FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
12 jours

Norris pas fier après deux accidents à Monaco

partages
commentaires
Norris pas fier après deux accidents à Monaco
Par :
28 mai 2018 à 12:40

S'il a parfaitement sauvé les meubles en marquant 18 points à Monaco, Lando Norris aurait pu tout gâcher avec deux accidents ce week-end.

Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin, percute les barrières
Lando Norris, Carlin, percute les barrières
Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin, avec un aileron cassé
Ralph Boschung, MP Motorsport
Ralph Boschung, MP Motorsport
Ralph Boschung, MP Motorsport
Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin

Pour son premier week-end dans les rues de la Principauté, Lando Norris était le meilleur rookie en essais libres avec le troisième chrono et était bien placé pour jouer la pole position lorsqu'il a perdu le contrôle de sa monoplace à la sortie du second S de la Piscine, percutant le mur et endommageant son aileron avant comme sa colonne de direction. Norris s'est retrouvé neuvième des dix pilotes de son groupe qualificatif, et donc en fond de grille pour la Course Principale.

"La voiture était suffisamment bonne pour la pole", déplorait-il alors pour Motorsport.com. "C'est une erreur coûteuse qui gâche le week-end entier. J'ai fait un bon tour de mise en température des gommes, je n'ai pas eu de trafic et tout se présentait bien. Les deux premiers secteurs étaient relativement bons, mais parce que je suis passé à fond dans la Piscine, j'ai dû passer la vitesse supérieure, ce que je n'avais jamais fait dans la séance précédente. J'ai abordé le deuxième S en attaquant légèrement plus, et je n'ai pas réussi à passer la deuxième vitesse inférieure à temps."

Accrochage évitable avec Boschung

Le week-end entier était-il réellement gâché ? Pas forcément, même si une deuxième bévue aurait pu le mettre en péril. En Course Principale, Norris était à la lutte avec Ralph Boschung en début d'épreuve, juste après l'arrêt au stand des deux hommes, lorsque les deux monoplaces se sont touchées au Loews. Quelques instants plus tard, le pilote Carlin a plongé à l'intérieur à Antony Noghès, une manœuvre bien trop ambitieuse qui a expédié Boschung dans le mur.

"Je me suis porté relativement à sa hauteur, ma roue avant était à côté de son ponton", explique Norris. "Il ne m'a évidemment pas vu car j'ai dû avorter ma tentative, sinon cela aurait été un bien plus gros accident. Je présente mes excuses à Ralph. Je ne veux faire abandonner personne, car cela me donne une mauvaise image. Je ne suis aucunement fier de ce que j'ai fait."

"Je regarde [Roberto] Merhi et son trophée [de la troisième place], alors qu'il était derrière moi", lâche Boschung, qui accuse le coup face au succès de son coéquipier. "Je pense que le podium m'appartenait, et c'est dur. Le premier contact, je peux le comprendre, mais le second, il a juste plongé à l'intérieur et je n'avais nulle part où aller."

Norris a écopé d'un drive through, se retrouvant 12e, mais a mené une course solide en profitant des divers accidents pour remonter à la sixième place. Le lendemain, il a joué la victoire face à Antonio Fuoco mais n'est pas parvenu à prendre l'avantage, perdant le second rang à cause d'une pénalité suite à une infraction sous voiture de sécurité virtuelle. Le pilote de réserve McLaren a néanmoins obtenu la troisième position, et face aux malheurs de ses concurrents directs, compte désormais 27 points d'avance en tête du championnat.

Propos recueillis par Jack Benyon

Article suivant
Ghiotto : "Fuoco a tenté quelque chose de fou"

Article précédent

Ghiotto : "Fuoco a tenté quelque chose de fou"

Article suivant

Quand les leaders s’accrochent dans les stands à Monaco

Quand les leaders s’accrochent dans les stands à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Monaco
Lieu Monte Carlo
Pilotes Lando Norris , Ralph Boschung
Équipes Carlin
Auteur Benjamin Vinel