Le point GP3 - Les favoris au tapis

partages
commentaires
Le point GP3 - Les favoris au tapis
Par : Benjamin Vinel
15 mai 2017 à 15:48

Jack Aitken, George Russell et Niko Kari, protégés de Renault, Mercedes et Red Bull respectivement, étaient attendus au tournant pour la première manche de la saison en GP3 Series... et pourtant !

Course 1

Auteur de la pole position, Jack Aitken occupait la première ligne de la grille de départ aux côtés de son coéquipier Nirei Fukuzumi, mais ce dernier a pris le meilleur envol et s'est emparé de la tête de la course avant même le premier virage. Parti large dans celui-ci, Aitken a tenté de riposter mais a légèrement tassé Dorian Boccolacci hors de la piste à la sortie de la courbe suivante. Le Français a parfaitement maîtrisé un travers, mais n'a pu éviter d'être débordé par Leonardo Pulcini et de perdre la troisième place.

Entre les pilotes Jenzer, c'était musclé au premier tour, et malgré la position gagnée par rapport à son emplacement sur la grille, Alessio Lorandi n'était pas ravi du comportement d'Arjun Maini : "J'étais à côté de mon coéquipier au virage 3 et il m'a tassé hors de la piste. J'étais très en colère, parce que ça a sali tous mes pneus."

Par la suite, Aitken et Fukuzumi se sont constamment échangé le meilleur tour en course à l'avant du peloton, créant un écart de cinq secondes sur Pulcini en 15 tours. Les pilotes disposant de six utilisations du DRS pour cette première course, Aitken avait déjà tenté de porter quelques attaques sur le leader, sans succès.

Nirei Fukuzumi, ART Grand Prix, Jack Aitken, ART Grand Prix
Nirei Fukuzumi (ART Grand Prix) devance Jack Aitken (ART Grand Prix) en tête de la course

C'est alors que la défaillance d'un capteur a contraint le jeune pilote Renault à rentrer au stand au ralenti pour abandonner, permettant à son coéquipier de remporter la victoire un peu plus aisément que prévu : Fukuzumi s'est imposé avec 7,433 secondes d'avance sur Pulcini.

"Jack était très proche, ce qui a beaucoup compliqué les choses", reconnaît le Japonais. "Alors que je lui résistais, il a eu un problème avec sa voiture. Je suis assez triste pour lui, mais de toute façon, je suis ravi de cette victoire."

Pour Leonardo Pulcini, il s'agissait de débuts idéaux en GP3 Series : "Je suis très heureux de ce résultat. C'est ma première course en GP3 et nous avons montré que nous étions déjà très compétitifs. J'essayais de gérer mes pneus, mais j'ai quand même dû attaquer un peu plus que souhaité pour essayer de maintenir l'écart avec les pilotes ART. Mais je pensais que la dégradation des pneus allait être plus élevée."

"Quand j'ai vu que Jack avait un problème, je suis devenu plus calme. Je savais que j'étais sûr d'être sur le podium. Et quand on compare mes temps au tour à ceux de Nirei, on voit que nous étions très compétitifs."

Arjun Maini, Jenzer Motorsport, Alessio Lorandi, Jenzer Motorsport
Arjun Maini (Jenzer Motorsport) devance Alessio Lorandi (Jenzer Motorsport)

Septième sur la grille de départ, Alessio Lorandi a réalisé une course solide : l'Italien a dépassé Arjun Maini et Dorian Boccolacci, faisant bon usage de son allocation de DRS, avant de profiter des déboires de Jack Aitken pour hériter de la troisième marche du podium, à moins d'une demi-seconde de son compatriote.

"Malheureusement, à dix tours du but, j'ai fait un gros plat à l'avant gauche, ce qui m'a fait perdre du temps pendant quelques tours", relate Lorandi. "Puis j'ai utilisé un DRS et je me suis vraiment rapproché de Leonardo [Pulcini] au freinage, mais je savais que c'était la première course et je ne voulais pas avoir d'accident. J'aurais sûrement pu plonger davantage au freinage, mais je me suis dit qu'il valait mieux ne pas prendre de risque."

"Ensuite, sans que je sache pourquoi, les pneus restaient très performants. On m'a dit à la radio que j'avais encore une opportunité dans la ligne droite des stands et d'attendre le dernier tour parce qu'il ne me restait qu'un DRS. Je me suis beaucoup rapproché de lui dans cette ligne droite, mais malheureusement, la course était finie."

Dorian Boccolacci était bien parti pour prendre la quatrième place, mais le Français a mis deux roues dans l'herbe à la sortie du dernier virage à deux tours du but, ce qui a permis à George Russell et à Anthoine Hubert de le dépasser. Ayant rétrogradé de la quatrième à la huitième place à l'extinction des feux, Russell a ainsi mené une course solide pour remonter à sa position de départ. Arjun Maini, quant à lui, s'est classé septième à une demi-seconde de Boccolacci.

La bataille pour la huitième place, synonyme de pole position pour la Course 2, a été extrêmement animée en fin de course entre Santino Ferrucci, Marcos Siebert et Raoul Hyman ; c'est le Sud-Africain qui l'a emportée à l'issue d'une empoignade folle qui s'est prolongée jusque dans le dernier virage.

Giuliano Alesi, Trident, Bruno Baptista, DAMS, Niko Kari, Arden International
Giuliano Alesi (Trident) devance Bruno Baptista (DAMS) et Niko Kari (Arden International) en fond de peloton

Niko Kari, condamné à s'élancer des stands pour ne pas avoir répondu à l'appel de la pesée en qualifications, n'est pas vraiment parvenu à remonter en course, classé 15e. Giuliano Alesi, quant à lui, a rétrogradé de la dixième à la 17e place au premier tour et c'est à ce rang qu'il a franchi le drapeau à damier.

 Barcelone - Course 1

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 japan Nirei Fukuzumi  ART Grand Prix 22 36'41.269
2 italy Leonardo Pulcini  Arden International 22 7.433
3 italy Alessio Lorandi  Jenzer Motorsport 22 7.889
4 united_kingdom George Russell  ART Grand Prix 22 11.807
5 france Anthoine Hubert  ART Grand Prix 22 12.159
6 france Dorian Boccolacci Trident 22 14.364
7 india Arjun Maini  Jenzer Motorsport 22 14.906
8 south_africa Raoul Hyman  Campos Racing 22 30.986
9 united_states Santino Ferrucci  DAMS 22 31.314
10 argentina Marcos Siebert  Campos Racing 22 31.357

Voir le classement complet ici

Podium : le vainqueur Nirei Fukuzumi, ART Grand Prix, le deuxième, Leonardo Pulcini, Arden International, le troisième, Alessio Lorandi, Jenzer Motorsport
Podium : 1er Nirei Fukuzumi (ART Grand Prix), 2e Leonardo Pulcini (Arden International), 3e Alessio Lorandi (Jenzer Motorsport)

Course 2

C'est donc Raoul Hyman qui s'est retrouvé en pole position pour la deuxième manche du week-end, une belle opportunité pour ce pilote qui n'avait pas fait la moindre course en monoplace depuis plus d'un an. Le Sud-Africain a toutefois manqué son envol, et ce sont Arjun Maini et Dorian Boccolacci qui ont pris les devants, avec l'Indien en tête.

Boccolacci est toutefois resté au contact de Maini lors des cinq premiers tours et a profité du très large différentiel de vitesse procuré par le DRS – que les pilotes pouvaient utiliser quatre fois dans cette Course 2 – pour porter une attaque au cinquième tour. Maini a toutefois résisté à l'extérieur, les roues des deux monoplaces se sont touchées et Boccolacci s'est retrouvé distancé.

Arjun Maini, Jenzer Motorsport, Dorian Boccolacci, Trident
Arjun Maini (Jenzer Motorsport) à la lutte avec Dorian Boccolacci (Trident) pour la tête de la course

Arjun Maini a creusé l'écart et s'est imposé avec six secondes d'avance, quelques jours après avoir été officialisé au poste de pilote de développement Haas. Deuxième, Boccolacci faisait contre mauvaise fortune bon cœur.

"Dès que le DRS a été autorisé, j'ai tenté de dépasser Maini pendant deux tours, mais il s'est bien défendu et c'était vraiment difficile", relate le Cannois. "Après ça, je me suis rendu compte qu'il fallait que je ralentisse parce que j'avais trop utilisé les pneus. Si j'avais continué à attaquer comme ça, je n'aurais jamais pu finir la course, comme hier."

"J'étais dans une bonne position et Maini était vraiment rapide devant moi. Donc j'ai réfléchi et j'ai décidé de gérer les pneus jusqu'à la fin. Je suis bien content, car j'ai bien progressé par rapport à la première course en matière de gestion des pneus."

Sixième sur la grille de départ après son podium de la veille, Alessio Lorandi a réalisé une course idéale : l'Italien a pris l'avantage sur George Russell à l'extinction des feux avant de dépasser Raoul Hyman et Anthoine Hubert pour permettre à Jenzer Motorsport, pour la première fois de son Histoire, de placer deux pilotes sur le podium en GP3 Series.

"[En début de course], j'ai tenté de faire le meilleur tour, ce qui m'a probablement causé des problèmes à la fin de la course", révèle un Lorandi qui découvre encore le GP3 après avoir participé aux deux derniers meetings de 2016. "J'espère vraiment que nous allons continuer sur cette lancée, et je donnerai tout à la prochaine manche, surtout pour progresser en qualifications."

Le poleman Raoul Hyman, manquant clairement de rythme – il n'a signé que le 13e meilleur tour en course –, s'est également fait déborder par trois ART, celles d'Anthoine Hubert, George Russell et Nirei Fukuzumi.

Raoul Hyman, Campos Racing
Course difficile pour le poleman Raoul Hyman (Campos Racing)

Dix-neuvième sur la grille de départ suite à son abandon de la veille, Jack Aitken n'a pu remonter qu'au 13e rang, à deux places de Niko Kari, alors que Leonardo Pulcini, deuxième de la Course 1, a endommagé son aileron avant dans un accrochage en début de course, incitant les commissaires à lui présenter le drapeau noir et orange. Il a alors perdu toute chance de bon résultat.

Un seul abandon a été déploré dans cette course, celui de Tatiana Calderón, victime d'un accrochage. La Colombienne évoluait de toute façon en fond de peloton.

 Barcelone - Course 2

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 india Arjun Maini  Jenzer Motorsport 17 28'05.908
2 france Dorian Boccolacci Trident 17 6.060
3 italy Alessio Lorandi  Jenzer Motorsport 17 7.171
4 france Anthoine Hubert  ART Grand Prix 17 8.268
5 united_kingdom George Russell  ART Grand Prix 17 9.335
6 japan Nirei Fukuzumi  ART Grand Prix 17 11.309
7 south_africa Raoul Hyman  Campos Racing 17 14.085
8 united_states Santino Ferrucci  DAMS 17 16.638
9 switzerland Kevin Jörg  Trident 17 17.813
10 france Julien Falchero  Campos Racing 17 20.265

Voir le classement complet ici

Podium : le vainqueur Arjun Maini, Jenzer Motorsport, le deuxième, Dorian Boccolacci, Trident, le troisième, Alessio Lorandi, Jenzer Motorsport
Podium : 1er Arjun Maini (Jenzer Motorsport), 2e Dorian Boccolacci (Trident), 3e Alessio Lorandi (Jenzer Motorsport)

Championnat

Aucun pilote ne s'est réellement démarqué lors de ce meeting, mais il est clair qu'aucun membre du top 3 n'était forcément attendu aux avant-postes à ce stade, même si Nirei Fukuzumi avait démontré un certain potentiel l'an passé, lequel semble désormais se concrétiser avec cette première victoire en GP3.

L'abandon de Jack Aitken alors qu'il jouait la victoire de la Course 1 lui coûte très cher, puisqu'il doit se contenter des quatre points de la pole position. Week-end noir pour Niko Kari, dont le score reste vierge pour l'instant.

Championnat de GP3 Series après 2 courses sur 16

 PiloteÉquipeSpain BarcelonePoints
1 Japan Nirei Fukuzumi ART Grand Prix 1 6 29
2 Italy Alessio Lorandi Jenzer Motorsport 3 3 25
3 India Arjun Maini Jenzer Motorsport 7 1 23
4 France Dorian Boccolacci (R) Trident 6 2 20
5 France Anthoine Hubert (R) ART Grand Prix 5 4 20
6 United Kingdom George Russell (R) ART Grand Prix 4 5 20
7 Italy Leonardo Pulcini (R) Arden International 2 17 18
8 South Africa Raoul Hyman (R) Campos Racing 8 7 6
9 United Kingdom Jack Aitken ART Grand Prix Ab 12 4
10 United States Santino Ferrucci DAMS 9 8 3
11 Argentina Marcos Siebert (R) Campos Racing 10 16 1
12 Switzerland Kevin Jörg Trident 13 9 0
13 France Julien Falchero (R) Campos Racing 11 10 0
14 France Giuliano Alesi Trident 17 11 0
15 United States Ryan Tveter (R) Trident 12 18 0
16 Brazil Bruno Baptista (R) DAMS 16 13 0
17 Finland Niko Kari Arden International 15 14 0
18 Colombia Tatiana Calderón DAMS 14 Ab 0
19 Netherlands Steijn Schothorst Arden International 18 15 0

Pole position - Meilleur tour - (R) = Rookie

Étant donné que le GP3 ne se rend pas à Monaco ni à Bakou avec la Formule 2, rendez-vous début juillet au Red Bull Ring pour la prochaine manche de la saison !

Santino Ferrucci, DAMS, Ryan Tveter, Trident
Article suivant
Les enjeux GP3 - La première pour Aitken

Article précédent

Les enjeux GP3 - La première pour Aitken

Article suivant

Les pilotes saluent un DRS "incroyablement efficace"

Les pilotes saluent un DRS "incroyablement efficace"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F3
Événement Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Jack Aitken , Arjun Maini , Nirei Fukuzumi
Auteur Benjamin Vinel