Ghiotto - Je méritais le titre plus qu'Ocon

La saison 2015 de GP3 a été le théâtre d'une lutte pour le titre sans précédent entre Esteban Ocon et Luca Ghiotto, laquelle a tourné à l'avantage du Français.

Ghiotto - Je méritais le titre plus qu'Ocon
Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Trident, auteur de la pole position
Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Trident devant Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Le deuxième Luca Ghiotto, Trident, le poleman Esteban Ocon, ART Grand Prix et le troisième Kevin Ceccon, Arden International
Le vainqueur Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Trident, auteur de la pole position
Luca Ghiotto, Trident
Le vainqueur Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Rapax
Luca Ghiotto, Rapax

Ghiotto a pourtant abordé le dernier meeting, à Abu Dhabi, en tête du championnat, mais a marqué dix points de moins que son rival à Yas Marina et a ainsi perdu le titre.

Le pilote Trident a pourtant réalisé une saison de toute beauté avec notamment le record de cinq victoires en une saison, co-détenu par Marvin Kirchhöfer, Dean Stoneman et Esteban Gutiérrez. Selon Ghiotto, il est illogique que le titre revienne à Ocon, qui n'est officiellement monté sur la première marche du podium qu'une fois cette année (ayant été pénalisé à Spa-Francorchamps et à Abu Dhabi).

"C'est un peu étrange d'avoir cinq fois plus de victoires que lui, d'avoir un nouveau record de pole positions en GP3, mais de ne pas avoir le trophée du championnat chez moi," déplore l'Italien dans les colonnes d'Autosport. "Je pense que si on regarde les chiffres, je le méritais sûrement plus que lui, mais sa régularité a été bonne : tant mieux pour lui."

Selon Ghiotto, c'est le dimanche qu'il a perdu le championnat. Tandis qu'Ocon est monté sur le podium de toutes les courses 2 à l'exception de l'Espagne (7e) et de l'Autriche (3e mais disqualifié), Ghiotto n'a réussi cette performance qu'à quatre reprises, accusant un déficit de 10 points sur ces neuf courses (78 contre 88).

La hiérarchie était toutefois similaire sur les courses 1 si l'on soustrait les points marqués par les deux hommes pour leurs pole positions (20 pour Ghiotto, 12 pour Ocon), avec 153 unités inscrites par le Français le samedi contre 147 pour son rival.

"Je pense que c'est principalement la grille inversée qui m'a fait perdre le championnat," déplore Ghiotto. "À chaque départ de la grille inversée, Esteban a réussi à gagner des places et à rester à l'écart des accidents."

"Je pense que cette année, j'ai souvent perdu une ailette ou eu des dégâts sur la voiture, ce qui ne m'a pas permis d'être suffisamment rapide pour remonter, mais c'est la course."

Quel avenir?

L'avenir de Ghiotto semble désormais se dessiner en GP2. Le pilote italien a participé aux essais d'Abu Dhabi avec trois écuries : Trident, Racing Engineering et Rapax, signant les 14e, 22e et 6e chronos des trois journées avec ces équipes respectivement.

C'est au sein de l'une de ces trois formations que Ghiotto souhaite évoluer l'an prochain : probablement, donc, une formation transalpine, puisque Trident est basé à Milan tandis que les quartiers généraux de Rapax se trouvent près de Padoue.

"Les trois équipes avec lesquelles j'ai testé à Abu Dhabi sont celles auxquelles je m'intéresse pour la saison prochaine," confirme Ghiotto. "Au moins, je sais comment elles travaillent. Je me déciderai entre ces trois équipes."

"Bien sûr, il y a un problème de budget ; comme vous le savez, le GP2 est assez coûteux. Il est certain que je ne ferai pas du GP3 la saison prochaine : je n'ai pas la motivation pour le faire à nouveau. Il est certain que je vais courir en GP2 si j'ai l'argent pour. Autrement, je n'ai aucune idée de ce que je peux faire, on verra bien."

partages
commentaires
Les temps forts de la saison 2015 de GP3 Series

Article précédent

Les temps forts de la saison 2015 de GP3 Series

Article suivant

Les plus belles photos de la saison 2015 de GP3 Series

Les plus belles photos de la saison 2015 de GP3 Series
Charger les commentaires