"Aucune concurrence" entre F1 et Formule E, selon Agag

partages
commentaires
Par : Benjamin Vinel
13 août 2018 à 16:50

Alors que Ross Brawn évoque un passage au tout électrique pour la Formule 1 et qualifie la Formule E de "fête de rue", Alejandro Agag calme le jeu et souligne les qualités des deux championnats.

Depuis sa fondation, la Formule E n'a jamais cherché à se comparer à la Formule 1. Avec un concept technique différent, des monoplaces au look singulier et des circuits urbains bien plus courts que tracés que l'on retrouve dans l'élite, la FE a préféré se démarquer et construire sa propre base de fans en tenant les E-Prix dans les centres-villes pour attirer un public nombreux.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui est demandé si les commentaires de Brawn laissent penser que la F1 se sent menacée par la FE, Alejandro Agag, PDG de cette dernière, répond : "Je ne pense pas qu'ils doivent l'être. Je ne sais pas s'ils le sont, peut-être, mais ils ont sûrement tort. Je pense que nous sommes très différents et tout à fait compatibles. Il n'y a aucune concurrence, ce sont deux championnats complètement compatibles. J'ai beaucoup d'admiration pour Ross Brawn, mais dans ce cas, il a fait un mauvais calcul."

 

Photo de:

 

Photo de:

Brawn a qualifié la Formule E de "très junior" dans son envergure et son nombre de fans, mais Agag est loin de se vexer à ce sujet, estimant que ces commentaires sont la conséquence logique de la croissance rapide du championnat tout électrique, dont la première course n'a eu lieu qu'il y a quatre ans.

"Nous sommes de grands admirateurs de la Formule 1, et ça ne changera pas", poursuit Agag. "Mais c'est intéressant que ces commentaires viennent maintenant, car la Formule E se développe très vite. Constatant cette croissance, c'est très logique et compréhensible que certains en Formule 1 réfléchissent à passer au tout électrique. Même Bernie a dit il y a quelques mois que la Formule 1 devrait le faire."

"Mais même s'il y a la possibilité que la Formule 1 passe au tout électrique, ce n'est clairement pas possible sans discuter avec nous, car nous avons l'exclusivité avec la FIA. Ils pourraient le faire en dehors de la FIA, mais ils ne pourraient pas l'appeler la Formule 1, car c'est un nom qui appartient à la FIA, donc tout ça, c'est réglé."

Article suivant
Brawn : La Formule E, une "fête de rue"

Article précédent

Brawn : La Formule E, une "fête de rue"

Article suivant

Le succès de Renault e.dams met la pression à Nissan

Le succès de Renault e.dams met la pression à Nissan
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités