Vandoorne se méfie des débutants pour la course

partages
Vandoorne se méfie des débutants pour la course
Par : Benjamin Vinel
17 avr. 2015 à 20:30

Le poleman Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix s'arrête aux stands
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix

Auteur de la première pole position de l'année à Bahreïn, sa cinquième consécutive, Stoffel Vandoorne est ravi par ce début de saison idéal.

Il faut dire que les essais libres, eux, ne s'étaient pas aussi bien passés : Vandoorne a dû immobiliser son ART en piste après avoir subi un problème de pression d'huile.

"Ce n'était pas un gros problème : nous l'avons réparé", relativise le pilote ART. "L'équipe a fait du bon travail pour préparer la voiture pour les qualifications".

En qualifications, sous les projecteurs, Vandoorne n'a jamais été menacé, signant un premier temps de référence une demi-seconde plus rapide que la concurrence, avant de se mettre hors de portée de ses rivaux en améliorant de plusieurs dixièmes.

Vandoorne prend exemple sur Jolyon Palmer

"C'était vraiment bien d'obtenir un temps de référence", commente le Belge. "Cela aurait été suffisant pour la pole position, ce soir. C'est quelque chose que je devais améliorer par rapport à l'an dernier : réaliser un bon chrono sur le premier train de pneus. C'est quelque chose pour quoi Jolyon était très bon l'an dernier. Je veux en faire ma force cette année".

"En pneus tendres, c'est toujours un peu délicat dans le deuxième tour lancé", poursuit-il. Il faut vraiment faire le meilleur travail possible sur ce premier tour lancé ; sinon, la dégradation est trop haute.

Cinq débutants dans le top 10

Sur la grille de départ, Vandoorne sera entouré de rookies : son coéquipier Nobuharu Matsushita, deuxième, et Alex Lynn, troisième, sont des candidats crédibles à la victoire. Jordan King et Norman Nato, deux autres débutants, sont également bien placés au sein du top 8.

En fait, aucun pilote du top 10 n'a effectué plusieurs saisons complètes en GP2, une révolution dans cette discipline !

"L'an dernier, débutant, je me suis plutôt bien débrouillé ici", rappelle Vandoorne, qui avait remporté sa toute première course en GP2. "Cela montre que l'on peut faire un excellent travail en étant débutant. Tout le monde a testé ici il y a quelques jours. Tout le monde sait ce qu'il faut attendre des pneus".

"Demain, la course va être intéressante ; je pense que la dégradation va être assez importante pour tout le monde, donc nous verrons comment cela se passe", conclut-il.

Retrouvez les résultats des qualifications ici !

Prochain article FIA F2
Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Previous article

Pourquoi le GP2 est-il l'antichambre de la Formule 1 ?

Next article

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

La prouesse de Dallara et Pirelli avec leurs simulateurs

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Jolyon Palmer , Jordan King , Alex Lynn , Norman Nato , Stoffel Vandoorne
Équipes ART Grand Prix
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités