Ces records qui resteront dans l’Histoire du GP3

partages
commentaires
Ces records qui resteront dans l’Histoire du GP3
Par : Benjamin Vinel
26 déc. 2018 à 17:00

Alors que le GP3 Series se mue en FIA F3, retour sur les records de ce championnat qui a vécu de 2010 à 2018, avec des pilotes qui font désormais carrière en sport automobile.

Cliquez sur chaque photo pour passer à la suivante.

Diapo
Liste

Pole positions

Pole positions
1/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Avec six pole positions à son actif en 11 séances qualificatives, toutes obtenues avec l'écurie Trident, c'est Luca Ghiotto qui détient ce record. Il devance George Russell (quatre poles en neuf séances), tandis qu'une ribambelle d'autres pilotes a signé trois poles.

Luca Ghiotto : 6 pole positions
George Russell : 4 pole positions

Pole positions en une saison

Pole positions en une saison
2/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Sans surprise, Ghiotto détient également le record du nombre de poles en une saison, avec cinq lors de la saison 2015 où il a été vice-Champion. Russell est de nouveau son dauphin.

Luca Ghiotto (Trident) : 5 pole positions (2015)
George Russell (ART Grand Prix) : 4 pole positions (2017)

Le moins de pole positions en une saison pour un Champion

Le moins de pole positions en une saison pour un Champion
3/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Valtteri Bottas est le seul pilote à avoir été sacré Champion GP3 avec une seule pole position à son actif, en l'occurrence au Hungaroring. Il courait chez ART Grand Prix (alors dénommé Lotus ART).

Victoires en une saison

Victoires en une saison
4/31

Photo de: Daniel Kalisz / LAT Images

Gagner des courses ne suffit pas à remporter le titre, comme en témoigne cette statistique du nombre de victoires en une saison. Sur les quatre pilotes qui sont sortis vainqueurs cinq fois en un an, seul Esteban Gutiérrez (photo) a triomphé au championnat.

Esteban Gutiérrez (ART Grand Prix) : 5 victoires (2010)
Dean Stoneman (Manor & Koiranen) : 5 victoires (2014)
Marvin Kirchhöfer (ART Grand Prix) : 5 victoires (2015)
Luca Ghiotto (Trident) : 5 victoires (2015)

Deux victoires en un week-end

Deux victoires en un week-end
5/31

Photo de: GP3 Series Media Service

En raison du système de grille inversée (le 1er du samedi part 8e le dimanche, etc), remporter les deux courses du week-end est un véritable exploit. Exploit qui ne s'est d'ailleurs produit qu'une fois dans l'Histoire du GP3 : António Félix da Costa s'est imposé dans les deux manches du Hungaroring en 2012. Auteur du meilleur tour en course à chaque fois, le pilote Carlin n'avait toutefois pas fait carton plein : la pole position lui avait échappé. Ce meeting l'avait néanmoins relancé dans la course au titre, même s'il ne s'est classé "que" troisième.

Le plus jeune vainqueur

Le plus jeune vainqueur
6/31

Photo de: LAT Images

Mitch Evans est le plus jeune vainqueur de l'Histoire du GP3, ayant remporté la Course 1 de Barcelone en 2011. Il avait 16 ans, 10 mois et 27 jours.

Le vainqueur le plus âgé

Le vainqueur le plus âgé
7/31

Photo de: LAT Images

Le vainqueur le plus âgé, quant à lui, est Alexander Sims, victorieux à Spa-Francorchamps en 2013. Il avait 25 ans, 5 mois et 10 jours.

Meilleurs tours

Meilleurs tours
8/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Luca Ghiotto décroche la palme quant au nombre de meilleurs tours, avec neuf réalisations. Il devance Anthoine Hubert et Esteban Gutiérrez.

Luca Ghiotto : 9 MT
Anthoine Hubert : 8 MT
Esteban Gutiérrez : 7 MT

Meilleurs tours en une saison

Meilleurs tours en une saison
9/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Luca Ghiotto a signé ses neuf meilleurs tours lors de son impressionnante saison 2015, alors qu'Esteban Gutiérrez en a sept à son actif pour l'année de son titre, en 2010. António Félix da Costa est à six pour 2012.

Luca Ghiotto (Trident) : 9 meilleurs tours (2015)
Esteban Gutiérrez (ART Grand Prix) : 7 meilleurs tours (2010)
António Félix da Costa (Carlin) : 6 meilleurs tours (2012)

Podiums

Podiums
10/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Le record du nombre de podiums revient (de justesse) à deux pilotes ART Grand Prix qui ont passé deux saisons en GP3 à un niveau élevé. Marvin Kirchhöfer a signé sept podiums en 2014 puis huit en 2015, tandis qu'Anthoine Hubert (photo) en avait quatre à son actif en 2017 puis 11 en 2018.

Marvin Kirchhöfer, Anthoine Hubert : 15 podiums
Esteban Ocon : 14 podiums
Jack Aitken : 13 podiums

Podiums en une saison

Podiums en une saison
11/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Esteban Ocon n'a gagné qu'une course en 2015, mais a fait preuve d'une régularité inouïe aux avant-postes, avec 14 podiums en 18 courses. Il devance deux autres pilotes ART Grand Prix.

Esteban Ocon (ART Grand Prix) : 14 podiums (2015)
Anthoine Hubert (ART Grand Prix) : 11 podiums (2018)
Esteban Gutiérrez (ART Grand Prix) : 9 podiums (2010)

Podiums consécutifs

Podiums consécutifs
12/31

Photo de: GP3 Series Media Service

La série de podiums réalisée par Esteban Ocon en 2015 est entrée dans la légende, avec ces neuf deuxièmes places consécutives suivies d'une troisième position et d'une nouvelle deuxième marche.

Esteban Ocon (ART Grand Prix) : 11 podiums consécutifs (2015)
Valtteri Bottas (Lotus ART) : 5 podiums consécutifs (2011)
Marvin Kirchhöfer (ART Grand Prix) : 5 podiums consécutifs (2014)
Anthoine Hubert (ART Grand Prix) : 5 podiums consécutifs (2018)

Podiums sans victoire

Podiums sans victoire
13/31

Photo de: GP3 Series Media Service

La palme des podiums sans victoire revient à Dino Zamparelli, qui s'est classé quatre fois deuxième, puis deux fois troisième, en 2014 avec ART Grand Prix.

Dino Zamparelli : 6 podiums sans victoire
Ryan Tveter : 5 podiums sans victoire
Kevin Korjus : 4 podiums sans victoire
Pedro Piquet : 4 podiums sans victoire

Points

Points
14/31

Grâce à deux excellentes saisons en 2014 et 2015, c'est Marvin Kirchhöfer qui a marqué le plus de points en GP3 Series.

Marvin Kirchhöfer : 361 points
Anthoine Hubert : 337 points
Jack Aitken : 289 points

Points en une saison (selon le barème 2012-18)

Points en une saison (selon le barème 2012-18)
15/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Sur une saison, en revanche, il n'y a pas photo. Esteban Ocon et Luca Ghiotto ont écrasé la concurrence, ce qui montre à quel point l'Italien aurait mérité, lui aussi, d'être sacré.

Esteban Ocon (ART Grand Prix) : 253 points (2015)
Luca Ghiotto (Trident) : 245 points (2015)
George Russell (ART Grand Prix) : 220 points (2017)

Arrivées dans les points en une saison

Arrivées dans les points en une saison
16/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Plusieurs pilotes se partagent le record du nombre d'arrivées dans les points en une saison, mais l'un d'eux est relativement inattendu. S'il ne s'est classé que sixième du championnat, Nick Yelloly a effectivement prouvé sa constance en 2014, avec quatre podiums et 17 courses dans le top 10. Sa 11e place au Hungaroring lui coûte un record parfait !

Nick Yelloly (Status Grand Prix) : 17/18 arrivées dans les points (2014)
Esteban Ocon (ART Grand Prix) : 17/18 arrivées dans les points (2015)
Luca Ghiotto (Trident) : 17/18 arrivées dans les points (2015)
Marvin Kirchhöfer (ART Grand Prix) : 17/18 arrivées dans les points (2015)

Champion avec le moins de points (selon le barème 2012-18)

Champion avec le moins de points (selon le barème 2012-18)
17/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Lors d'une saison 2012 particulièrement disputée, Mitch Evans a été sacré avec 151,5 points à son actif : trois victoires, six podiums au total, et six arrivées hors des points.

Mitch Evans (MW Arden) : 151,5 points (2012)
Valtteri Bottas (Lotus ART) : 159 points (2011)*
Daniil Kvyat (MW Arden) : 168 points (2013)

*selon le barème 2012-18

Plus faible écart pour le titre

Plus faible écart pour le titre
18/31

Photo de: GP3 Series Media Service

C'est également en 2012 que l'on retrouve le plus faible écart pour le titre, Mitch Evans ayant été sacré avec deux petits points d'avance sur Daniel Abt. Le dénouement du championnat aurait pu être tout autre si Tio Ellinas n'avait pas chipé la victoire à l'Allemand lors de la dernière course, lui faisant perdre trois points précieux !

2012 : Mitch Evans (MW Arden) 151,5 points, Daniel Abt (Lotus GP) 149,5 points

Titres pilotes

Titres pilotes
19/31

Photo de: GP3 Series Media Service

ART Grand Prix a sacré Esteban Gutiérrez (photo), Valtteri Bottas, Esteban Ocon, Charles Leclerc, George Russell et Anthoine Hubert. MW Arden peut se targuer d'avoir mené Mitch Evans et Daniil Kvyat au titre, alors qu'Alex Lynn s'est imposé avec Carlin.

ART Grand Prix : 6 titres
MW Arden : 2 titres
Carlin : 1 titre

Titres équipes

Titres équipes
20/31

Photo de: GP3 Series Media Service

ART Grand Prix a remporté huit des neuf championnats GP3 du côté des équipes, notamment en 2017 (photo) en plaçant ses pilotes aux quatre premières places du classement général. Seule la couronne 2014 a échappé à l'écurie française, vaincue par Carlin.

Le plus de tours en tête en une saison

Le plus de tours en tête en une saison
21/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Vainqueur de quatre courses en 2016, Alexander Albon a passé 89 tours en tête cette année-là. Il est devenu vice-Champion derrière Charles Leclerc.

Le moins de tours en tête pour un Champion

Le moins de tours en tête pour un Champion
22/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Titré en 2018, Anthoine Hubert n'a mené que 20 des 325 tours au programme cette saison, soit 6%. C'était à Silverstone, où il s'est imposé.

Courses

Courses
23/31

Photo de: GP3 Series Media Service

C'est Alex Fontana (photo) qui a participé au plus grand nombre de courses GP3, avec 58 participations de 2011 à 2015 chez Jenzer Motorsport, ART Grand Prix et Status Grand Prix, et trois podiums à la clé. Il devance le premier vainqueur de l'Histoire du GP3, Pål Varhaug, avec un total de 52 courses sans jamais remporter une autre victoire.

Courses sans points

Courses sans points
24/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Carmen Jordá détient le triste record du nombre de courses sans marquer de points en GP3, avec 42 tentatives infructueuses.

Carmen Jordá : 42 courses sans points
Ivan Lukashevich : 32 courses sans points
Vittorio Ghirelli : 22 courses sans points

Lukashevich et Ghirelli, qui ont couru en 2010 et 2011, auraient toutefois inscrit quelques unités à leur compteur avec le barème 2012-18.

Nombre de tours à la même place en une saison

Nombre de tours à la même place en une saison
25/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Esteban Ocon est le recordman en la matière avec 134 tours au deuxième rang en 2015, comme l'illustre la photo. Ce n'est pas très surprenant, puisqu'il a fini dix courses à cette place.

Esteban Ocon (ART Grand Prix) : 134 tours à la 2e place (2015)
Anthoine Hubert (ART Grand Prix) : 99 tours à la 3e place (2018)
Antonio Fuoco (Trident) : 91 tours à la 3e place (2016)

Le plus faible écart à l'arrivée d'une course

Le plus faible écart à l'arrivée d'une course
26/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Tio Ellinas (Marussia Manor) a remporté la Course 2 d'Abu Dhabi avec 0"293 d'avance sur Dean Stoneman (Koiranen GP), qui faisait son retour en monoplace après son cancer des testicules !

Le plus grand écart à l'arrivée d'une course

Le plus grand écart à l'arrivée d'une course
27/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Luca Ghiotto (Trident) s'est imposé avec 11"958 d'avance sur Antonio Fuoco (Carlin) en Course 1 au Red Bull Ring, en 2015.

Abandons en une saison

Abandons en une saison
28/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Renger van der Zande n'a décidément pas eu la réussite avec lui lors de la saison 2010 de GP3, avec neuf abandons à son actif.

Renger van der Zande (RSC Mücke Motorsport) : 9 abandons (2010)
Leonardo Cordeiro (MW Arden) : 7 abandons (2010)
Gabriel Aubry (Arden International) : 7 abandons (2018)

Non-qualifications

Non-qualifications
29/31

Photo de: GP3 Series Media Service

Carmen Jordá a subi l'humiliation d'être le seul pilote à être trop lent pour se qualifier en GP3. C'était à Silverstone en 2012 : elle était à plus de huit secondes de la pole position signée par Mitch Evans.

Le plus de pilotes de la même nationalité dans le top 8

Le plus de pilotes de la même nationalité dans le top 8
30/31

Photo de: LAT Images

Ce qui s'est produit à Silverstone en 2011 est curieux : le pilote suisse Nico Müller a remporté la Course 1 devant sept Britanniques, à savoir Alexander Sims, Nick Yelloly, Adrian Quaife-Hobbs, Luciano Bacheta, James Calado, Lewis Williamson et Dean Smith. Par conséquent, ces sept pilotes étaient à l'avant de la grille le dimanche grâce à la grille inversée ! Williamson s'est alors imposé devant Smith et Sims.

Victoire en partant le plus loin sur la grille

Victoire en partant le plus loin sur la grille
31/31

Photo de: LAT Images

Nous concluons ce diaporama en nous remémorant l'exceptionnelle victoire d'Adrien Tambay à Spa, en 2010. Parti 27e, le Français est remonté à la 14e place, puis a fait le pari de rester en slicks sous la pluie quand ses rivaux sont rentrés au stand pour changer de pneus. Pari gagnant : il s'est imposé de justesse !

Article suivant
Le palmarès des neuf saisons du GP3 Series

Article précédent

Le palmarès des neuf saisons du GP3 Series

Article suivant

Qui est votre pilote de l'année 2018 ?

Qui est votre pilote de l'année 2018 ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F3
Auteur Benjamin Vinel