Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
27 févr.
-
29 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
78 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
98 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
113 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
114 jours

Abt, une victoire qui "fait disparaître le fantôme de Hong Kong"

partages
commentaires
Abt, une victoire qui "fait disparaître le fantôme de Hong Kong"
Par :
5 mars 2018 à 18:20

Daniel Abt a pris sa revanche ! Disqualifié de l'E-Prix de Hong Kong, où il s'était initialement imposé, suite à une infraction administrative, le pilote Audi a triomphé à Mexico.

Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, fête sa victoire
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Allan McNish, Team Principal, Audi Sport Abt Schaeffler
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, agite le champagne après sa victoire
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Allan McNish, Team Principal, Audi Sport Abt Schaeffler, avec Bibendum
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, fête sa victoire
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler

Daniel Abt demeurait le seul pilote ayant participé à toutes les courses de l'Histoire de la Formule E sans avoir gagné. Il a désormais éradiqué cette statistique, grâce à une belle prestation, certes facilitée par l'élimination précoce du leader Felix Rosenqvist.

Sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, Abt s'est emparé de la quatrième place au départ avant de profiter d'une erreur de Sébastien Buemi au premier virage pour prendre la deuxième position. Un arrêt au stand éclair, le troisième plus rapide, lui a ensuite permis de chiper la tête de la course à Oliver Turvey, et Abt n'a plus jamais été menacé. Cette victoire, c'est un résultat qui compte pour Audi Sport Abt Schaeffler.

"Du point de vue de Daniel, et aussi du mien, c'est important", déclare le directeur d'équipe Allan McNish, dont c'est le premier succès dans ce rôle, pour Motorsport.com. "Daniel a gagné à Hong Kong mais a été privé de la victoire sans en être responsable, c'était de notre faute. Nous avons commis une erreur."

"Lors de l'intersaison, l'une de nos priorités était d'assurer que nos deux pilotes soient compétitifs, et cela impliquait de soutenir fortement Daniel. Nous l'avons bien fait en équipe, donc remporter une victoire et faire disparaître le fantôme de Hong Kong, c'est très plaisant. J'étais très heureux pour lui."

"Rappelez-vous que l'an dernier, il était déjà très rapide ici, c'est un circuit qu'il aime mais où il est performant aussi. Dépasser Buemi comme il l'a fait, prendre la tête et continuer à attaquer... il était surmotivé tout du long."

L'émotion de McNish

Pour Audi Sport Abt, ce début de saison avait tout du calvaire. Le Champion en titre Lucas Di Grassi n'était même pas parvenu à marquer le moindre point avant la manche mexicaine, frappé par de nombreux problèmes mécaniques. Dernier sur la grille à cause d'une pénalité liée à un changement de convertisseur, Di Grassi est remonté à la neuvième place.

C'est donc une double arrivée dans les points pour l'écurie allemande, et une forte émotion pour son directeur. "J'étais extrêmement nerveux dans les derniers tours, et je crois m'être rendu compte de ce que cela représentait à cinq tours du but, alors que nous avions cinq secondes d'avance en tête de la course", ajoute McNish. "Cela représente beaucoup pour moi personnellement : c'est un but dans un nouveau match et c'est très agréable."

"Je peux vous dire que j'étais très fier d'être sur le podium, c'est une émotion qui m'a surpris car je suis déjà monté sur quelques podiums auparavant. J'en étais vraiment fier. Cela représentait un peu toute la bataille que nous avons menée ici mais aussi chez Audi, où beaucoup de gens ont travaillé de nombreuses nuits pour nous permettre d'accomplir ceci."

En effet, voilà qui en dit long pour ce triple vainqueur des 24 Heures du Mans qui, lors d'une carrière qui a duré de 1987 à 2013, est monté sur 102 podiums en 223 courses.

Propos recueillis par Scott Mitchell

 
Article suivant
Rosenqvist : "Comme si quelqu'un avait éteint" ma voiture

Article précédent

Rosenqvist : "Comme si quelqu'un avait éteint" ma voiture

Article suivant

La Formule E présente officiellement sa voiture pour 2018/2019

La Formule E présente officiellement sa voiture pour 2018/2019
Charger les commentaires