Pourquoi Fortec fait finalement l'impasse sur la F2

Fortec Motorsports devait rejoindre la Formule 2 pour la saison 2018 ; il n'en sera rien. En cause, le manque de pilotes au budget assez solide pour financer cette campagne.

Pourquoi Fortec fait finalement l'impasse sur la F2

Officialisé en novembre comme rejoignant la Formule 2 en 2018, Fortec Motorsports ne sera finalement pas présent cette saison. Il s'agit d'une décision commune du directeur d'équipe Richard Dutton et de Bruno Michel, PDG du championnat.

S'il s'agit là du manque de pilotes adéquatement financés qui se fait ressentir, ce alors que la disparition de la Formule V8 3.5 rendait théoriquement le marché plus favorable pour les autres compétitions, ce n'est que partie remise.

"Nous avons juste mis ça en attente pour un an", déclare Dutton pour Motorsport.com. "Ce n’est pas que nous abandonnons le projet, c’est que nous n’allons pas le faire en 2018 parce que les pilotes avec lesquels nous travaillions sont partis sur un autre continent, ne veulent pas courir en Europe cette année et vont courir en Amérique. Nous ne sommes pas prêts à le faire à moitié, nous préférons y aller et être forts. Mais si nous ne pensons pas pouvoir être forts, alors nous retardons ça d’un an."

"L’idée – nous avons travaillé avec Bruno [Michel] là-dessus – c’est qu’il vaut mieux ça que d’y aller et de ne pas être performant. Nous avons les bonnes personnes pour bien faire les choses, mais nous n’avions peut-être pas les pilotes au budget nécessaire pour bien faire les choses, donc nous avons mis ça de côté pour un an."

Lorsque nous lui demandons si l'équipe était proche de faire signer des pilotes, Dutton répond : "Oui. Nous avons faille faire signer deux très bons pilotes, mais ça ne s’est finalement pas fait, donc nous n’étions pas prêts à faire des compromis. Soit nous allions le faire comme il faut, soit pas du tout. Nous avions déjà fait signer des ingénieurs de Formule 2 et nous étions prêts, mais cela nous laisse plus de temps pour le faire mieux l’an prochain. Nous travaillons déjà sur l’an prochain."

Fortec est principalement connu pour avoir réalisé des résultats remarquables avec des pilotes tels qu'Alexander Rossi, Robin Frijns et Stoffel Vandoorne en Formule Renault 3.5, menant le Néerlandais au titre, alors que Juan Pablo Montoya et Heikki Kovalainen ont aussi brillé au sein de l'équipe en British F3, il y a bien plus longtemps de cela.

Fortec reste engagé dans ce championnat, ainsi qu'en Formule Renault Eurocup, en Euroformula Open et en British F4. La structure de Daventry envisage également un retour en F3 Europe, où elle n'a jamais gagné lors de sa présence de 2013 à 2015, mais veut engager au moins deux monoplaces pour ce faire.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Markelov : "Je vise des victoires et le titre"

Article précédent

Markelov : "Je vise des victoires et le titre"

Article suivant

L'objectif d'Aitken ? Le top 5 au général

L'objectif d'Aitken ? Le top 5 au général
Charger les commentaires