Jusqu'à 4 voitures par écurie en 2016!

C'est une première dans l'Histoire du GP3 Series : la saison prochaine, les écuries pourront aligner jusqu'à quatre voitures à chaque meeting.

Jusqu'à 4 voitures par écurie en 2016!
Départ : Esteban Ocon, ART Grand Prix devance Kevin Ceccon, Arden International, Luca Ghiotto, Trident et Emil Bernstorff, Arden International
Départ : Esteban Ocon, ART Grand Prix devance Luca Ghiotto, Trident & Emil Bernstorff, Arden International
Départ : Luca Ghiotto, Trident mène
Ralph Boschung, Jenzer Motorsport & Matheo Tuscher, Jenzer Motorsport se touchent
Pal Varhaug, Jenzer Motorsport & Matthew Parry, Koiranen GP
Le départ
Alex Fontana, Status Grand Prix

Depuis la création du championnat en 2010, chaque équipe pouvait aligner jusqu'à trois voitures. Avec dix écuries présentes il y a cinq ans, cela représentait un beau plateau, potentiellement de 30 monoplaces.

Cependant, le nombre d'équipes ne cesse de chuter en GP3. En effet, seules huit formations étaient engagées pour la saison 2015. Deux d'entre elles, Carlin et Status, sont sur le départ et devaient être remplacées par DAMS et Virtuosi, mais en fin de compte, seule l'écurie de Jean-Paul Driot fera son arrivée dans la discipline pour 2016, portant le nombre d'équipes à sept.

Avec un plateau d'un potentiel maximum de 21 monoplaces, et dans un contexte où certaines écuries doivent occasionnellement se résoudre à n'en aligner que deux, la décision a donc été prise de permettre à toutes les formations engagées d'en engager quatre si elles le souhaitent.

Pour les équipes, cela signifierait bien sûr des dépenses supplémentaires, puisqu'il faut acheter la monoplace en question, mais le GP3 entame un nouveau cycle de trois ans avec la GP3/16, donc il faut acquérir les nouvelles voitures de toute façon.

De plus, cette quatrième monoplace pourrait également représenter des revenus supplémentaires avec la possibilité de placer un pilote fortuné dans la quatrième monoplace en question, libérant peut-être un baquet pour quelqu'un de plus talentueux mais moins aisé financièrement.

De nombreuses équipes suivaient déjà ce schéma avec leurs trois voitures, par exemple ART Grand Prix : l'écurie bourguignonne a probablement profité de la contribution généreuse d'Alfonso Celis Jr pour aligner aux côtés du Mexicain deux des pilotes les plus prometteurs du plateau, Esteban Ocon et Marvin Kirchhöfer.

Ecuries engagées en GP3 de 2016 à 2018

 Arden International
 ART Grand Prix
 Campos Racing
 DAMS
 Jenzer Motorsport
 Koiranen GP
 Trident
partages
commentaires
Course 2 - Eriksson gagne, Ocon revient à deux points de Ghiotto
Article précédent

Course 2 - Eriksson gagne, Ocon revient à deux points de Ghiotto

Article suivant

Ocon domine les essais libres à Sakhir

Ocon domine les essais libres à Sakhir
Charger les commentaires