Victor Martins aux avant-postes sans pression ni attentes

Victor Martins est l'une des révélations de la saison 2021 de FIA F3. Libre de toute pression, le tricolore joue constamment le podium.

Victor Martins aux avant-postes sans pression ni attentes

En cette saison 2021 de FIA F3, un rookie se démarque plus que les autres : Victor Martins. De retour dans l'Alpine Academy grâce à son titre en Formule Renault Eurocup, Martins a enfin pu accéder au niveau supérieur, avec une écurie qu'il connaît bien. Et si la victoire lui échappe encore, le pilote MP Motorsport enchaîne les performances de premier choix : il a lancé sa saison par sept arrivées consécutives dans les points, notamment six dans le top 5 et trois podiums. Seuls une panne et un carambolage provoqué par Arthur Leclerc l'ont empêché de poursuivre cette série lors des deux dernières courses au Red Bull Ring, alors qu'il était respectivement deuxième et sixième.

Lire aussi :

S'il évoque désormais l'envie de "se battre pour le top 3 tout le temps", Martins fait savoir qu'il a abordé le début de saison sans objectif particulier. "Je dirais que je n'avais pas d'attentes pour les premières manches, car mon entourage ne m'a pas mis beaucoup de pression", confie le Français. "J'étais content d'être là, content d'être aux avant-postes, de me battre pour les victoires et de jouer le podium à chaque fois. Sans attentes, juste en prenant du plaisir, en travaillant dur avec mes ingénieurs, en travaillant aussi avec mes coéquipiers pour comprendre quelque chose chaque fois que nous sommes en piste."

"Désormais, nous avons le rythme pour nous battre pour la pole position en qualifications, toujours en course également. Nous avons encore du travail, mais nous sommes toujours au niveau, nous l'avons montré lors de ces trois meetings. Je veux juste continuer comme ça : apprendre, analyser ce qui se passe, ce qui pourrait être mieux, ce qu'il pourrait être bien de tirer des manches précédentes. Je pense que nous sommes au niveau et nous pouvons travailler dur à partir de là, mais on ne me demande pas de jouer le titre, le top 3 ou quoi que ce soit. Je pense juste que si nous pouvons continuer comme ça, nous serons de plus en plus forts et nous serons là où nous voulons être."

Le bilan comptable du Red Bull Ring n'a toutefois pas souri à Martins, qui n'a inscrit que six unités en trois courses. "Au final, c'est juste en termes de points que ce n'était pas bien, mais en matière d'expérience et de ce que j'ai fait dans la voiture, c'était positif pour l'avenir", assure l'intéressé. Reste que le redoublant Dennis Hauger, auteur de cinq podiums consécutifs malgré les deux courses à grille inversée par week-end, a pris la poudre d'escampette au championnat : le poulain de Red Bull a déjà 41 longueurs d'avance sur son dauphin Frederik Vesti, et 49 sur Martins, qui occupe le cinquième rang.

Le 2ᵉ Dennis Hauger, Prema Racing, et le 3ᵉ Victor Martins, MP Motorsport, sur le podium

Dennis Hauger et Victor Martins

Cependant, les deux protégés de l'Alpine Academy au sein de l'écurie MP Motorsport sont convaincus de pouvoir égaler ce type de prestation. Lorsque Motorsport.com lui demande s'il a été impressionné par les performances de Hauger, Martins rétorque : "À vrai dire, je ne pense pas que nous soyons impressionnés. Si nous étions impressionnés, cela voudrait dire que nous ne voulons pas faire aussi bien. Il est compétitif, il a fait du bon travail, mais je suis sûr que si nous faisons le travail nécessaire, si nous avons une bonne voiture – que nous avons –, si nous ne connaissons pas d'incident, nous pouvons faire ce qu'il fait."

Quant à son coéquipier Caio Collet, vice-Champion en titre de Formule Renault Eurocup derrière Martins et actuel huitième du classement général, il est également prompt à tempérer les résultats de Hauger : "Il a fait un très bon week-end dans l'ensemble [en Autriche], il était au bon endroit au bon moment dans les trois courses. Il a fait du bon travail, il a fait les trois podiums, mais je pense que ce n'est rien d'impressionnant. Si nous travaillons dur et obtenons les bonnes opportunités, nous pouvons le faire également." Il faudra le prouver lors des prochaines courses, à commencer par la Hongrie début août.

partages
commentaires

Related video

Quel avenir pour Piastri ou Zhou en cas de titre F2 ?

Article précédent

Quel avenir pour Piastri ou Zhou en cas de titre F2 ?

Article suivant

Double vainqueur au Mans, Jean-Pierre Jaussaud est décédé

Double vainqueur au Mans, Jean-Pierre Jaussaud est décédé
Charger les commentaires