Pourchaire s'impose dans une course très agitée

À Monza, Théo Pourchaire remporte avec la manière la première course sprint de Formule 2 du week-end. Le Français devance Guanyu Zhou et Christian Lundgaard.

Près de deux mois après la manche de Silverstone, la Formule 2 fait sa rentrée des classes à Monza. Quelques changements sont à signaler dans le peloton : Enzo Fittipaldi prend le baquet de David Beckmann chez Charouz, l'Allemand trouvant refuge chez Campos, à la place de Matteo Nannini. Blessé dans un accident aux 24 Heures de Spa-Francorchamps, Jack Aitken est remplacé par Jake Hughes dans l'équipe HWA.

Le Britannique se fait d'ailleurs remarquer en calant sur la grille au coup d'envoi du tour de formation de la première course du week-end. En pole position grâce à l'inversion des dix premières positions, Beckmann ne conserve pas sa place très longtemps, il est immédiatement dépassé par Jüri Vips, qui prend un meilleur envol.

Dan Ticktum, troisième, tente de s'infiltrer à la deuxième chicane mais cette tentative échoue. Cela permet à Théo Pourchaire de mettre la pression sur l'ancien membre de l'académie Williams, et le Français tente une manœuvre au premier freinage du deuxième tour. Personne n'est prêt à lâcher, et les deux pilotes quittent la piste. Felipe Drugovich, lui aussi en retard au freinage, percute Ticktum et provoque son abandon.

Le Safety Car entre en piste et la course est relancée au cinquième tour. En dépit de cette pause, les pilotes sont toujours échaudés. Promu quatrième après l'abandon de Ticktum et l'arrêt forcé de Drugovich, Liam Lawson endommage son aileron avant dans un contact avec Pourchaire et doit lui aussi s'arrêter au stand. Puis le même Drugovich part en tête-à-queue à Ascari et déclenche l'activation de la voiture de sécurité virtuelle.

Lire aussi :

Une fois le drapeau vert agité, Robert Shwartzman, septième, sort les coudes et dépasse son coéquipier Oscar Piastri, leader du championnat, à l'intérieur du deuxième Lesmo. Piastri doit mordre les graviers pour ne pas heurter le Russe. Cela permet à Jehan Daruvala de se rapprocher de la seconde Prema, et son aileron avant se casse à son tour !

Dans la dixième boucle, Beckmann craque sous la pression de Pourchaire et tire tout droit au premier virage, ce qui offre la deuxième place au Français. Ce dernier se prépare à attaquer le leader Vips mais au même moment, Roy Nissany part en tête-à-queue à Ascari. Le pilote DAMS abandonne, la course est neutralisée pour la troisième fois. Shwartzman écope quant à lui d'une pénalité de cinq secondes pour avoir quitté la piste et "obtenu un avantage" au départ.

La course reprend ses droits à huit tours de l'arrivée. Pourchaire n'attend pas le retour du DRS pour dépasser Vips et prendre la tête au passage suivant. Le pilote ART fait le nécessaire pour protéger sa première place en signant le meilleur tour en course et en créant un écart de plus d'une seconde sur son plus proche poursuivant, Vips, qui se retrouve à la tête d'un train courant jusqu'à la dixième place.

L'Estonien finit par craquer et tire tout droit au premier virage, ce qui laisse la voie libre à Guanyu Zhou, Shwartzman et Christian Lundgaard. Ces deux pilotes s'élançaient respectivement 12e et 19e ! Même s'il est débarrassé du bouchon Vips, Zhou ne peut pas rattraper Pourchaire, qui s'impose avec plus de quatre secondes d'avance. Troisième sur la piste, Shwartzman est renvoyé au sixième rang après l'application de sa pénalité. Lundgaard monte sur la dernière marche du podium.

Au championnat, Piastri conserve le commandement mais Zhou revient à cinq points de l'Australien.

Italy Monza - Course Sprint 1

partages
commentaires
Pourchaire croit encore au titre F2 malgré son retard sur Piastri
Article précédent

Pourchaire croit encore au titre F2 malgré son retard sur Piastri

Article suivant

Victoire facile pour Daruvala, Pourchaire hors des points

Victoire facile pour Daruvala, Pourchaire hors des points
Charger les commentaires