jours
C
Sochi
25 sept.
Prochain événement dans
49 jours

Louis Delétraz prêt à retrouver la compétition ce week-end à Spielberg

partages
commentaires
Louis Delétraz prêt à retrouver la compétition ce week-end à Spielberg
Par :
, Motorsport.com Switzerland
2 juil. 2020 à 07:45

Après avoir brillé en esports ces dernières semaines, le jeune Genevois s’apprête à retrouver – enfin – le chemin des vrais circuits, alors qu’il s’apprête à attaquer sa quatrième saison de F2 ce week-end en Autriche.

Depuis son test à Bahrein avec l’équipe Charouz Racing en mars dernier, Louis Delétraz n’a plus repris le volant d’une monoplace de F2. C’est donc avec un enthousiasme évident qu’il s’apprête à retrouver les chemins des circuits ce week-end, alors que la saison de FIA F2 se lance sur le Red Bull Ring de Spielberg, mettant fin à de longs mois d’attente en raison de la crise du coronavirus.

Cela fera quatre mois que nous n'avons pas conduit de voiture de F2, donc ce ne sera pas facile. Je m'attends à ce que nous commettions de nombreuses erreurs.

Louis Delétraz.

"C'est vraiment bien d'être de retour parce que l'attente a été longue et frustrante", explique Louis Delétraz, 23 ans. "Nous ne connaissons pas encore tout le calendrier, mais au moins nous pouvons recommencer à courir et à avancer - même si c'est avec des restrictions très strictes."

Lire aussi:

"Ce sera asurément un début de saison intense avec huit épreuves de F2 en dix semaines, mais ce sera pareil pour tout le monde. Cela fera quatre mois que nous n'avons pas conduit de voiture de F2, donc ce ne sera pas facile. Je m'attends à ce que nous commettions de nombreuses erreurs".

Pour sa quatrième saison dans l’antichambre de la F2, l’espoir suisse du sport automobile fait à nouveau figure de favori, lui qui avait conclu au huitième rang de l’exercice 2019. Cette saison, Delétraz portera les couleurs de l’équipe Charouz Racing System, une structure qu’il retrouve après une première collaboration en 2018, avant de rejoindre les rangs de Carlin l’an passé.

Dans un environnement qui lui est familier, Louis Delétraz, qui officiera également en tant que pilote d’essai et de réserve pour Haas F1 Team, compte bien se battre pour le titre.

"La concurrence en F2 est toujours très forte, je ne prendrai donc personne à la légère", continue le pilote genevois. "Mon objectif est de gagner le championnat car Charouz et moi avons beaucoup d'expérience. Mais ce sera tout de même très difficile."

"Je connais les pistes, la voiture et le championnat, mais les nouvelles roues de 18 pouces et la nouvelle composition des pneus vont un peu niveler les choses. Nous devrons tous apprendre ces nouveaux éléments et personne ne pourra faire appel à une expérience antérieure à cet égard".

Deletraz s’apprête ainsi à aborder un été des plus chargés, puisque pas moins de huit meetings (16 courses) se tiendront d’ici début septembre, les concurrents de la F2, tout comme ceux de la F1, se préparant à s’affronter à Spielberg une deuxième fois (11-12 juillet), une semaine à peine après l’ouverture de ce week-end.

Lire aussi:

Il s’agira d’une année véritablement spéciale pour Louis Deletraz, qui disputera ses premières 24 Heures du Mans en septembre sur un prototype LMP1 du Rebellion Racing. Il sera également au départ de la manche de GT World Challenge au Castellet sur une Porsche de l’équipe GPX Racing.

Une année qui a déjà été marquée par deux succès, virtuels ceux-là, avec une victoire retentissante avec Rebellion lors de la première édition des 24 Heures du Mans virtuelles, mais aussi le titre en SRO GT eSports avec GPX Racing.

De bon augure avant le début de la "vraie" compétition ?

 
Alesi craint l'exode des sponsors en F2

Article précédent

Alesi craint l'exode des sponsors en F2

Article suivant

La saison 2020 de F2 et de F3 ne s'arrêtera pas à Monza

La saison 2020 de F2 et de F3 ne s'arrêtera pas à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Spielberg
Pilotes Louis Delétraz
Équipes Charouz Racing System
Auteur Emmanuel Rolland