La Formule E pourrait abandonner les circuits en centre-ville

partages
commentaires
Par :
4 mai 2020 à 11:24

En raison de la pandémie de COVID-19, la Formule E pourrait abandonner les circuits en centre-ville pendant trois années selon le cofondateur et président du championnat, Alejandro Agag.

La discipline tout électrique a favorisé en grande majorité les circuits urbains depuis ses débuts en 2014 afin de promouvoir la technologie dans des zones densément peuplées. Mais il apparaît que la reprise de la FE après les restrictions liées au nouveau coronavirus se fera principalement sur des tracés permanents et à huis clos. Agag estime que la FE pourrait le faire pendant trois ans s'il le faut, le temps que la pandémie s'évanouisse.

"La vérité est que nous devons faire passer en premier la santé des gens et des citoyens dans chaque ville, etc.", a-t-il déclaré pour Motorsport.com. "Donc tant qu'il ne sera pas complètement sûr de courir dans les villes, nous ne ferons pas de course dans les villes. Mais tant que nous pourrons faire la course, nous ferons la course."

"Donc même si l'ADN ne changera pas – la Formule E est faite pour la ville – tant qu'il y a des raisons liées à la santé, tout le monde comprend que nous devons faire une exception. Cette exception pourrait durer deux mois, espérons-le. Mais elle peut durer six mois, un an, deux ans, trois ans. Je ne pense pas que, dans le pire des cas, cela durera plus de trois ans. Tout le monde aura été contagieux, et alors tout le monde sera immunisé."

Lire aussi :

Agag estime que la petite taille du paddock de Formule E permettra à la série de respecter les limitations liées aux grands rassemblements dans les pays qui ont imposé des interdictions pour les événements de plus de 1000 personnes. Quand il lui est demandé s'il fallait que les sports mécaniques abandonnent les pitwalks et les gridwalks pour les fans et les invités, le responsable de répondre : "Je pense que ça va clairement être le cas. Les grands événements vont faire face à un énorme défi pour l'avenir. Ils devront avoir des façons de faire totalement nouvelles."

"Cela inclut la Formule E et la Formule 1, le sport automobile en général – comment allons-nous organiser cela ? Nous avons le très court terme, puis le moyen et le long terme. À très court terme, nous allons organiser des courses à huis clos. Ces épreuves auront un nombre minimum de participants, qui pour la Formule E est probablement inférieur à 1000 personnes, où nous pouvons simplement organiser une course sans public et la diffuser."

Article suivant
La FIA demande aux championnats d'éviter les "guerres de territoire"

Article précédent

La FIA demande aux championnats d'éviter les "guerres de territoire"

Article suivant

La FE arrêtera la saison si elle ne reprend pas d'ici septembre

La FE arrêtera la saison si elle ne reprend pas d'ici septembre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Matt Kew