Le point F2 - Leclerc signe un exploit sans précédent

partages
commentaires
Le point F2 - Leclerc signe un exploit sans précédent
Par : Benjamin Vinel
18 avr. 2017 à 10:35

Le premier meeting de la saison de Formule 2 a donné lieu à deux courses animées, où la victoire s'est jouée dans les tout derniers instants.

Course Principale

Auteur d'une pole position sensationnelle pour ses débuts en F2, Charles Leclerc avait mis toutes les chances de son côté pour cette course inaugurale. Le pilote Prema a conservé la tête au départ, mais Nyck de Vries, qui s'élançait à ses côtés en première ligne, a rétrogradé au quatrième rang, débordé par Norman Nato et Artem Markelov, qui partait septième.

Cependant, Nato n'a pas tardé à prendre l'avantage, profitant du DRS pour s'emparer de la première place au virage 1 dès le troisième tour. Le pilote Arden n'est pas parvenu à creuser l'écart pour autant, et Leclerc lui a rendu la monnaie de sa pièce avec un dépassement similaire au huitième tour, sous les yeux d'un Markelov patient.

"Le rythme était bon, mais je ne suis pas arrivé à creuser l'écart sur Charles, donc j'ai décidé de relâcher un peu le rythme parce que je savais qu'il allait être difficile de finir le relais", commente Nato. "Charles a commencé à attaquer, donc je ne me suis pas battu avec lui."

Charles Leclerc, PREMA Racing
Charles Leclerc (Prema Racing) devance Norman Nato (Pertamina Arden) et Artem Markelov (RUSSIAN TIME)

C'est toutefois par la stratégie que la course s'est jouée. Il faisait chaud, très chaud à Bahreïn pour cette course disputée à mi-journée avec 44°C au sol. Bien qu'ayant pris le départ en pneus mediums, c'est après seulement 14 des 32 tours de course que Nato est passé par les stands pour chausser les tendres, imité par Leclerc un passage plus tard. Artem Markelov, cependant, a attendu la fin du 17e tour.

Norman Nato a ainsi repris la tête de la course grâce à un superbe dépassement sur Charles Leclerc par l'extérieur au virage 4, lorsque ce dernier est ressorti des stands et a creusé un écart de deux secondes. Artem Markelov, ayant perdu du temps en effectuant quelques tours en plus en pneus usés, était relégué à plus de dix secondes, mais la dégradation des gommes a joué un rôle crucial. Tandis que les enveloppes tendres ont tenu bon pendant une quinzaine de tours, leur niveau de performance a chuté par la suite.

Ainsi, le rythme de Norman Nato s'est progressivement dégradé de 1'46 à 1'49 entre le 16e et le 30e tour, avant deux ultimes boucles parcourues en 1'52 et 1'53, fatales à ses espoirs de victoire. Même cause, même conséquence pour Charles Leclerc, qui a enchaîné des tours en 1'46 ou 1'47 du 17e au 27e tour avant de conclure la course par cinq tours en 1'49, 1'50, 1'51, 1'52 et 1'53.

Norman Nato, Pertamina Arden
Norman Nato (Pertamina Arden) devance Charles Leclerc (Prema Racing) et Artem Markelov (RUSSIAN TIME)

S'étant arrêté trois tours après Nato et deux passages après Leclerc, Artem Markelov n'a jamais tourné en plus de 1'48 après son changement de pneumatiques. Une stratégie gagnante, qui lui a permis de rattraper ses dix secondes de retard et de s'emparer de la première place dans l'avant-dernier tour pour remporter une superbe victoire.

"Quand ils m'ont dit qu'Artem était huit secondes derrière moi à quatre tours de la fin, je me suis dit : 'Ok, il ne va jamais me rattraper'", s'esclaffe Leclerc. "Puis au tour suivant, il était à trois secondes et je me suis dit : 'Oh oh !'. Je ne pouvais tirer rien d'autre de ma voiture, mes pneus étaient finis : je pense que la voiture était vraiment bonne, je la préférais en prime qu'en option, mais je n'ai pas suffisamment bien géré les pneus lors du second relais. Je vais en tirer des leçons."

C'était tout de même un premier podium pour le rookie Leclerc, devancé par deux pilotes expérimentés.

Derrière, un autre débutant a longtemps tenu la quatrième place, en l'occurrence Nyck de Vries, mais le Néerlandais a également vu son rythme s'effondrer en fin de course – avec un dernier tour en 1'55"003 ! Nobuharu Matsushita, qui occupait la cinquième place en début de course, n'est pas parvenu à se maintenir à ce niveau.

C'est finalement entre Jordan King et Oliver Rowland que s'est jouée la quatrième place ; le pilote MP Motorsport, 11e sur la grille, a signé une belle remontée jusqu'à s'emparer de cette position dans le dernier tour face à son compatriote. Alexander Albon, Luca Ghiotto et Nobuharu Matsushita complétaient le top 8.

Antonio Fuoco, qualifié deuxième mais cinquième sur la grille en raison d'une pénalité pour gêne, a perdu quatre places au départ et n'est jamais parvenu à gagner du terrain au volant de sa Prema, concluant la course au neuvième rang. Louis Delétraz, quant à lui, a calé au départ et a passé sa course à la dernière place, ne concédant toutefois que 21 secondes au vainqueur par la suite.

 Bahreïn - Course Principale

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 russia Artem Markelov  RUSSIAN TIME 32 58'18.977
2 france Norman Nato  Pertamina Arden 32 7.891
3 monaco Charles Leclerc  Prema Racing 32 13.780
4 united_kingdom Jordan King  MP Motorsport 32 17.478
5 united_kingdom Oliver Rowland  DAMS 32 18.144
6 thailand Alexander Albon  ART Grand Prix 32 19.744
7 italy Luca Ghiotto  RUSSIAN TIME 32 27.056
8 japan Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 32 29.971
9 italy Antonio Fuoco  Prema Racing 32 30.950
10 netherlands Nyck de Vries  Rapax 32 35.726

Voir le classement complet ici

Podium : le vainqueur Artem Markelov, RUSSIAN TIME, le deuxième Norman Nato, Pertamina Arden, le troisième Charles Leclerc, PREMA Racing
Podium : 1er Artem Markelov (RUSSIAN TIME), 2e Norman Nato (Pertamina Arden), 3e Charles Leclerc (Prema Racing)

Course Sprint

Profitant de la grille inversée pour le top 8, les pilotes ART Grand Prix étaient idéalement placés pour la Course Sprint. Nobuharu Matsushita devait s'élancer de la pole position, mais victime d'un problème mécanique, il a toutefois dû prendre le départ des stands.

Alexander Albon a pris un très bon envol depuis la troisième place de la grille et s'est hissé quelques mètres devant Luca Ghiotto à l'approche du premier virage, mais ce dernier a profité de sa position à l'intérieur pour s'emparer de la tête de la course grâce à un freinage tardif.

Charles Leclerc, quant à lui, a bondi de la cinquième à la troisième place au départ, mais c'est alors qu'un contact entre Oliver Rowland et Norman Nato au virage 4 a provoqué une crevaison sur l'Arden du Français, envoyant ce dernier en tête-à-queue dans les graviers. La voiture de sécurité est intervenue.

"J'étais à l'intérieur au virage 4 et il a essayé de me faire l'extérieur, et quand il est revenu en piste, il était à un millimètre de mon aileron. Je pense que ça a coupé son pneu, donc c'est un accident malheureux pour lui, mais c'est la course, j'imagine", commente Rowland.

Luca Ghiotto, RUSSIAN TIME
Luca Ghiotto (RUSSIAN TIME) devance Alexander Albon (ART Grand Prix) et Charles Leclerc (Prema Racing) au restart

Dès le restart, Leclerc a fait l'extérieur à son ancien coéquipier Albon avant de s'emparer de la tête de la course aux dépens de Ghiotto quelques tours plus tard. L'écurie Prema a alors proposé une stratégie inédite à son pilote, voire insensée au premier abord pour une épreuve sprint : une attaque maximale et un arrêt au stand à mi-course !

Pendant qu'Oliver Rowland se hissait au deuxième rang, Leclerc a donc enchaîné les tours rapides pour s'octroyer une avance de près de dix secondes au moment de son changement de pneus, après 14 des 23 tours de course.

Le Monégasque a repris la piste en gommes tendres à la 14e place, relégué à 24 secondes de Rowland, et s'est lancé dans une folle remontée, dépassant ses rivaux les uns après les autres. La montagne à gravir était immense, mais malgré l'obstacle que représentaient les 13 monoplaces le séparant de la victoire, Leclerc a constamment tourné trois secondes plus vite que les leaders.

Certes aidé par une lutte acharnée entre Rowland et Ghiotto à l'avant du peloton, le pilote Prema s'est défait des deux hommes dans le dernier tour, remportant une victoire d'anthologie avec une stratégie invraisemblable.

"Au départ, nous hésitions encore à faire un arrêt au stand, mais nous avons finalement décidé d'en faire un, parce que la dégradation était déjà très élevée au début", relate Leclerc. "J'ai donc commencé à attaquer et j'ai garder un bon rythme pendant longtemps en mediums. Nous nous sommes arrêtés au bon moment, au tour où nous le voulions, et nous avons chaussé les pneus option."

"Pour être honnête, avant les quatre derniers tours, je ne pensais pas que nous puissions rattraper notre retard, mais Luca et Oliver ont commencé à se battre pendant un moment, et nous sommes parvenus à gagner. Je dois remercier mon ingénieur de cette très bonne voiture et de cette excellente stratégie !"

Charles Leclerc, PREMA Racing remporte la victoire
Charles Leclerc (Prema Racing) remporte la victoire

Luca Ghiotto et Oliver Rowland ont donc accompagné le Champion GP3 en titre sur le podium, mais faisaient contre mauvaise fortune bon cœur après avoir tous deux perdu la victoire.

"Je trouve ça très fun de se battre dans une voiture de plus de 600 ch quand les pneus sont morts !" s'exclame Ghiotto. "Bien sûr, Olivier a un peu plus attaqué au début de la course et j'ai un peu plus économisé, donc c'est allé dans un sens pour lui, dans un autre pour moi et ça a marché, sauf qu'il y avait Charles ! Mais j'ai pris beaucoup de plaisir."

Nicholas Latifi a signé une performance remarquable en remontant de la 11e à la quatrième place et devançait Jordan King et Nyck de Vries à l'arrivée. Alexander Albon n'a pu faire mieux que septième, rétrogradant progressivement au classement, alors qu'Artem Markelov a tenté un pari similaire à celui de Leclerc. Le Russe a toutefois opté pour la stratégie inverse, avec un départ en tendres et un dernier relais en mediums, ce qui n'a pas porté ses fruits. Il a tout de même inscrit le point de la huitième place.

À noter l'abandon de Ralph Boschung, victime d'un problème mécanique.

 Bahreïn - Course Sprint

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 monaco Charles Leclerc  Prema Racing 23 43'01.023
2 italy Luca Ghiotto  RUSSIAN TIME 23 1.569
3 united_kingdom Oliver Rowland  DAMS 23 2.898
4 canada Nicholas Latifi  DAMS 23 7.575
5 united_kingdom Jordan King  MP Motorsport 23 9.962
6 netherlands Nyck de Vries  Rapax 23 10.865
7 thailand Alexander Albon  ART Grand Prix 23 11.382
8 russia Artem Markelov  RUSSIAN TIME 23 18.953
9 venezuela Johnny Cecotto  Rapax 23 19.150
10 italy Antonio Fuoco  Prema Racing 23 19.983

Voir le classement complet ici

Podium : le vainqueur Charles Leclerc, PREMA Racing, le deuxième, Luca Ghiotto, RUSSIAN TIME, le troisième, Oliver Rowland, DAMS
Podium : 1er Charles Leclerc (Prema Racing), 2e, Luca Ghiotto (RUSSIAN TIME), 3e Oliver Rowland (DAMS)

Championnat

Grâce à une victoire, une troisième place, un meilleur tour en course et une pole position, c'est Charles Leclerc qui prend la tête du championnat de Formule 2 avec 36 points au compteur. Le Monégasque est de loin le meilleur rookie, devançant son ancien coéquipier Alexander Albon, qui n'a inscrit que dix unités ce week-end. Artem Markelov profite de sa victoire pour prendre la deuxième place du classement général.

Championnat de Formule 2 après 2 courses sur 22

 PiloteÉquipeBahrain BahreïnPoints
1 Monaco Charles Leclerc (R) Prema Racing 3 1 36
2 Russia Artem Markelov RUSSIAN TIME 1 8 28
3 United Kingdom Oliver Rowland DAMS 5 3 20
4 Italy Luca Ghiotto RUSSIAN TIME 7 2 18
5 France Norman Nato Pertamina Arden 2 Ab 18
6 United Kingdom Jordan King MP Motorsport 4 5 18
7 Thailand Alexander Albon (R) ART Grand Prix 6 7 10
8 Canada Nicholas Latifi DAMS 11 4 8
9 Netherlands Nyck de Vries (R) Rapax 10 6 5
10 Japan Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 8 14 4
11 Italy Antonio Fuoco (R) Prema Racing 9 10 2
12 Venezuela Johnny Cecotto Jr Rapax 15 9 0
13 Spain Sergio Canamasas Trident 14 11 0
14 Switzerland Louis Delétraz (R) Racing Engineering 20 12 0
15 Switzerland Ralph Boschung (R) Campos Racing 12 Ab 0
16 Brazil Sérgio Sette Câmara (R) MP Motorsport 13 18 0
17 Sweden Gustav Malja Racing Engineering 18 13 0
18 Monaco Stefano Coletti Campos Racing 16 15 0
19 Malaysia Nabil Jeffri Trident 19 16 0
20 Indonesia Sean Gelael Pertamina Arden 17 17 0

Pole position - Meilleur tour - (R) = Rookie

Rendez-vous à Barcelone, mi-mai, pour le deuxième meeting de la saison 2017 de Formule 2 !

Le vainqueur Artem Markelov, RUSSIAN TIME, le troisième Charles Leclerc, PREMA Racing
Article suivant
Les enjeux F2 - Leclerc déjà au top ?

Article précédent

Les enjeux F2 - Leclerc déjà au top ?

Article suivant

FIA Formule 2 : un premier weekend encourageant pour Ralph Boschung

FIA Formule 2 : un premier weekend encourageant pour Ralph Boschung
Charger les commentaires