Courir en F2 est une option pour Laurent

partages
commentaires
Courir en F2 est une option pour Laurent
Par : Benjamin Vinel
25 nov. 2018 à 07:00

À l'aube de ses premiers essais en Formule 2, Thomas Laurent n'exclut pas de rejoindre la catégorie en marge de sa campagne 2018-19 de WEC.

Thomas Laurent est l'une des sensations du monde de l'Endurance, puisque pour sa première campagne en LMP1 avec l'écurie Rebellion, la #3 qu'il partage avec Mathias Beche et Gustavo Menezes occupe la troisième place du championnat. Le jeune Français, né en 1998, s'était notamment illustré en LMP2 l'an passé avec une incroyable deuxième place aux 24 Heures du Mans et un total de trois victoires en neuf courses avec ses coéquipiers Ho-Pin Tung et Oliver Jarvis chez Jackie Chan DC Racing. 

Lire aussi:

Contrairement à de nombreux pilotes d'Endurance qui ont commencé par la F4 et parfois la F3 voire la F2, Laurent a une expérience quasi nulle en monoplace. Ces essais à Abu Dhabi avec l'équipe Arden en seront d'autant plus intéressants.

"Ce sera ma première vraie fois", déclare-t-il pour Motorsport.com. "J'ai fait des essais en Formule 4 quand j'avais 14 ou 15 ans, mais j'étais vraiment jeune, je ne m'en souviens pas trop. Je suis passé à un kart KZ [125cc] et c'était super rapide, puis j'ai sauté dans la F4 et c'était un peu ennuyeux. Mais la F2 devrait être intéressante. La principale tâche sera la gestion du pneu, j'ai entendu partout que les pneus étaient un peu pourris. Je pense que ce sera le principal problème à gérer. Mais j'essaierai."

#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
Maximilian Gunther, BWT Arden

Qui sait ce que l'avenir lui réserve ? Peut-être Laurent sera-t-il à son aise au volant d'une Dallara F2 2018 qui est aussi rapide que sa Rebellion R13, bien que ses caractéristiques soient extrêmement différentes. De son propre aveu, courir à temps plein dans l'antichambre de la Formule 1 "reste une option".

"La saison de WEC est vraiment longue, il faut que j'en fasse une autre en parallèle", poursuit-il. "Voyons voir si les calendriers concordent, et pourquoi pas. Pour l'instant, ce ne sont que des essais, il n'y a rien de plus actuellement. Je voulais juste tester quelque chose d'autre : je suis passé directement du karting au LMP3, puis au LMP2 et au LMP1. Il faut que je voie autre chose. Je pense que la F2 est une bonne chose à faire ; voyons voir quel sera mon rythme, j'espère être performant."

Au vu des calendriers déjà annoncés par le WEC et la Formule 1, il est probable que le meeting de Spa-Francorchamps en F2 coïncide avec les 6 Heures de Silverstone, première manche de la saison 2019-20 du Championnat du monde d'Endurance.

Propos recueillis par Jamie Klein

 
Article suivant
Albon a calé, Russell est titré !

Article précédent

Albon a calé, Russell est titré !

Article suivant

Russian Time est en vente

Russian Time est en vente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2 , WEC
Pilotes Thomas Laurent
Équipes Arden International
Auteur Benjamin Vinel