Guanyu Zhou s'impose dans les rues de Monaco

Guanyu Zhou a remporté la première course sprint de Formule 2 du week-end à Monaco. Le pilote UNI-Virtuosi devance Felipe Drugovich et Roy Nissany.

Guanyu Zhou s'impose dans les rues de Monaco

Traditionnellement, il n'y a pas de Formule 1 à Monaco le vendredi. Mais cette règle ne s'applique pas à la Formule 2 !  Le nouveau format de l'antichambre de la catégorie reine offre désormais trois courses par week-end, et la première s'est tenue ce vendredi midi avec un sprint de 30 tours. Auteur de la pole position, Theo Pourchaire s'est élancé en dixième place en raison de la règle de la grille inversée, ce qui a offert à UNI-Virtuosi la première ligne, Guanyu Zhou devant Felipe Drugovich. À noter qu'Alessio Deledda, bon dernier et hors des 107% du meilleur temps dans son groupe qualificatif, a été autorisé à prendre le départ...

Lire aussi :

Zhou n'a pas tremblé à l'extinction des feux et a conservé l'avantage. Christian Lundgaard a surgi de la deuxième ligne pour s'emparer de la deuxième place tandis que Robert Shwartzman a abîmé son aileron avant dans un contact avec le rail à Massenet, le pilote Prema devant rentrer au stand pour changer de moustache avant d'abandonner au quatrième tour.

Au terme des premiers tours, le trio de tête, composé de Zhou, Lundgaard et Drugovich, s'est progressivement échappé de la quatrième place détenue par Roy Nissany. Pourchaire a gagné deux positions au départ pour s'offrir la huitième. Le meilleur tour s'est souvent échangé entre le Français, Zhou et Jüri Vips, sixième. Après dix tours, le pilote UNI-Virtuosi était le plus rapide.

Coup de théâtre dans le camp ART : de la fumée a commencé à s'échapper de la monoplace de Lundgaard. Très vite, ce problème mécanique a empiré, résultant en son abandon au 15e tour, le deuxième de la journée. L'huile qui s'échappait de la monoplace a contraint Drugovich et les autres poursuivants à ralentir, permettant à Zhou de creuser un écart de plus de quatre secondes.

À mi-course, Vips a de nouveau récupéré les points du meilleur tour en course. Au même moment, dans le peloton, la septième place de Pourchaire était menacée par un train de cinq pilotes mené par Oscar Piastri et fermé par David Beckmann, douzième.

La moindre erreur à Monaco se paie au centuple, Gianluca Petecof l'a appris à ses dépens puisque le Brésilien a embrassé le rail à la sortie de la Piscine, ce qui a poussé le Safety Car à sortir à cinq tours du but. La course a été relancée deux boucles plus tard, une formalité pour Zhou qui a parfaitement géré le drapeau vert. 

Au drapeau à damier, le Chinois a devancé son équipier Drugovich, Roy Nissany, Ralph Boschung, Jüri Vips, Dan Ticktum, Théo Pourchaire et Oscar Piastri. Sur la ligne, Marcus Armstrong devance d'une courte tête Jehan Daruvala, qui a détenu cette place garantissant la pole pour la Course 2 durant toute l'épreuve ! Cependant, le pilote Carlin pourrait regagner la première ligne samedi matin car Vips, auteur du meilleur tour et cinquième, est sous enquête pour le non-respect de la procédure de Safety Car.

Monaco - Course Sprint 1

partages
commentaires
Théo Pourchaire en pole position à Monaco
Article précédent

Théo Pourchaire en pole position à Monaco

Article suivant

Lawson impérial sur piste humide à Monaco

Lawson impérial sur piste humide à Monaco
Charger les commentaires