Très loin de son objectif, Sette Câmara n'a plus droit à l'erreur

partages
commentaires
Très loin de son objectif, Sette Câmara n'a plus droit à l'erreur
Par : Benjamin Vinel
24 sept. 2018 à 17:30

Sérgio Sette Câmara n'a pas obtenu les résultats qu'il espérait cette saison, malgré sa sixième place au championnat. Il a la ferme intention de rebondir à Sotchi et à Abu Dhabi.

Vingt points par meeting. C'est l'objectif que s'était fixé Sérgio Sette Câmara pour la saison 2018. Un objectif ambitieux, qui aurait mené au titre GP2 en 2013 ou en 2016, saisons où la moyenne du Champion était inférieure. Un objectif réaliste également, puisqu'un total de 48 unités est disponible lors de chaque week-end de course.

Lire aussi :

Le fait est que Sette Câmara n'y est pas, puisqu'il a inscrit en moyenne 16 points par meeting depuis le début de l'année, en excluant le rendez-vous monégasque où il s'est blessé à la main dans un accident en qualifications et n'a pu participer aux courses.

"Au début de la saison, je voulais maintenir une moyenne de 20 points par meeting", confirme le pilote Carlin dans une interview accordée au site officiel de la Formule 2. "J'aurais facilement pu faire mieux sans tous les problèmes que j'ai rencontrés. Je dirais que je fais partie de ceux qui en ont eu le plus, donc c'est un peu décevant. Pour l'instant, je suis très loin de cet objectif. Je pilote une voiture très rapide en Formule 2, je suis l'une des personnes les plus chanceuses du monde car je réalise mes rêves, mais en même temps, j'ai mes propres objectifs, et c'est là que cette saison est agaçante !"

Sergio Sette Camara, Carlin
Sergio Sette Camara, Carlin

Outre sa mésaventure monégasque, Sette Câmara a en effet été victime de plusieurs soucis techniques – à l'instar de ses rivaux, la fiabilité de la nouvelle F2 2018 ayant été un sujet de discussion majeur dans le paddock. 

"J'ai été disqualifié à Bakou alors que j'étais deuxième, c'est 12 points à la poubelle", rappelle le Brésilien de 20 ans. "Si je n'avais pas eu de problèmes en qualifications à Barcelone, j'aurais facilement pu être dans le top 3, mais à la place, j'étais 15e et j'ai aussi eu une défaillance technique en course : week-end à la poubelle. Monaco, c'était ma faute, et je n'ai pas couru ce week-end-là. À Silverstone, j'ai eu une défaillance technique alors que je me battais pour le podium en Course 1, j'aurais pu atteindre l'objectif de 20 points sur le week-end, mais par conséquent, je n'en ai marqué aucun."

Sette Câmara est toutefois prompt à faire son autocritique : "Cette année, je pense avoir fait trois erreurs. Un blocage de roue à Barcelone en qualifications, mon accident de Monaco et [l'accrochage qui lui a valu dix secondes de pénalité] avec [Antonio] Fuoco en Hongrie."

Sergio Sette Camara, Carlin
Sergio Sette Camara, Carlin

"Je ne pense pas devoir changer d'approche. J'ai fini toutes les courses que je pouvais, mais peut-être que si je n'atteins pas mon objectif, je peux être plus agressif. Mais je suis déjà à la limite, et si je prends encore plus de risques et que je commence à avoir des accidents, je vais passer pour un idiot. Il faut juste que je sois prêt pour le moment où la chance tournera en ma faveur, afin de concrétiser. Je ne peux pas me permettre la moindre erreur sur le reste de la saison. Il y a des poids lourds dans ce championnat, notamment les trois premiers, avec les mêmes objectifs."

Quant à l'avenir, l'ancien protégé de Red Bull n'y pense pas et préfère se concentrer sur sa campagne en cours, d'autant qu'il aurait besoin d'un top 3 au championnat pour être éligible à la Super Licence... sans oublier que la victoire lui échappe encore cette saison, malgré une pole position et sept podiums.

"Je ne pense pas encore à l'an prochain ! Pour l'instant, je suis sixième, et aucune écurie de F1 ne va s'intéresser au sixième, donc je dois reconstruire ma saison, marquer davantage de points et atteindre le sommet. Alors seulement je pourrai commencer à y penser", conclut Sette Câmara, dont le coéquipier Lando Norris est en revanche dans la course au titre.

Sergio Sette Camara, Carlin
Prochain article FIA F2
Chronique Louis Delétraz - Pas de points, mais des interrogations

Article précédent

Chronique Louis Delétraz - Pas de points, mais des interrogations

Article suivant

Norris ne comprend pas sa faiblesse en qualifications

Norris ne comprend pas sa faiblesse en qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Pilotes Sérgio Sette Câmara
Équipes Carlin
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités