Nouveau pilotage en vue avec le turbo

partages
commentaires
Nouveau pilotage en vue avec le turbo
Par : Benjamin Vinel
2 mars 2018 à 13:30

La Formule 2 a mis le turbo pour la saison 2018 ! Après treize ans de bons et loyaux services du bloc V8 atmosphérique Mecachrome, la marque française équipe la Dallara F2 2018 d'un V6 turbo pour les trois campagnes à venir.

George Russell, ART Grand Prix
George Russell, ART Grand Prix
George Russell, ART Grand Prix
George Russell, ART Grand Prix
Jack Aitken, ART Grand Prix
Jack Aitken, ART Grand Prix
Jack Aitken, pilote de réserve Renault Sport F1 Team
Jack Aitken, ART Grand Prix

Bien que les moteurs turbo utilisés par la Formule 1 depuis 2014 soient hybrides, la Formule 2 se rapproche ainsi de l'élite et joue parfaitement son rôle d'antichambre de la F1.

Les pilotes ont pu avoir un avant-goût du style de pilotage que leur nouvelle monture requiert lors du shakedown de Magny-Cours, et ne cachent pas qu'ils vont devoir s'adapter.

"Une chose qui était intéressante à apprendre pour les pilotes et les équipes, c'était le turbo", commente George Russell, pilote ART et Champion GP3 en titre, pour Motorsport.com. "Il a complètement changé la façon dont la puissance est produite, évolue dans le moteur et est transmise aux pneus."

"C'est quelque chose que les équipes et les pilotes doivent apprendre, et nous devrons peut-être adapter notre style de pilotage pour compenser, car c'est la première fois que tous les pilotes conduisent avec un moteur turbo, sauf ceux qui ont pris le volant d'une F1. Mais c'est très intéressant, et le turbo donne une bonne vitesse en ligne droite. C'est assez enthousiasmant."

Le verdict est similaire de la part de son coéquipier Jack Aitken, pilote de réserve Renault, qui pense que le turbo va pimenter les courses, en particulier sur piste humide.

"Il faut vraiment contrôler le couple avec énormément d'attention", estime Aitken à notre micro. "Ça va être très intéressant, surtout s'il y a des courses sous la pluie cette année, car évidemment ce sera bien pire. C'était très intéressant au shakedown."

Près de la moitié des pilotes confirmés pour 2018 ont déjà pris le volant d'une F1 turbo hybride, notamment Lando Norris, Sean Gelael, George Russell et Luca Ghiotto.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Prochain article FIA F2
Ticktum et Rowland remplacent Latifi au Castellet

Previous article

Ticktum et Rowland remplacent Latifi au Castellet

Next article

L'objectif d'Aitken ? Le top 5 au général

L'objectif d'Aitken ? Le top 5 au général

À propos de cet article

Séries FIA F2
Pilotes Jack Aitken , George Russell
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités